Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Roots
- Style + Membre : Sam & Dave, Otis Redding , Dennis Coffey , Albert King , Booker T. & The Mg's

Booker T. JONES - The Road From Memphis (2011)
Par MANIAC BLUES le 16 Septembre 2011          Consultée 947 fois

The Road From Memphis est un nouvelle sortie qui devrait faire plaisir aux amateurs de soul sudiste des années soixante. En effet, pendant de nombreuses années, Booker T. Jones a été l’organiste attitré du label Stax et a dirigé avec brio les MG’s. Tout le monde a déjà entendu au moins une fois dans sa vie le fameux « Green Onions ». Après un retour récompensé aux Grammys Awards en 2009, Booker T. semble donc de nouveau sur de bons rails. Il a pris la route de Memphis jusqu’à Philadelphie où il a rencontré le groupe de hip hop The Roots qui l’accompagne sur ce disque. Cette route l’a aussi mené à Detroit, ville du célèbre label Motown, où il est allé chercher le fameux guitariste Dennis Coffey. Enfin, il a fait un petit crochet par New York pour engager l’ex-producteur d’Amy Winehouse Gabe Roth.

Très bien produit, The Road From Memphis a un son à la fois authentique et moderne. Egalement producteur de Sharon Jones, Gabe Roth est un expert en la matière. Ce disque est constitué de pièces instrumentales plus ou moins inspirées, ainsi que de morceaux chantés par des invités parfois prestigieux comme Lou Reed.

D’emblée, avec « Walking Papers », l’orgue de Booker T. fait des petites merveilles et augure un album riche en riffs ciselés et improvisations calibrées. Très inspiré, « Crazy » est d’une qualité remarquable tout comme le rythmé « Everything Is Eveything », reprise d’un tube de Lauryn Hill ou les funky « The Harlem House » et « The Vamp ». Malheureusement, Booker T. cède parfois à certaines facilités : « The Hive » et « Rent Party » manquent cruellement de densité à cause d’une section rythmique trop lâche.

Quant aux pièces vocales, on se demande pourquoi Booker T. à fait appel à des invités lorsqu’ on écoute sa très bonne prestation sur l’excellent « Down in Memphis ». Il aurait sûrement mieux fait que Jim James sur le médiocre « Progress ». Quant à Matt Berninger et Sharon Jones, ils font de « Representing Memphis » une ballade plaisante à défaut d'être brillante. Et puisque la route de Memphis conduit jusqu’à New York, Lou Reed chante en toute logique sur « The Bronx » en guise de conclusion.

Très agréable, The Road From Memphis est une vraie bouffée d’air frais. Si ses nombreuses qualités suffisent à emporter l’adhésion, quelques titres moyens noircissent le tableau. Cependant, il fait grand plaisir de voir encore debout ce musicien au talent immense après plus d’un demi-siècle de carrière. Chapeau l’artiste !

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


Ike & Tina TURNER
Live In '71 (1971)
Ike & tina au sommet




Otis REDDING
Otis Blue (1965)
Otis sur une autre planète


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Booker T. Jones (orgue, chant)
- Questlove (batterie)
- Captain Kirk (guitare)
- Owen Biddle (basse)
- Dennis Coffey (guitare)


1. Walking Papers
2. Crazy
3. Progress
4. The Hive
5. Down In Memphis
6. Everything Is Everything
7. Rent Party
8. Representing Memphis
9. The Vamp
10. Harlem House
11. The Bronx



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod