Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRONICA ?  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1997 Risotto

FLUKE - Risotto (1997)
Par SEIJITSU le 24 Novembre 2009          Consultée 1245 fois

Ce que j’aime avec la musique de FLUKE, c’est que ce groupe est capable de rendre futuriste tout ce qui peux sembler rétro. Prenez cette pochette qui a l’air anodine: un énorme zoom sur une machine à café et hop ! On a l’impression de voir une technologie secrète construite par des scientifiques Japonais fan de design High Tech. Quoi ? Vous vous en fichez ? Vous avez tort et n’oublions pas que le tort tue ! Hahaha, comment ça il n’y a que moi que ça fait rire ? Vous êtes vraiment pénibles aujourd’hui.

Bon évitons de sortir d'autres blagues moisies et revenons à la musique de FLUKE. Il s’agit plus ou moins d’une Techno mid-tempo teintée de House et inévitablement de Big Beat. Normal, on est en 1997 et c’est ce qui marche à l’époque. D'ailleurs, ce sont justement les deux premiers titres qui sont les plus proches de ce genre: "Absurd" envoie la sauce et c’est sans fioriture, un titre caractérisé par un beat massif et la voix du chanteur particulièrement grave. "Atom Bomb", qui était sur la BO du jeu Wipeout, est aussi dans le même style (dont le clip est bien dans le ton mais qui a aussi malheureusement beaucoup vieilli): un riff de batterie comme ce que faisait couramment la plupart des artistes Big Beat de ces années là et un ou deux samples pour égayer tout cela. FLUKE possède aussi un léger côté House, ce qui a tendance à donner du groove aux compositions. Pas d’originalité donc, car ce sympathique groupe pratique une musique très en vogue même s'il possède néanmoins son propre style.

Cependant, la suite est loin de ressembler à ce début tonitruant et avouons-le, appétissant. Car patatras, "Kitten Moon" arrive pour chambouler nos habitudes que l’on venait tout juste de prendre, car on tombe sur… de l’Ambient Techno ! Une surprise qui devient agréable tant ce style convient à FLUKE. Un morceau qui commence très calmement avec des nappes de claviers douces pour finir sur des synthétiseurs globuleux. Il est fréquent de tomber aussi sur de l’Ambient House comme sur "Bermuda" et l’excellent "Setback". Mais malgré ces morceaux relaxants et atmosphériques, FLUKE n’oublie pas des titres au groove dominant comme "Mosh" et "Amp", dont le rythme effréné vous fera décoller de votre siège.
On se prend finalement au jeu de naviguer entre des morceaux aux allures cybernétiques et futuristes malgré des sons sortant tout droit des années 90. On en revient à ce que je vous disais en intro à propos de cet étonnant savoir faire à transformer tout ce qui semble rétro à première vue en quelque de chose de visionnaire. On finit alors par se laisser porter par ce disque bigarré jusqu’à ce que le corps et l’esprit ne fassent plus qu’un.

Alors bien évidemment, nous émettrons des réserves sur cet opportunisme qui est de sonner à tout prix Big Beat pour être à la mode. Je signale aussi un léger essoufflement en fin d’album, mais le morceau final remuant à souhait nous achève avec un sourire béat. Un peu comme si nous avions pris un bon bain moussant.
Malgré cette volonté à vouloir suivre le mouvement pour être un minimum commercialement viable, Risotto est une réussite qui se savoure un casque vissé sur les oreilles, allongé dans son fauteuil ou bien sur le tapis de votre salon en battant le record du plus grand nombre de rotations de bassin effectuées. Ce n’est pas la classe ça ?

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SEIJITSU :


UNDERWORLD
Dubnobasswithmyheadman (1994)
Sombre et long…




AUTECHRE
Chiastic Slide (1997)
Le changement, ça a du bon


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



- Mike Bryant (tout)
- Jon Fugler (tout aussi)
- Mike Tournier (et tout aussi)


1. Absurd
2. Atom Bomb
3. Kitten Moon
4. Mosh
5. Bermuda
6. Setback
7. Amp
8. Reeferendrum
9. Squirt
10. Goodnight Lover



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod