Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Pixie LOTT - Young Foolish Happy (2011)
Par MOONDREAMER le 28 Décembre 2011          Consultée 896 fois

Après un premier album en 2009, Turn It Up, qui m’avait beaucoup plu pour la fraîcheur de son écriture, c’est avec un a priori très positif que je me suis procuré la version deluxe du nouvel album de Pixie LOTT, Young Foolish Happy. Et bien ma première réaction fut une grosse déception. Certes, son talent de composition n’avait jamais été exceptionnellement brillant et Pixie n’avait pas révolutionné le monde de la musique avec sa pop catchy. Mais qu’est-ce que c’est que cette idée de mélanger tous les styles en essayant d’imiter tout le monde sans pour autant réussir à innover nulle part ?

Le premier tiers de l’album a failli me faire tout abandonner : Les deux premiers morceaux ne sont ni originaux, encore moins profonds. Bon, pardonnons parce que la belle anglaise peut faire bien mieux. Mais quelle idée pour « What Do You Take Me For » de se lancer dans du mauvais Jessie J avec un rappeur de seconde gamme qui plombe complètement la chanson ? Et n’aurait-on pas pu se passer des mauvais arrangements électro de « Nobody Does It Better ? ». Même « Kiss The Stars » sonne comme un tube de KE$HA, et s’il n’est pas vraiment mauvais, il manque définitivement de fraicheur et d’originalité… Heureusement, la suite relève le niveau qui jusque-là me faisait craindre le pire. Et soyons honnêtes, si un peu moins de la moitié de l’album va du franchement mauvais au passable mais oubliable, je dirais simplement que le reste me rassure vraiment sur les capacités de Pixie LOTT.

Rien ne sert de perdre des heures à décrire chacun des morceaux médiocres sur l’album donc concentrons-nous sur ce qui est bon : « Stevie On The Radio », qui inclut une partie jouée à l’harmonica par le talentueux Stevie WONDER, est une chanson pop simple avec quelques chœurs au refrain catchy. Dans la même veine entraînante, « Birthday » ou encore « I Throw My Hands Up », piste bonus de la version deluxe, sont très agréables même si la composition n’atteint pas des sommets, peut-être parce que les arrangements ont su rester simples et discrets. « Pefect » ressemble vraiment à une chanson de Lily ALLEN pendant les couplets puis à Nelly FURTADO au refrain, tout en laissant une basse faire de brefs solos. Le mélange marche plutôt bien, une bonne surprise pour ma part.

Young Foolish Happy comprend également un certain nombre de jolies ballades nous rappelant que le plus grand atout de Pixie reste sa voix. Citons pour les plus touchantes le quasi-jazzy « Black As Rain », « You Win » à l’instrumentation recherchée, ou encore « Everybody Hurts Sometimes » et « We Just Go On » qui pourraient figurer sans avoir à pâlir la comparaison sur un album d’ADELE. Un des rares essais plus que convenables au R&B de la britannique est « Dancing On My Own » qui bénéficie à la fois d’un air agréable et apaisant, de la présence de violons et de l’intervention d’un rappeur (Marty JAMES) qui sait ici s’insérer avec finesse et ne pas alourdir la chanson de sa présence. Et le deuxième morceau du genre qui sort vraiment du lot est « Bright Lights (Good Life) » avec Tinchy STRYDER, probablement mon morceau préféré de l’album : l’idée de laisser le rap en introduction de la partie chantée est vraiment surprenante mais fonctionne étonnamment bien. Et le crescendo porté par violons et roulements de tambour ne font que renforcer le refrain qui m’est resté longtemps en tête.

Donc chère Pixie, je veux bien que tu sois jeune, stupide et heureuse. Mais s’il te plait, pour la prochaine fois, épargne-nous les morceaux de remplissage stérile (surtout en début d’album) et les expérimentations douteuses mais travaille plutôt tes compositions et ta voix car tu as vraiment du potentiel. Ah et encore une chose : ne vends pas ton âme aux attrayantes sirènes du commercial, parce que cela ne te sied vraiment pas !

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


LITTLE BOOTS
Hands (2009)
Vous avez toute légitimité à détester




VAMPIRE WEEKEND
Vampire Weekend (2008)
Spécial semaine boîte à demandes !


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



Non disponible


1. Come Get It Now
2. All About Tonight
3. What Do You Take Me For (feat. Pusha T)
4. Nobody Does It Better
5. Kiss The Stars
6. Stevie On The Radio
7. Everybody Hurts Sometimes
8. Dancing On My Own (feat. Marty James)
9. Love You To Death
10. Birthday
11. Bright Lights (Good Life) Pt. II
12. Perfect
13. You Win
14. We Just Go On
- deluxe Edition Tracks
15. Til The Sun Come Out
16. The Thing I Love
17. I Throw My Hands Up
18. Black As Rain
19. Paper Planes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod