Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ANAO ATAO - Poll Lyfans (1998)
Par MARCO STIVELL le 12 Février 2012          Consultée 905 fois

Dans la famille des pays celtiques, la Cornouailles (non il n'y a pas de faute) est, avec l'île de Man, sans doute le membre le moins connu. Pourtant dans ce lieu tout petit même sur une carte des îles britanniques (un peu plus grand si l'on y ajoute une partie du Devon qui se trouve à l'est), l'empreinte celtique a toujours été forte et quelques artistes comme Brenda Wootton, se sont révélés majeurs dans le courant du renouveau de cette musique depuis les années 70. Aujourd'hui, ANAO ATAO fait partie des principaux artistes qui perpétuent la tradition avec entre autres ce Poll Lyfans (qui signifie "frog pool", l'étang aux grenouilles), avec ça d'original qu'ils y incorporent des sons et éléments musicaux venus d'ailleurs, même si ça reste celtique avant tout !

Le groupe se compose de quatre frères et soeur portant le nom de Le Nen Davey, tous multi-instrumentistes, même si le plus impressionnant reste Kyt. Piano, accordéon, banjo, harpe celtique, flûte irlandaise, claviers, mandoline, biniou-kozh, bombarde et même parmi les percussions, crowdy crawn (tambour cornouaillais), il semble doué pour tout ce qui lui passe sous la main. Sa soeur et ses deux frères ne sont pas en reste avec leurs instruments propres (guitares, flûtes, clarinettes, saxophones...) mais se détachent surtout grâce à leur rôle aux percussions. Et alors là aussi tout y passe : woodblocks, os, shaker, cabasa, derbouka, caisse claire, marimba, congas, glockenspiel... Comme on peut le constater, du point de vue instrumentation, c'est avec l'emploi de certaines d'entre elles que se situent les éléments "exotiques". Quant à la musique elle-même, même si ça reste avant tout celtique, il y a parfois une subtilisation de cet esprit, qui se retrouve mêlé avec d'autres musiques comme pour le morceau-titre avec un brin de swing, pour "Vals Romantico" qui fait penser à des standards traditionnels des Balkans (on dirait aussi de la musique pour caroussel), enfin pour "Pocohantas", un genre de salsa pour la partie finale.

Il s'agit d'une musique essentiellement instrumentale avec plein de bonnes idées d'arrangements même si, en l'absence de claviers, le tout paraît plutôt simpliste et peu étoffé. En témoignent des morceaux ou bouts de morceaux comme les thèmes principaux assez légers du morceau-titre - malgré la forte présence d'instruments à vent bois et celtiques -, de "Tantans" - banjo sur (fausse ?) contrebasse -, assez amusant d'ailleurs... A l'inverse, les parties centrales de ces titres, de même d'autres morceaux comme "Glanyth ha Gwir", "An Dewis", "Mormors Favoritvals" se trouvent considérablement enrichies par la présence de claviers (qui ne sont curieusement pas crédités), en nappes et effets, et souvent c'est pour le meilleur. Alors si en plus il y a une harpe... Ce qui fait que l'on appréciera plus facilement le folk doux de "Glanyth ha Gwir", du milieu de "Tantans" - hyper planant ! -, de "Gweli Delyow"... Le piano se révèle être aussi l'instrument roi, et pas seulement en style bastringue comme sur le morceau-titre. Il va jusqu'à occuper tout l'espace sonore de manière classisante sur "Mormors Favoritvals" et c'est tout à fait splendide. "Gweli Delyow" est l'un des meilleurs titres de l'ensemble, et ce n'est pas parce qu'il est chanté, même par une très jolie voix féminine. L'air d'accordéon et de harpe est splendide. Quant à la deuxième partie avec le biniou-kozh (ce qui fait un lien avec la Bretagne), elle rend le tout encore plus passionnant.

Côté danses, il convient de citer notamment "Fyslek", une gigue splendide avec nappes de claviers et crowdy crawn, la valse "Vals Romantico" et sa cornemuse des plus bienvenues, "Dewlagas Ell Bras", nouvelle jig qui a de quoi réjouir avant de partir en un bon reel, sans oublier "An Dewis" qui propose une excellente citation du célèbre "An Dro", popularisé par Alan Stivell. N'oublions pas que la Bretagne et la Cornouailles (toujours pas de faute !) sont quasiment voisines. En plus il y a de la bombarde. Quel plaisir d'entendre ce thème une nouvelle fois...

Voilà un très très bon album doté d'une certaine originalité qui renforce pas mal son charme, et bien qu'il ne soit franchement pas le plus recommandable en matière de musique celtique, il l'est pour ce qui est de représenter le folk cornouaillais avec dignité et de manière plutôt accessible.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


Alan STIVELL
Emerald (2009)
Quand Alan est (re)touché par la grâce...




GWENDAL
Glen River (1989)
Identité celte et esthétique raffinée.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Kyt Le Nen Davey (piano, accordéon, claviers, mandoline, banjo, bomb)
- Maela Le Nen Davey (clarinettes, bombarde, saxophone soprano, percussi)
- Soazig Le Nen Davey (guitares acoustiques, basse, percussions)
- Sterenn Le Nen Davey (flûte, alto, saxophone ténor, percussions)
- Lowenna Ansell (flûte à bec)
- Hilary Coleman (chant)
- Andy Davey (violon irlandais)
- Merv Davey (cornemuse écossaise)


1. Poll Lyfans
2. Glanyth Ha Gwir
3. Tantans
4. An Dewis
5. Ros Vur
6. Gweli Delyow
7. Mormors Favoritvals
8. Fyslek
9. Vals Romantico
10. Dewlagas Ell Bras
11. Pocohantas



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod