Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-GRUNGE ?  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


GRINSPOON - Six To Midnight (2011)
Par GEGERS le 21 Juillet 2011          Consultée 824 fois

Évoquer l'Australie sans parler de Crocodile Dundee ou Men at Work, c'est un peu la France sans Mireille Mathieu, l'Allemagne sans Nina Hagen ou l'Espagne sans Julio Iglesias. C'est cliché, et plus vraiment d'actualité. Car aujourd'hui la tendance est plutôt en faveur de GRINSPOON. Ce groupe, totalement inconnu dans notre pays mais détenteur de nombreux disques de platine dans celui des kangourous, semble en effet être la tendance rock « post-grunge » qui sied aujourd'hui aux mélomanes du « land down under ». Six to Midnight, le dernier album en date du quartet, est sorti il y a deux ans déjà dans son pays, et se voit aujourd'hui l'objet d'une distribution européenne via le label Global Music. Une bonne initiative ?

Oui, car cet album est sympatoche, un bien bel album d'été qui vous accompagnera agréablement sur la route des vacances. Nous avons ici affaire à une sorte de heavy-rock hybride, pas vraiment metal, mais pas grunge non plus. Ce genre de musique suffisamment agressif pour se revendiquer contestataire et déplaire à grand-mère, mais suffisamment consensuel pour inonder les ondes avec des tubes calibrés radio, couplet/refrain 3'30. Un compromis qui limite donc la portée de cet album, à mi-chemin entre un Motorjesus sous bromure et [Notez ici le nom d'un chanteur de country australien]. Le single témoigne de cette volonté de proposer du tube pour du tube. « Comeback » débute avec cette guitare acoustique qui attendrit les pisseuses avant que des guitares électriques hyper-mélodiques arrivent et apportent une certaine authenticité rock à l'ensemble. Et il faut reconnaître que la formule fonctionne. Pas de surprise à ce que GRINSPOON écoule des palettes de ses albums, la recette est bonne et se digère plutôt bien. Bien sûr, les amateurs de « vrai » rock crieront au scandale commercial, et ils auront raison. Le solo de guitare le plus long ne doit pas dépasser les 10 secondes, alors que les riffs passe-partout qui parsèment l'album sont issus de ce recyclage sans fin auquel ont recours la majorité des groupes pratiquant ce style.

On se laisse charmer néanmoins. Par l'énergie communicative de « Dogs » tout d'abord, qui peut rappeler un Disturbed (du temps de sa superbe) malgré une voix bien trop gentillette pour apporter du crédit à ces riffs pachydermiques. On apprécie le feeling façon « rock scandinave » (immédiat et tubesque) de « Premonitions », « Lockdown » ou « Surrender ». Ben ouais, il faut bien reconnaître que les Australiens savent y faire, et l'élitiste en nous s'avouera vaincu par ces mélodies délicieusement anecdotiques. Même « Give you more » et ses influences country qui transpirent le coup commercial à des kilomètres, trouvent grâce à nos oreilles pourtant averties. Preuve de faiblesse, ou bien coup de maître du groupe qui parvient à nous faire prendre des vessies pour des lanternes ?

Toujours est-il qu'on écoute, en cachette, seul dans la voiture, sans oser l'avouer, ce sixième album de GRINSPOON, dont l'intérêt s'évanouit au bout de 12 écoutes mais qui nous fait prendre notre pied les 11 précédentes. Le groupe australien exploite les faiblesses de l'âme humaine, qui se dirige naturellement vers la facilité au lieu de favoriser le défi. Un coup en traître, mais qui fonctionne parfaitement.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


CELKILT
On The Table (2014)
Album à colorier




MAGNUM
Into The Valley Of The Moonking (2009)
Magnum opus


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Phil Jamieson (chant, guitare)
- Pat Davern (guitare)
- Joe Hansen (basse)
- Kristian Hopes (batterie)


1. Dogs
2. Run
3. Comeback
4. Takes One
5. Premonitions
6. Right Now
7. Give You More
8. Lockdown
9. Tonight
10. Passenger
11. Innocence
12. Surrender
13. Summer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod