Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL-BLUES  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Frank Zappa
- Style + Membre : Aretha Franklin , Ray Charles , James Brown , Booker T. & The Mg's

The BLUES BROTHERS - The Blues Brothers (1980)
Par MANIAC BLUES le 19 Janvier 2011          Consultée 1771 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Alors que le disco règne en roi souvent pour le pire et rarement pour le meilleur, un drôle de duo nommé les Blues Brothers décide de faire redécouvrir au grand public les authentiques valeurs de la musique noire-américaine. Alors mission réussie? Vous connaissez la réponse tant la comédie musicale mettant en scène les aventures déjantées de Jake et Elwood est devenue un classique du genre. Course-poursuite de voitures complètement dingue, une pléiade de guest-stars comme Ray Charles ou Aretha Franklin, un concert final entré dans les annales du genre, la liste des qualités du film est longue. Mais est-ce que cette bande originale reflète véritablement la réalité du blues? Pas vraiment en fait. Les Blues Brothers font d'une certaine manière un hommage à tous les grands genres de la musique populaire américaine à savoir le blues, le jazz, le gospel, le rock'n'roll, la soul et la country.

Le groupe formé en 1976 par John Belushi et Dan Aykroyd, alias Jake et Elwood Blues, avait d'abord pour vocation de réchauffer l'atmosphère de l'émission Saturday Night Live de la chaîne NBC. Les deux compères tout de noir vêtus avec un chapeau vissé sur le crâne et des lunettes de soleil semblaient tout droit sortis d'une parodie du Parrain. Après avoir enregistré un premier disque live en 1978, les Blues Brothers deviennent des stars grâce à la comédie musicale déjantée tournée par John Landis deux ans plus tard. Épaulés par des musiciens talentueux comme Donald « Duck » Dunn et Steve Cropper des Booker T. & the MG's, Jake et Elwood remettent au goût du jour avec brio des standards en tout genre.

L'aspect comique et parodique des Blues Brothers est en fait davantage visuel que musical. Ce sont de véritables amoureux de la musique afro-américaine et ils interprètent ces morceaux avec beaucoup d'authenticité. Les Blues Brothers donnent le ton avec « She Caught The Katy », composition sublime de Taj Mahal. Le chant de Jake est merveilleusement mis en valeur par une section rythmique somptueuse. Les plaintes de l'harmonica se mêlent à la chaleur des cuivres et à la délicatesse de la guitare. Cette interprétation très fine annonce la version grisante de « Sweet Home Chicago ». Tous les ingrédients sont là : il y a du talent, un peu de folie, des standards de grand cru. Toute l'aisance, la facétie, la complicité et la maîtrise du groupe se retrouvent également sur « Everybody Needs Somebody to Love ».

Les musiques de séries à succès ont la part belle puisque les thèmes de « Peter Gunn » et de « Rawhide » sont revisités par le duo de comiques. L'interprétation de « Rawhide » dans le film est vraiment hilarante. En outre, de grandes stars reléguées en arrière plan à cause des ravages du disco se sont réunis autour des Blues Brothers. La performance de James Brown jouant le rôle d'un révérend illuminé sur « The Old Landmark » est un moment d'anthologie. On passe ainsi du gospel à la soul et au rythm'n'blues avec une Aretha Franklin en très grande forme sur « Think » et un Ray Charles qui nous régale sur « Shake A Tailfeather » Et puis on oubliera pas non plus de sitôt le scat de « Minnie The Moocher », interprété par un Cab Calloway des grands jours. En revanche, John Lee Hooker est le grand oublié de ce disque, ce qui est vraiment dommage. Finalement, c'est le musicien qui incarne le mieux le blues qui a été mis de côté : c'est assez paradoxal!

A l'image de « Jailhouse Rock » qui clôt le disque en beauté, cette bande originale est très énergique et dégage de la bonne humeur. Ce disque constitue un sommet dans l'histoire des Blues Brothers même s'ils s'avèrent encore meilleurs en live, comme le prouve l'excellent Briefcase Full Of Blues. Quoi qu'il en soit, les Blues Brothers incarnent véritablement l'Amérique qu'on aime et qui nous fait rêver. Allez, pour finir, une petite citation savoureuse pour se remémorer à quel point les deux faux frères étaient drôlement géniaux :
« Il y a 160 kilomètres d'ici à Chicago, nous avons un réservoir plein d'essence, un demi paquet de cigarettes, il fait noir et nous portons des lunettes noires. En route. » Elwood Blues

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


Otis REDDING
Otis Blue (1965)
Otis sur une autre planète




Aretha FRANKLIN
Aretha Arrives (1967)
Une très belle réussite


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- John Belushi (chant)
- Dan Aykroyd (chant, harmonica)
- Steve Cropper (guitares, chant)
- Donald 'duck' Dunn (basse)
- Murphy Dunne (claviers)
- Wille Hall (batterie)
- Tom Malone (saxophone, trombone, chant)
- Lou Marini (saxophone, chant)
- Matt Murphy (guitare)
- Alan Rubin (tompette, percussions, chant)
- James Brown (chant)
- Aretha Franklin (chant)
- Cab Calloway (chant)
- Ray Charles (chant)


1. She Caught The Katy
2. Peter Gunn Theme
3. Gimme Some Lovin'
4. Shake A Tailfeather
5. Everyboby Needs Someboy To Love
6. The Old Mark
7. Think
8. Theme From Rawhide
9. Minnie The Moocher
10. Sweet Home Chicago
11. Jailhouse Rock



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod