Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : 2methylbulbe1ol, Medkit
 

 Label Echomania (248)

Klaus KINSKI - Scape Destructive Putrescent (2011)
Par SASKATCHEWAN le 30 Août 2011          Consultée 2056 fois

Depuis les excellents méfaits d’IGORRR, je me suis fait un devoir de vérifier chaque sortie électronique avec une pochette caca d’oie. Je dresse particulièrement l’oreille quand j’aperçois un titre d’album qui fleure bon le brutal death metal, tout ça grâce à la connexion des nerfs faciaux. Quand en plus la nouveauté en question est l’œuvre du label biélorusse Echomania, je pose le triangle de signalisation, je revêts mon gilet jaune, et c’est parti pour la découverte. Klaus KINSKI, qui n’est évidemment pas la réincarnation de l’acteur allemand, est un DJ russe qui pratique une IDM sombre et glauque, avec un soupçon de poésie qui rend le monstre attachant.

Parmi les raisons qui font aimer Scape Destructive Putrescent avant même de l’avoir écouté, citons encore la référence à Anna AKHMATOVA, grande poétesse russe du XXe siècle, sur le titre « Destructive (devote to Achmatova) ». Si vous avez l’occasion, lisez son petit recueil de poèmes Requiem, une évocation de la Grande Terreur en Union Soviétique, un livre juste magnifique. Ceci en guise d’intermède publicitaire.

Non vraiment, lisez-le. Vous comprendrez tout de suite d’où vient l’aspect désespéré de la musique de Klaus KINSKI, pourquoi même ses mélodies de boîte à musique ont quelque chose de malsain. Scape Destructive Putrescent joue avec la sensation de malaise, et s’obstine à brouiller les pistes. Il emprunte au russe et à l’anglais pour ses samples énigmatiques, et à l’allemand pour ses titres provocateurs (« Charles Manson mein bester freund »). Il y a toujours une note étouffée ou un souffle rauque qui surgit au mauvais moment pour vous faire grimper des frissons le long de l’échine. Glaçant…

En fait l’atmosphère générale du disque me fait penser à ce gamin inquiétant dans L’Orphelinat de Guillermo Del Toro, celui qui cache son visage difforme sous un sac en toile de jute (livres à lire, films à voir, si avec ça FP n’obtient pas une subvention du ministère de la Culture !). On ne sait pas trop si on doit être effrayé ou avoir pitié, comme quand le sinistre « Charles Manson mein bester freund » se conclut sur un extrait de chanson sautillante. Du propre aveu de l’artiste, la musique cherche à exprimer l’horreur quotidienne et la grisaille des petites villes industrielles russes, quand le dernier fait divers offre un triste écho aux pages les plus torturées de la littérature.

On pourrait reprocher à Scape Destructive Putrescent sa très courte durée (25 minutes à peu près), mais de toute évidence, l’album a été construit pour être écouter en boucle. Témoin la reprise du sample d’ouverture sur « Destructive (Devote to Anna Akhmatova) », qui n’est autre qu’un vieil enregistrement d’Anna Akhmatova récitant « La Foule blanche ». Klaus KINSKI a réussi le pari de composer une IDM insoutenable à laquelle on revient sans cesse, comme un film d’horreur. Chaque aération est judicieusement placée, puis la descente aux enfers continue de plus belle.

Oui, c’est sorti sur un label confidentiel. Oui, ça fout le cafard. Mais je ne vois pas comment on peut se permettre de passer à côté de cet album quand on aime les ambiances sombres et l’électro déviante. En plus c’est gratuit, en téléchargement sur le site du label Echomania. Il reste quatre mois avant Noël, et je vous gâte déjà.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


POWER-PILL
Pac-man (1992)
Farce sonore

(+ 1 kro-express)



AFX
Analord 11 (2005)
Le dernier mais non des moindres


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Klaus Kinski (tout)


1. Der Saal Lerte Sich
2. Haben Und Soll
3. Baby
4. Jason
5. Artificial Life
6. Putrescent
7. Black Essence
8. Charles Manson Mein Beste Freund
9. Destructive (devote To A. Achmatova)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod