Recherche avancée       Liste groupes



      
CLASSIQUE / ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


David GARRETT - Rock Symphonies (2010)
Par GEGERS le 24 Septembre 2010          Consultée 2102 fois

Depuis une dizaine d'années (le S&M de Metallica semble avoir servi de déclic), les collaborations entre formations rock/hard rock et orchestres symphoniques se comptent par dizaines. Scorpions, Doro, Rhapsody... les exemples sont légion. L'inverse est quant à lui plus rare. Peu nombreux sont les artistes issus du milieu classique à s'être frottés à un répertoire rock. Les Finlandais d'Apocalpytica en sont l'exemple le plus connu, ces derniers ayant atteint un niveau de popularité considérable en Europe. En ce sens, David GARRETT a donc des allures de pionnier. Jeune violoniste reconnu et adulé (le bonhomme sort en 1995 son premier album, il était à l'époque âgé de 14 ans !), le virtuose allemand s'attaque en cette année 2010 à une relecture classique de standards du rock et du hard rock.

Si la démarche peut sembler audacieuse et originale, elle n'en est pas pour autant une prise de risque inconsidérée puisque, si le violon constitue effectivement l'instrument-clé de cet album, batterie, basse et guitare électrique ont également leur mot à dire sur chacune des onze compositions de l'opus. Le bonhomme joue néanmoins la carte de la surprise en offrant, en guise d'introduction, une adaptation totalement emballante du célèbre « Smells Like Teen Spirit » de Nirvana. Prenant le pari de totalement déconstruire puis reconstruire ce morceau sur des bases classiques, David GARRETT offre un moment de pur bonheur et nous permet de redécouvrir ce morceau riche de mélodies sous un jour nouveau.

Bien plus classique dans sa relecture, la reprise de « November Rain » (Guns'n'roses) se veut bien plus fidèle, et joue constamment sur les émotions brutes développées par un violon larmoyant (qui a dit que l'on gagnerait au change à remplacer le criard Axl Rose par le violon de David GARRETT ?). Toujours est-il que l'intérêt suscité par la qualité de l'adaptation de « Smells Like Teen Spirit » s'évanouit, annihilé par un manque d'audace, chose impardonnable lorsque l'on se lance dans un projet de la sorte. Si le plaisir de réentendre ce classique reste intact, on préfèrera se tourner à nouveau vers l'original plutôt que de faire de cette version trop fidèle de David GARRETT notre favorite...

La reprise survoltée de la 5ème de Beethoven n'y fera rien. Certes, le bonhomme possède un talent indéniable, mais semble vouloir avant tout se faire plaisir à lui-même. En témoigne une horripilante adaptation de « Walk This Way » (Aerosmith), identique à l'originale (si ce n'est le remplacement des parties chantées par le violon) et à la limite du supportable...

L'espoir revient alors que le virtuose se prend à mélanger avec bonheur une composition de Vivaldi avec l'excellent titre « Vertigo » de U2. Mais alors que l'on se remet à vraiment y croire, espérant de l'innovation et du culot (ingrédients nécessaires pour faire prendre la sauce avec un album de ce type), une version totalement prévisible et mollassonne du Master of Puppets de Metallica vient ruiner le tout. Dans le même état d'esprit, « Live and Let Die » (Paul McCartney & The Wings) et « Kashmir » ne viennent que confirmer l'indigence de l'opus et le manque de conviction, sinon d'envie, du violoniste germain qui livre ici des adaptations sympathiques à écouter entre amis, finalement bien plus pour se rappeler les bons moments vécus à l'écoute des titres originaux que pour apprécier les dons de violoniste de David GARRETT.

Reste cette version indispensable (la meilleure ?) de « Smells Like Teen Spirit », qui dépasse de la tête et des épaules celle composée par Kurt Cobain. Mis à part cela, inutile de placer ses deniers dans cet album exécuté avec talent mais à l'intérêt plus que limité. Amateurs de reprises, investissez plutôt dans les albums du projet Flametal, qui reprend des classiques du hard/metal à la sauce flamenco, ou pour les amateurs de Led Zeppelin, dans l'album de reprises façon musique celtique de standards du groupe (Long Ago and Far Away).

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par GEGERS :


Paul EASTHAM
Prisoner Of War (2014)
Symphonique presque celtique




Uli Jon ROTH
Aquila Suite (1991)
Quand le maître troque sept cordes pour un piano


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- David Garrett (violon)


1. Smells Like Teen Spirit
2. November Rain
3. The 5th
4. Walk This Way
5. Toccata
6. Vivaldi Vs. Vertigo
7. Master Of Puppets
8. 80s Anthem
9. Live And Let Die
10. Asturias
11. Kashmir



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod