Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT TECHNO  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Label Rephlex (157)

BOOM BLASTER - Boom Blaster (2009)
Par SASKATCHEWAN le 12 Novembre 2009          Consultée 1093 fois

Le label Rephlex possède le génie du marketing inversé, c’est indéniable. Prenez un artiste peu connu de la scène Techno : ALEKSI PERÄLÄ. C’est encore trop. Ceux qui suivent un peu l’actualité du genre auront surement entendu parler de ses pseudos OVUCA et ASTROBOTNIA, voire de son dernier album en date, Project V, déjà commis sur Rephlex. Le « célèbre » label britannique doit alors déployer des trésors d’ingéniosité pour que l’EP de son poulain passe véritablement inaperçu. Une sortie juste avant l’été, ça aide déjà pas mal, mais ça ne suffit pas. Il faut encore faire appel à une vieille ficelle de la mafia électronique : le pseudo qui sort de nulle part. Ce pseudo : c’est BOOM BLASTER. L’EP sera éponyme, pour remettre une couche de confusion, et les morceaux seront nommés officieusement, c’est bien plus marrant.

Cependant, l’artifice ne révèle rien de la qualité de la chose. On se souvient d’un certain The TUSS qui avait soufflé quelques esprits chagrins. Mais BOOM BLASTER ne joue pas dans cette division-là, plutôt dans celle de l’électronique sans ambition. L’Ambient Techno pratiquée ici aurait déjà eu un air de déjà vu en 1995, alors en 2009, n’en parlons pas ! Certes, BOOM BLASTER a le mérite de tenter une atmosphère à la fois industrielle et aérienne sur « No Music ». En vain, l’essai est trop timide. Au moins, PERÄLÄ fait l’effort de se démarquer de la fièvre analordienne ambiante…

Mais rien n’y fait, Boom Blaster, l’EP, ne décolle jamais vraiment. « Multiverse » et « Voyager » développent une ambiance apaisante mais irrémédiablement creuse. Même les accélérations sont poussives. Résultat : BOOM BLASTER cultive l’anodin, dans un genre où le manque d’identité ne pardonne pas. Pire, BOOM BLASTER fait tache à côté du dernier essai de WISP, qui, sans être d’une originalité renversante, avait au moins le mérite de proposer des titres accrocheurs très bien ficelés.

L’ennui atteint son paroxysme sur la seconde face et ce « The Moon » monotone et peu inspiré. On se demande alors ce qui a bien pu pousser ALEKSI PERÄLÄ dans cette galère, lui qui restait sur un Project V plutôt réussi. Mystère…

Que dire de plus ? Pas grand-chose… Boom Blaster est un EP à éviter, on le pressentait, ça se confirme à l’écoute.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


SYL KOUGAï
La Fille Verte (2007)
Premier album plein de promesses




BOT'OX
Babylon By Car (2010)
Electro française polymorphe

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Aleksi 'boom Blaster' Perälä (tout)


1. No Music
2. Multiverse
3. Voyager
4. The Moon



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod