Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK BRUITISTE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace (222)
 Le Blog Officiel (259)

DRUNKDRIVER - Self-titled Lp (2010)
Par MONSIEUR N le 23 Août 2010          Consultée 1143 fois

Bien conscient que c’est dans l’indifférence totale que la discographie de DRUNKDRIVER se déplie sur Forces Parallèles, c’est sans cérémonie qu’il sera dit que ce LP sans titre est le dernier du trio brooklynois, qui s’est sabordé en mars dernier. La raison de ce split n’est donnée ni sur le site officiel, ni sur le myspace. Le seul indice est le message annonçant la sortie de ce disque : « We, Kristy and Jeremy, blablabla… ». Le problème viendrait donc de Mike ? Oui sauf que des rumeurs des violences sexuelles concernant Jeremy traînent sur le net. Mais qui dit rumeur dit rumeur, et qui dit net dit à prendre avec d’énormes pincettes. Le goût pour la mise en scène voudra donc que cet album soit dit sulfureux, posthume, et en plus autoproduit (ce n’est pas sale), car le label LOAD RECORDS qui était censé presser le disque n’a finalement pas tenu ses engagements.

Continuons à nous lamenter en écoutant cette intro que ne renierait pas ESOTERIC. Pas de panique, la batterie reprend bien vite son discours d’épileptique déjà prononcé maintes fois sur les précédents opus. Observation surprenante (alarmante ?), les titres défilent sans transition en donnant presque l’impression que ces branleurs de punks ont travaillé leurs compos. Dans un état second, on oserait quasiment parler d’arrangements. La faute à un travail de production peut-être un poil de nez moins bâclé ? L’auditeur a droit, ceci dit, à sa ration habituelle de saturations et de larsens, mais ceux-ci semblent par moments plus… réfléchis (« Quality of my Life » ; à vous d’imaginer les paroles). Comme si DRUNDRIVER faisait du pied à la no-wave des premiers SONIC YOUTH, le côté raffiné en moins, et le côté beuglement de cinglé de Michael BERDAN en plus.

Les remerciements très polis de l’insert laisseraient même craindre que les New-Yorkais ne se soient assagis. Il n’en est rien (« Network », « Bad Year ») mais on comprendra que la fin d’une aventure humaine rende quelque peu mélancolique des jeunes gens qui, je le soutiendrai toujours malgré les apparences, possèdent une grande sensibilité. Les hurlements de Michaël BERDAN dégagent un tel niveau de misanthropie qu’ils ne sauraient provenir d’un cœur de pierre.

Même plus cynique comme sur l’album Born Pregnant, le ton général de l’album est le noir (« The Accident », « All The Dead Dogs ») avec une légère touche de rouge/orange : le feu de la pochette dans lequel se jetterait, après vous y avoir poussé, bien sûr, ces trois nihilistes assoiffés de bruit.

Shopping : pour commander directement sur le site du groupe, toi devoir cliquer sur http://almostdust.blogspot.com/
Pressage vinyle de 1000 copies. Il y en a une chez moi.

A lire aussi en PUNK-ROCK par MONSIEUR N :


DRUNKDRIVER
Knife Day / January 2nd (2009)
Punk indus bruitiste qui débouche les conduits




DRUNKDRIVER
Fire Sale/it Never Happened (2009)
Punk industrialisé de New-York


Marquez et partagez





 
   MONSIEUR N

 
  N/A



- Kristy Green (guitare)
- Michael Berdan (chant)
- Jeremy Villalobos (batterie)


- side A
1. The Accident
2. Network
3. Choking Hazard
4. Haunting
5. Half Mast
- side B
6. Quality Of My Life
7. Prison Logic
8. Bad Year
9. All The Dead Dogs



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod