Recherche avancée       Liste groupes



      
SHOEGAZE / DREAM POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Guide Shoegaze (119)

SECRET SHINE - The Beginning And The End (2011)
Par SEIJITSU le 6 Août 2011          Consultée 1012 fois

Pourquoi je m’embête à vous parler de ce dernier album de SECRET SHINE alors qu’il faut surtout que j’aborde le cas Untouched, qui est une vraie petite merveille inconnue. Tout simplement parce que sur Forces Parallèles, on s’intéresse à l’actualité, même quand elle est mauvaise. Car oui, ce dernier album est… Heu, bon inutile de mettre les formes, il est mauvais.

Avant de détruire définitivement ce disque, informons le lecteur puisque c’est un peu mon boulot. Donc SECRET SHINE, un groupe culte de shoegaze car hébergé sur un label culte de l’indie pop des années 1990 : Sarah Record. Le label mettra la clé sous la porte au milieu de cette décennie et l’entrainera dans sa chute avant une résurrection opérée en 2004, suivi d’un album qui sortira 4 ans plus tard : All Of The Stars.

Hélas, il ne tiendra pas ses promesses, car si ce groupe a gardé sous le coude un savoir-faire pour les compositions à la fois accrocheuses et éthérées, il s’est désormais entouré de moyens techniques dont il n’avait pas accès à ses débuts et par conséquent, il en abuse et sa musique est devenue atrocement artificielle. Mettre de l’électronique dans sa musique n’est pas une mauvaise idée, encore faut-il savoir l’utiliser sans tomber dans le superflu voire le mauvais goût. Je vous le mets dans le mille, leur deuxième album censé marquer leur grand retour est gâché par une surproduction inutile et des vocaux souvent trafiqués. Oui, oui, je vais vous parler de l’invention la plus hideuse que les années 2000 nous ont apportée dans le monde de la musique : l’autotune. Je sais, c’est dur d'entendre de l’autotune dans du shoegaze. Alors excusez-moi d’être aussi vulgaire et remonté mais franchement, quelle idée à la con !

Si encore, il s’agissait d’un énième groupe de revival à la mords-moi-le-nœud, je n’en aurais pas fait tout un scandale, ou alors juste un peu. Mais de savoir qu’il s’agit d’un vieux de la vieille qui fait une erreur pareille ? Vous comprendrez pourquoi j’ai autant les boules de chroniquer ce disque et de dire autant de mal sur ces pauvres gens qui auraient bien besoin d’être réhabilités tant leurs débuts étaient exceptionnels et gagneraient à être plus connus.

The Beginning And The End c’est la même chose que le précèdent album, en un peu moins bon, donc forcément, c’est dur d’être indulgent. Pourtant ce n’est pas vraiment totalement nul… Comment ça je me contredis avec mon introduction ? Mais allez-vous faire voir !
Il y a toujours cette mélancolie qui ne semble toucher que quelques rares personnes qui ont vécu suffisamment d’événements dans leur vie pour sembler sincère. Car oui, SECRET SHINE s’est peut être trompé, il reste un groupe honnête qu’on n’accusera pas de s’être reformé pour l’argent, puisque presque personne ne le connait. Les mélodies sont souvent séduisantes, on se surprend à les apprécier malgré la présence de synthétiseurs aux sonorités ignobles comme « Every Thought » et le joli refrain de « Touching Nothing ».

Mais le mal est fait. Les bonnes idées sont gâchées par des choix esthétiques douteux et les efforts de cette formation au talent indéniable sont détruits par ces effets inutiles et disons le carrément, moches (le vocoder futile de « Water's Edge » en est le triste exemple).

The Beginning And The End est un album au nom peut-être prophétique. Espérons qu’il s’agisse de la fin de cette manie de vouloir tout noyer sous une avalanche de sonorités laides plutôt que le début. Car si j’étais prêt à défendre All Of The Stars malgré ses (gros) défauts, en ce qui concerne ce dernier album, je baisse les bras.

A lire aussi en POP par SEIJITSU :


The BOO RADLEYS
Wake Up! (1995)
Gloire à la (pop)ularité !




SCHOOL OF SEVEN BELLS
Ghostory (2012)
Aboutissement

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



Non disponible


1. In Between
2. Perfect Life
3. Run Around
4. Every Thought
5. No More Inside
6. Harry
7. Hole In The Heart
8. Windmill Hill
9. It's Killing Me
10. Water's Edge
11. Touching Nothing
12. Trying To Catch The End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod