Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO-POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 0)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2011 Torches

FOSTER THE PEOPLE - Torches (2011)
Par MOONDREAMER le 21 Novembre 2011          Consultée 1587 fois

Faisons les présentations pour ceux qui n’auraient pas été introduits à l’électro-pop indie de Foster The People.

Derrière ce nom intrigant (« foster » signifiant aussi bien « élever » que « cultiver » en anglais) se cache un trio de jeunes artistes prometteurs: Mark Pontius aux percussions, Cubbie Fink à la basse et surtout la tête du groupe, Mark Foster, en charge de l’écriture, de la composition, du chant, de la guitare, du synthétiseur,…

Le groupe, formé en 2009 à Los Angeles, a connu un succès immédiat avec le lancement de son 1er single, « Pumped Up Kicks ». Celui-ci a immédiatement créé le buzz sur la toile, s’est propulsé à la 3ème place du Billboard Hot 100 aux Etats-Unis et a attiré l’attention du studio Columbia Records. Fin mai 2011, les Américains sortent alors leur 1er album studio: Torches.

Et autant donner le ton dès maintenant: Torches est empli de chansons électro-pop aux arrangements délirants, dans une optique qui paraît naïvement joyeuse mais qui se révèle avec le temps plus complexe dans les thèmes abordés. La plupart des mélodies sont réussies et entraînantes, le choix de l’électro permettant d’aborder avec simplicité une étonnante richesse dans les sonorités, rythmiques et instruments.

Malgré cela, ce qui aurait pu se transformer en fouillis brouillon et disparate émerge finalement dans une forme homogène bien qu’hétéroclite. La production qui parait de prime abord assez chaotique se révèle elle-aussi très soignée et élaborée.

Ceci s’explique assez facilement quand on regarde la liste des producteurs dont s’est entouré Mark Foster : Paul Epworth (Adele, Cee-Lo Green, Plan B, Florence + The Machine,…), Greg Kurstin (Lily Allen, Sia, Red Hot Chili Peppers, KT Tunstall,…) ou encore Rich Costey (Muse, Franz Ferdinand, Foo Fighters,…). En somme, il a réussi à s’attirer les faveurs de trois des producteurs parmi les plus demandés de la pop/rock.

Mais le plus impressionnant c’est qu’il ait réussi à le faire tout en conservant une sorte d’identité musicale propre au groupe, une empreinte musicale unique et atypique. Et avec des producteurs aux univers aussi différents, je ne peux que saluer les efforts faits à ce niveau.

En terme d’influence musicale, de nombreux morceaux rappellent MGMT, Phoenix ou encore Empire Of The Sun. Si on remonte plus loin dans le temps, le trio se fait à la fois l'héritier de la pop psychédélique des années 60 et la synth pop des années 80. « Houdini » par exemple est un morceau emblématique de la synthèse réussie de la scène indie pop de ces dernières années et de ces racines bien assumées: un air imparable, une rythmique simple qui se complexifie avec l’arrivée des synthés aux vocalises improbables, un refrain catchy porté par des chœurs qui finissent par dialoguer avec la ligne principale de voix,…

Mais il serait bête de s’arrêter là quand une aussi grande diversité s’offre à nous: la chanson phare « Pumped Up Kicks » et sa mélodie aux accents 80s, l’excellent « Waste » magnifié par un air entraînant et des cloches pendant le refrain, « Don't Stop (Color on the Walls) » avec ses sifflements et ses riffs de guitare, la jolie ballade « I Would Do Anything For You » et son piano galopant, « Miss You » et ses breaks inattendus,…

Bref, si vous êtes amateurs du genre, n’hésitez pas car vous ne regretterez pas votre voyage dans l’univers de ce trio atypique.

Je terminerai toutefois sur un 4/5, enlevant un point pour principalement deux raisons:
-la voix de Mark Foster parfois un peu trop nasillarde gagnerait à être mieux maitrisée pour assurer une plus grande versatilité dans les styles musicaux.
-une certaine difficulté pour entrer vraiment dans l’album qui est peut être due à la surenchère d’instruments et de sonorités sur certains morceaux.

Ces deux « problèmes » peuvent donner un aspect un peu rebutant au 1er contact de Torches mais l’album mérite vraiment d’aller plus loin que cela. Bref, Foster The People est un groupe à suivre et je pense qu’ils sont loin de nous avoir montré toute l’étendue de leur talent.

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


LITTLE BOOTS
Hands (2009)
Vous avez toute légitimité à détester




SIA
1000 Forms Of Fear (2014)
La pop star qui ne voulait pas en être une


Marquez et partagez







 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Mark Foster (chant, claviers, piano, synthétiseurs, guitare, pe)
- Cubbie Fink (basse, choeurs)
- Mark Pontius (batterie, percussions, choeurs)
- Paul Epworth (claviers, percussions, production)
- Greg Kurstin (synthétiseurs, production)
- Sean Cimino (guitare additionnelle)
- Gary Grant (trompette)


1. Helena Beat
2. Pumped Up Kicks
3. Call It What You Want
4. Don't Stop (color On The Walls)
5. Waste
6. I Would Do Anything For You
7. Houdini
8. Life On The Nickel
9. Miss You
10. Warrant
11. Broken Jaw (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod