Recherche avancée       Liste groupes



      
AVANT PROG / METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mr. Bungle, King Crimson, Art Bears
 

 Sleepytime Gorilla Museum (584)
 Mimicry Records (594)

SLEEPYTIME GORILLA MUSEUM - In Glorious Times (2007)
Par ONCLE VIANDE le 6 Décembre 2007          Consultée 2979 fois

La troisième livraison du gorille sort en pleine tournée américaine d’avril. Après une pause estivale, le groupe passera en novembre près de nos terres pour défendre son nouveau travail. J’avoue mon embarras face à un disque aussi proche du précédent. La patience et l’obstination avec laquelle SGM creuse son sillon force le respect, ou suscite la perplexité. Il renforce ses positions comme autant d’appuis sûrs, élague le superflu et perfectionne un son qu’il est seul à pratiquer. Toute prise de risque est proscrite et le développement de ses concepts semble prioritaire. Cette démarche présente le risque de la redite, mais restera pertinente tant que la conviction et l’inspiration ne feront pas défaut.

« In glorious times » prolonge pour l’essentiel les ingrédients des travaux précédents : labyrinthes rythmiques, percussions surpuissantes, sonorités folkloriques et vocaux mixtes. Assurément, le gang californien ne ressemble qu’à lui-même et l’amalgamer au metal-prog serait bien imprudent. Les compositions se montrent moins séduisantes que celles d’« Of natural history », mais suffisamment inspirées pour assurer au disque sa légitimité. La plupart des titres adoptent une forme plus linéaire et le port de la ceinture n’est plus obligatoire (The companions, Formicary, The only dance). Ce qui pourrait ressembler ici à une concession se révèle être la force du disque. Cette linéarité – toute relative – apporte une simplicité - toute relative donc - dont les deux premiers albums étaient dépourvus. On patientera le temps des deux premières plages pour pénétrer la matière noble du disque et ses éléments les moins spectaculaires. Sans vouloir faire de l’anticipation, l’évolution souhaitable du groupe se trouve peut-être là, dans cette recherche de climats, affranchis des décibels et des formes compliquées, qui donne à « The only dance » ou « The greenless wreath » toute leur profondeur.
La bestialité cède encore du terrain au lyrisme élégant incarné par Carla Kihlstedt, et la référence à Art Bears n’a jamais été aussi évidente, même si SGM a su s’émanciper de cette emprise, aussi forte soit-elle. La voix de Nils Frykdahl commence à enfermer le groupe dans un registre agressif, et risque de le desservir à terme. C’est donc avec bonheur qu’on écoutera les titres dominés par miss Carla, plus björkienne que jamais, le maniérisme en moins (Angle of repose). Sa présence au chant et au violon se montre décisive pour l’évolution d’un groupe dont la brutalité n’est plus qu’un élément périphérique. La bête semble en effet mettre un frein à ses aspects les plus abrupts. Seul « Helpless corpses enactment » et ses vocaux death prolonge la veine belliqueuse des débuts ; titre bien peu représentatif par ailleurs, et anormalement faible au regard du reste. Dommage que le groupe ait choisi de lui consacrer son clip promotionnel.

Tous ces éléments concourent à faire d’« In glorious times » un disque moins accrocheur que ses prédécesseurs. Vu comme le troisième volet d’une trilogie, il confirme un groupe sachant exploiter son matériel avec habileté et auquel on pardonnera son manque flagrant de nouveauté. On préfèrera toutefois l’envisager comme l’amorce d’une nouvelle phase. Le néophyte quant à lui commencera par « Of natural history », voie royale pour pénétrer l’univers de cet animal indomptable.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ONCLE VIANDE :


The SOFT MACHINE
Volume Two (1969)
Avec un "2" c'est encore mieux




Steve HACKETT
Spectral Mornings (1979)
Du Hackett inspiré et consistant

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Nils Frykdahl (guitare, chant)
- Carla Kihlstedt (violon, percussions, guitare, chant)
- Dan Rathbun (basse, slide, piano, voix)
- Matthias Bossi (batterie, percussions, voix)
- Michael Mellender (instrumentation, voix)


1. The Companions
2. Helpless Corpses Enactment
3. Puppet Show
4. Formicary
5. Angle Of Repose
6. Ossuary
7. The Salt Crown
8. The Only Dance
9. The Greenless Wreath
10. The Widering Eye
11. The Putrid Refrain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod