Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2011 Lp

ACID BABY JESUS - Lp (2011)
Par PINHEAD le 11 Avril 2012          Consultée 902 fois

En Grèce il y a la crise. Les manifestants dans les rues, les policiers dans les manifestants et les fonds publics dans les policiers. L’apparition de combos 60's dans ce contexte chaotique paraît amusante et presque logique.
Nous disions donc que dans un moule indépendant dans lequel il devient de plus en plus difficile à se démarquer des autres groupes, les Athéniens de ACID BABY JESUS, commencent à attirer l'attention dans le milieu garage, jusqu'à faire partie de la tournée des BLACK LIPS, assurant leur première partie, et une tournée Américaine au printemps 2012 alors qu'un premier album furieux et concis est sorti en octobre sous le nom tout simple de LP.

Avant toute chose, il parait évident LP n'apporte rien de bien nouveau ou innovant à la musique psychédélique : juste un garage rock rappelant celui des RAMONES sur un buvard imprégné de l'essence de Nuggets, la compilation ultime sortie en 1972 rassemblant la crème des singles publiés par les formations psyché-garage vouées à l'oubli. On comprend alors pourquoi malgré ses treize morceaux, l'album peine à remplir 35 minutes petites minutes. Seuls trois titres excèdent les trois minutes, et deux d'entre eux sont des balades.
L'urgence du groupe est aussi caractérisée par un son cradingue, et une voix adolescente mal dégrossie.

C'est pourtant ce chant plein de hargne qui vient ouvrir à la perfection le premier morceau de l'album, le lourdingue "Tomboy", frappée par une batterie martiale.
Merde, le son de la guitare ne va pas changer d'un iota pendant tout le disque... La basse se fait à peine entendre tout au long de l'album, tandis que des tambourins ou des percus improbables viennent saturer le son.
Oui, LP est bourré d'imperfections, d'erreurs de jeunesses. Le facteur qui fait qu'on est trop punk pour la scène psychédélique, et trop psychédélique pour la scène punk. Reste un garage bien commun et entendu des milliers de fois.

Mais tellement plein de bonne volonté, qu'on lui pardonnerait presque son mixage dégueulasse, ses balades poussives et sa maitrise approximative des instruments. La vérité, c'est que c'est tellement agréable d'entendre un refrain si innocent que celui de "Tooth by Toe" ou une rage aussi psychotique que celle de "Horse" que les défauts du disque en sont oubliés.
Et puis oser me flatter avec une pépite comme seul le BRIAN JONESTOWN MASSACRE peuvent en pondre, et l'appeler "Old Fart" ("Vieux Prout" d'après le Petit Larousse de traduction), c'est mon approbation directe !

On a donc bien envie de laisser une petite chance à ces jeunes Grecs pleins de bonnes intentions et d'acides dans leurs guitares. On n'attendra pas de LP un grand album révolutionnaire où expérimental, mais juste un bon disque voué aux amateurs de MC5 en mal de découverte adolescente. Un bon disque, sans plus, en somme.

J'ajouterai par ailleurs que le brûlot heavy "Android Robot" n'est pas sans me rappeler par son nom ou par son riff certains morceaux du groupe Bordelais 16 FINAL, également enfant de l'underground indépendant.

3/5

Coup(s) de coeur: "Old Fart", "Horse"

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par PINHEAD :


The DANDY WARHOLS
Thirteen Tales From Urban Bohemia (2000)
Le groupe le plus détestable des etats-unis




The TELESCOPES
The Telescopes (1992)
Les illuminations


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



Non disponible


1. Tomboy
2. Android Robot
3. Fingerpainting
4. Tyrannosaurus Rex
5. Mesmerized
6. Why Aren't You Laughing Now ?
7. Old Fart
8. Tooth To Toe
9. Homo Sapiens
10. Oh, Aurelia
11. I'm A Baby
12. Horse
13. You Had It Coming



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod