Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2010 The Fool
 

 Le Myspace Du Groupe (208)

WARPAINT - The Fool (2010)
Par MONSIEUR N le 10 Janvier 2011          Consultée 1808 fois

Il y a trois façons pour un artiste d’envisager son myspace.
1) Proposer beaucoup de titres en intégralité. C’est cool.
2) Axer plutôt sur des titres non disponibles sur les albums (des démos, des lives, des inédits, etc.). Pourquoi pas ?
3) Ne mettre en ligne que des ignobles samples de 30 secondes. C’est naze.

WARPAINT a choisi l’option 1 hallelujah poil aux bras. Les 2/3 de leur premier EP sont écoutables, et la quasi-moitié de leur premier album, « The Fool ». Avec ça au moins, comment être déçu par l’achat de l’un ou l’autre de ces objets ? Ouais myspace, c’est pas bien, Murdoch il est méchant mais n’empêche.

Quelques jours après la commande en ligne, à la maison c’était l’extase en deux mots : The Fool. Premier titre, mince alors, Tori AMOS fait un featuring. Ah non, c’est les filles de WARPAINT qui nous font une blague. Difficile de dire qui, vu que toutes ont un mot à dire sur cet album. De plus ce n’est pas précisé dans les crédits. Mais ce sacré bon titre d’ouverture fait furieusement penser à la rouquine la plus chafouine de la musique. Après Mylène bien évidemment. Cette introduction reste dans le même ton que l’EP, à savoir une pop luxuriante éthérée qui donne envie de visiter la Californie. Et ces nanas. Ce disque ne peut s’empêcher de provoquer un frissonnement là. Non plus haut. Ouais, là. L’érotisme a plusieurs têtes, et celui dégagé par WARPAINT est l’expression d’un tangage vaguement ressenti. Jamais violent, et toujours plus proche d’une berceuse que d’un abordage de front.

A moins de faire le fier guerrier, difficile de ne pas succomber à ces voix de sirènes nous parlant d’amours vaguement déçus. D’ailleurs, la bivalence amour/mort de la sirène est respectée, l’ambiance de l’album étant parfois légèrement teintée de noir.

Cà et là, des incursions électroniques viennent rompre le sacro saint triangle guitare/basse/batterie rigoureusement respecté lors du premier EP, Exquisite Corpse, notamment sur les titres « Bees » et « Majesty ». Ici et là-bas, on assèche les arrangements jusqu’à un duo guitare sèche/voix (« Baby »).
Le dénominateur commun à cet album réside dans la recherche de structures plus exotiques que ne laisserait penser le terme « pop », auquel il faudrait adjoindre l’adjectif « progressive ». A ce titre la chanson « Warpaint » est la plus représentative de l’effort de s’affranchir du mode couplet/refrain.

Chaque titre s’écoute avec une facilité qui pourrait faire siffler les serpents sur nos têtes, car WARPAINT a tout pour devenir hype. Déjà, quatre gonzesses, ça sent le dilettantisme comme jamais, ensuite je vous dis pas comment elles sont jolies, et enfin, les mélodies bien accrocheuses enveloppées d’éther correspondent parfaitement à l’actuel revival (donc beurk) du shoegaze. Alors que les chroniques de My Bloody Valentine par Seijitsu devraient bientôt paraître sur le site.

Mais allons allons, baissons un peu les armes en ces périodes de fête, et laissons-nous inonder par les douces vapeurs toxiques en provenance de The Fool.

A lire aussi en POP par MONSIEUR N :


Benjamin BIOLAY
La Superbe (2009)
Son grand disque ?




Jean-louis MURAT
Taormina (2006)
Ouf ! il s'est repris !


Marquez et partagez







 
   MONSIEUR N

 
  N/A



- Emily Kokal (chant, guitare)
- Theresa Wayman (chant, guitare)
- Jenny Lee Lindberg (basse, chant)
- Stella Mozgawa (batterie, claviers, chant)


1. Set Your Arms Down
2. Warpaint
3. Undertow
4. Bees
5. Shadows
6. Composure
7. Baby
8. Majesty
9. Lissie's Heart Murmur



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod