Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO-SOUL/POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2011 Selah Sue

Selah SUE - Selah Sue (2011)
Par MANIAC BLUES le 29 Avril 2011          Consultée 1423 fois

Décidemment, la mode est au portrait en noir et blanc. Moue affectée, regard de chien battu, coiffure aussi bordélique que celle d’Amy WINEHOUSE, Selah SUE se démarque du ton sophistiqué et classieux adopté par ADELE. La jeune Belge de 21 ans portée au pinacle par la presse s’est d’abord illustrée en 2008 avec un EP intitulé Black Part Love. Mais c’est surtout sur scène que la chanteuse se fait connaître. Sorti en mars 2011, son premier disque grand format s’inscrit sans surprise dans la lignée de ce qu'elle nous avait habitués jusque-là... et ce n’est pas franchement brillant. La pop-soul contemporaine teintée de reggae que nous propose la jeune chanteuse n’est effectivement guère convaincante.

Selah SUE, c’est avant tout une voix. Son timbre singulier et surprenant fait toute la force de cet album. A défaut d’être caractérisé par des compositions fortes et des arrangements renversants, ce disque a donc au moins le mérite d’être illuminé par une voix originale, même si celle-ci est constamment agressée par des effets sonores désastreux.

La première chanson du disque semblait pourtant porteuse de belles promesses. Refrain efficace, atmosphère sombre, ligne de basse pesante, tenue vocale impeccable, arrangements soignés, tels sont les ingrédients de « This World ». Selah SUE fait encore illusion le temps d’un duo en compagnie de Cee-Lo Green intitulé « Please ». Mais la qualité de ces deux morceaux n’est malheureusement qu’un feu de paille.

Le disque oscille entre ballades acoustiques d’une platitude certaine et morceaux énergiques mais stéréotypés. Les refrains abominables de « Peace Of Mind » et « Style Crazy Sufferin », et les parasitages sonores de « Just Because I Do » permettent difficilement d’apprécier à sa juste valeur le talent de Selah. En outre, le dépouillement des morceaux lents tel « Mommy » ne fait que dévoiler davantage la faiblesse de ces compositions.

Ce disque est tout de même agrémenté de quelques titres sympathiques comme « Black Part Love », « Fyah Fyah » ou « Raggamuffin », même si les défauts de fabrication ne manquent pas. Cependant, on ne peut nier l’évidence : le premier album de Selah Sue est une déception. Ce disque ressemble davantage à l’œuvre de producteurs opportunistes qu’à celle d’une artiste accomplie. On a en effet un peu de mal à pénétrer dans l’univers de la chanteuse, celui-ci manquant de personnalité et de sincérité. La production qui privilégie un son calibré pour les radios et des effets sonores en tout genre n’aide pas non plus à mettre en valeur l’immense potentiel de la Belge. Dommage.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


Aretha FRANKLIN
Aretha Arrives (1967)
Une très belle réussite




Donna SUMMER
Love To Love You Baby (1975)
Dans les étoiles pour l'éternité


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. This World
2. Piece Of Mind
3. Raggamuffin
4. Carzy Vibes
5. Black Part Love
6. Mommy
7. Explanations
8. Please
9. Summertime
10. Style Crazy Sufferin'
11. Fyah Fyah
12. Just Because I Do



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod