Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Brian Jonestown Massacre

BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB - Take Them On Your Own (2003)
Par PINHEAD le 8 Juin 2012          Consultée 1011 fois

Sous sa pochette aux airs d'Orange Mécanique monochrome, le deuxième album du BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB reste dans les mêmes thèmes que le premier essai: noirceur, authenticité, agressivité... Alors qu'on peut considérer B.R.M.C. Comme un brouillon (et un brouillon digne des plus grands) qui définissait sous des traits grossiers la musique pratiquée par les trois californiens, Take Them On Your Own affirme le style du groupe avec précision et assurance. Sans garder la spontanéité de son premier album, TTOYO nous présente un groupe qui maitrise mieux son sujet.

Les titres de la galette sont bien plus accessibles que ceux du premier album: refrains catchy, production sur-léchée, guitares précises et pourtant efficaces... Il suffit d'écouter "We're all in Love" pour se réaliser le progrès du groupe dans la pratique de son style pourtant très risqué. Le chant teenager de Peter Hayes n'a pas perdu une goutte de mélancolie, noyé sous quelques verres de whisky frelaté et quelques cachets antidépresseurs.
Toujours sous influence d'un furieux shoegaze, le guitariste nous emporte avec lui dans des tempêtes distordues aux refrains intraitables comme "In Like The Rose" ou "Rise or Fall". Toujours un peu punk dans l'âme, les trois musiciens n'hésitent pas à appuyer sur l'accélérateur pour un effréné "Six Barrel Shotgun" au groove très Mötörheadien, fidèle à leur esprit perpétuel de bikers.

Mais alors qu'il définit son style avec rigueur, le BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB en oublie quelque peu ses racines psychédéliques au profit de quelques compromissions mainstream. Certes plus agressive, la guitare sonne paradoxalement plus propre et plus calculée. Et en voulant trop bien faire, le groupe s'égare dans des morceaux parfois trop incohérents, comme "U.S Government". Autre exemple plus frappant: "In Like The Rose" avec son intro/couplet ennuyeux à mourir, et son refrain complètement génial, mais qui sonne hors-contexte.

Autre défaut dont souffre cet album: la répétitivité. Compte tenu que nous sommes face à un album d'une heure et que la recette reste au final assez similaire sur chaque morceau d'un bout à l'autre de l'album, Take Them On Your Own est un disque quelque peu indigeste.
Nappes de guitare étouffantes et voix monocorde nonchalantes ont tendance à ralentir considérablement l'album, et ce d'autant plus que les compositions ne sont pas si travaillées que ça. Alors que la même faiblesse était compensée par un excès de psychédélisme mesuré sur le premier album, la production plus lisse du second opus a tendance à enlever un peu d'intérêt à l'album.

3/5

Coup(s) de cœur: "Generation"

A lire aussi en ROCK par PINHEAD :


BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB
B.r.m.c. (2001)
Vintage, dépressif et authentique




The VELVET UNDERGROUND
The Velvet Underground & Nico (1967)
Le critique défend l'innovation


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Peter Hayes (chant, guitare, claviers)
- Robert Levon Been (guitare, basse)
- Nick Jago (batterie, percussion)


1. Stop
2. Six Barrel Shotgun
3. We're All In Love
4. In Like The Rose
5. Ha Ha High Babe
6. Generation
7. Shade Of Blue
8. U.s. Government
9. And I'm Aching
10. Suddenly
11. Rise Or Fall
12. Going Under
13. Heart + Soul



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod