Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK INSTRUMENTAL  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Mpire Of Evil, Venom
 

 Site Officiel (408)

Joe MATERA - Slave To The Fingers (2011)
Par RED ONE le 14 Mai 2012          Consultée 1089 fois

En 2011, lorsque paraît Slave To The Fingers, le premier EP solo de Joe MATERA, on ne peut pas vraiment dire que l'homme en soit à ses débuts : actif depuis les années 1980 sur la scène rock australienne, Joe Matera s'est fait un nom dans le milieu musical en temps que journaliste dans les colonnes de nombreux canards rock reconnus un peu partout sur la planète Terre (troisième à partir du Soleil). Parmi eux, des noms célèbres tels que Metal Hammer, Classic Rock, Guitar & Bass, Acoustic, etc ...

Mais, vous l'aurez vite compris à la vue de la pochette, Joe est également guitariste. La carrière musicale de Joe commence réellement à décoller à partir des années 2000, avec l'aventure du groupe DOUBLE VISION. Mais c'est sa participation à la reformation du groupe pop australien à succès GEISHA, en 2007, qui le lance véritablement. Les envies de carrière solo se faisant de plus en plus forte, Joe Matera se jette à l'eau en 2010 avec un premier single entièrement instrumental, "Travellin' West" (qui sera au passage réédité en 2012 à l'occasion d'un split avec le projet autrichien HREFNESHOLT).

Et nous voici donc en 2011 : après trois singles sortis uniquement sur iTunes quelques mois auparavant, Matera sort ce premier EP. Qui dit EP dit donc playlist réduite à une poignée de morceaux. Mais quels morceaux ! Sur Slave To The Fingers, Joe distille pour notre plus grand plaisir d'efficaces titres de rock pêchu, aux influences hard rock évidentes, mais néanmoins mâtinées de colorations blues et rock FM ouvertement assumées. Dès le morceau éponyme ("Slave To The Fingers"), Joe Matera nous délivre des envolées guitaristiques d'une finesse éblouissante, dignes d'un Satriani ou d'un Steve Vai : Matera fait chanter sa guitare, la propulse dans des retranchements d'une lyricité fraîche et simple, sans pour autant tomber dans les pires clichés du guitar hero. C'est également le cas sur "Cruise Control", où Joe sait se faire mélodique, dans un titre bluesy aux influences US plus que remarquables.

La suite est éminement heavy metal, avec des références aux plus grandes gloires des années 1980. "Out Of The Blue" est ainsi un titre de metal old school dans la plus pure lignée des travaux de Glenn Tipton et de K.K. Downing. "Face Off", le morceau qui clôt l'EP, est en revanche plus typé hard FM. Les riffs pleuvent, les solos aussi, et tout ça nous amène à considérer ce premier effort solo "étendu" (avant cet EP, Joe n'avait publié que des singles) comme une singulière réussite. Le line-up présent derrière Joe assure plutôt bien, et l'on s'étonnera d'ailleurs d'y voir figurer le célèbre Tony Dolan à la basse (ex-chanteur/bassiste de VENOM). Mais ce n'est pas étonnant : en cette même année 2011, Joe Matera figurait en tant qu'invité sur le EP Cold Sweat, publié par ATOMKRAFT (le groupe de thrash de Tony Dolan). C'est donc en toute logique que l'on retrouve Dolan sur les crédits de cet EP. Un échange de bons procédés, en quelque sorte !

Si ce premier EP a pu voir le jour en 2011, c'est en partie grâce à l'acharnement d'Alex Wieser, patron du label autrichien W.A.R. Productions (et accessoirement tête pensante des projets dark ambient URUK-HAI et HREFNESHOLT), qui s'est battu pour que ce disque existe et sorte enfin dans une série CD limitée à 1000 exemplaires. Packaging classe, visuel sobre mais efficace, Slave To The Fingers constitue donc en quelque sorte la "carte de visite musicale" de Joe MATERA, et annonce évidemment une suite qui s'annonce déjà prometteuse.

Slaves To The Fingers s'impose donc comme un excellent début pour aborder l'oeuvre instrumentale de Joe Matera. Une petite pépite guitaristique que je vous recommande chaudement !

A lire aussi en ROCK par RED ONE :


TOTO
Toto Xiv (2015)
L'album de Toto ultime ?

(+ 1 kro-express)



Ian GILLAN
Clear Air Turbulence (1977)
La grande classe la plus absolue


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Joe Matera (guitares)
- Tony Dolan (basse)
- James Strickler (batterie)
- +
- Ande Rumson (batterie)
- Mick Macconnell (solo guitare)
- Rick Brewster (solo guitare)


1. Intro
2. Slave To The Fingers
3. Cruise Control
4. Out Of The Blue
5. Face Off



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod