Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Al Green , Curtis Mayfield
- Style + Membre : Wattstax, Otis Redding , Sam & Dave, Booker T. & The Mg's

Isaac HAYES - Presenting Isaac Hayes (1967)
Par MANIAC BLUES le 7 Juillet 2011          Consultée 1219 fois

En 1967, Isaac Hayes n’est pas encore la grande star de la musique noire américaine. Il fait ses débuts comme musicien de studio et compositeur chez Stax. Il participe à quelques sessions d’enregistrement en compagnie d’Otis Redding, et il compose avec David Porter des hits pour Sam & Dave, duo phare de la soul des années soixante. Mais Isaac Hayes a de l’ambition. Il ne désire pas se limiter à ce rôle de faire-valoir. Stax lui offre alors la possibilité d’enregistrer un premier album solo. L’échec commercial sera sévère.

Presenting Isaac Hayes est un album méconnu qui mérite d’être redécouvert. On y trouve déjà certains ingrédients qui forgeront la réussite future d’Isaac Hayes, notamment en ce qui concerne la longueur des titres et le goût prononcé pour les reprises de standards. Il ne faut néanmoins pas s’attendre à des arrangements de la trempe d’Hot Buttered Soul. Ici, Isaac Hayes se contente de poser sa voix grave sur un accompagnement au piano savoureux et une section rythmique réduite à son strict nécessaire : la basse de Donald « Duck » Dunn et la batterie Al Jackson Jr.

Isaac Hayes a toujours fait preuve d’un certain degré de sophistication. Il privilégie des tempi lents, les longs développements, loin de la soul intense et dense d’Otis Redding. Isaac Hayes préfère prendre son temps et favoriser un foisonnement d’improvisation. Presenting baigne dans une atmosphère très jazzy parfois teintée de blues. Sur « Precious, Precious », Isaac Hayes fredonne de manière nonchalante les superbes mélodies jouées au piano. Ce morceau prend toute son ampleur sur la version magistrale de presque vingt minutes interprétée de manière extatique. La soul jazzy est également à la fête avec la reprise contemplative de « When I Fall In Love ». Et le blues n’est pas en reste sur le medley « I Just Want To Make Love To You/Rock Me Baby», longue plainte qui monte crescendo vers une explosion d’émotions.

Isaac Hayes jouit d’une infinie liberté. Il joue constamment sur des ruptures de rythmes, de tempi, de tons. Il associe à merveille « Going To Chicago » de Count Basie avec « Misty » de Jimmy Rushing. Isaac Hayes s’approprie avec une aisance étonnante les compositions des autres. Il en fait ce qu’il veut et leur donne une forme nouvelle et une perspective inédite. Et ce talent à faire sien les morceaux des autres sera encore plus prononcé sur ses prochains albums.

Il reprend également « You Don’t Know Like I Know », un hit qu’il avait composé avec David Porter pour Sam & Dave. Il fait de ce morceau un instrumental très plaisant qui se marie à merveille avec le reste de l’album. Presenting nous fait passer en effet un très agréable moment. Même si l’on est encore loin de la soul sophistiquée d’Hot Buttered Soul, Isaac Hayes impose déjà certains fondamentaux qui vont jalonner son œuvre enregistrée chez Stax.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


BILAL
A Love Surreal (2013)
L'art du son selon Bilal




Raphael SAADIQ
Stone Rollin' (2011)
Un brillant album de soul old school


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Isaac Hayes (chant, piano)
- Donald 'duck' Dunn (basse)
- Al Jackson (batterie)


1. Precious, Precious
2. When I Fall In Love
3. I Just Want To Make Love To You/rock Me Baby
4. I'm Going To Chicago Blues/misty
5. You Don't Know Like I Know
6. Precious, Precious



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod