Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Rem
- Membre : Natalie Merchant

10,000 MANIACS - Human Conflict Number Five (1982)
Par MARCO STIVELL le 17 Octobre 2010          Consultée 1187 fois

Human Conflict Number Five marque le début de la discographie du groupe américain 10,000 MANIACS, alors que celui-ci vient tout juste, après de multiples changements, de constituer sa première formation durable.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le groupe, par le biais de "Tension", ne prend pas le temps de s'installer, il rentre directement dans le vif du sujet, Natalie commençant presque aussitôt à chanter. Le vif du sujet, c'est un pop-rock aux accents folk bien carré, avec une rythmique binaire et légère, et un flot de paroles débité sans que la chanteuse reprenne son souffle (ou si peu). Il y a bien la partie du milieu qui est instrumentale, mais cela ne laisse pourtant pas libre cours à plus de folie, c'est vraiment une musique gentillete que nous offre là le groupe, ce qui n'est en soi nullement négatif. On pourrait en dire autant de "Planned Obsolescence", mais il y a là par contre des petites nouveautés au niveau des arrangements et au niveau du son, à commencer par la voix qui se dédouble jusqu'à se répartir sur l'espace stéréo (plus précisément une voix à gauche, une autre à droite) et cette guitare grincante. Ne serait cette dernière, ça resterait presque simple et doux, mais l'on aurait tort de renier ce brin de caractère.

"Orange" en fera plus preuve à son tour, au niveau de la rythmique, du solo de guitare, mais aussi de la voix de Natalie. Et sur ce plan-là, on a vraiment l'impression que cela va crescendo, ainsi en témoigne ensuite "Groove Dub" qui porte bien son nom, la basse se faisant plus ronflante et l'ensemble de la rythmique entraînant. Concernant les paroles, elles semblent plus scandées que réellement chantées, mais c'est ce qui fait le charme de cette musique, au moins pour cette première oeuvre, de même pour le côté répétitif en ce qui concerne les grilles d'accords et tutti quanti. L'orgue, pourtant bien présent, se fait réellement entendre en particulier sur le morceau final, "Anthem For Doomed Youth", qui est en fait un reggae chanté par John Lombardo à la voix plutôt huileuse, Natalie se cantonnant aux choeurs. Le solo de guitare est plus que sympathique, comme tout le disque en fait. On ne saurait même pas lui reprocher sa grande uniformité, présente chez les oeuvres d'autres groupes universitaires américains de l'époque tels que R.E.M.

L'EP en lui-même, bien que remis à jour par la compilation CD Hope Chest : The Fredonia Recordings au début des années 90, reste un bel objet de collection pour tout amateur du groupe.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


FLEETWOOD MAC
Future Games (1971)
Virage mélodique entièrement consommé




DIRE STRAITS
On The Night (1993)
Le live honni de dire straits, partout sauf ici.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Natalie Merchant (chant)
- Robert Buck (guitare, synthétiseur)
- John Lombardo (guitare, basse, chant)
- Steven Gustafson (guitare, basse)
- Dennis Drew (orgue)
- Jerry Augustyniak (batterie)


1. Tension
2. Planned Obsolescence
3. Orange
4. Groove Dub
5. Anthem For Doomed Youth



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod