Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK INSTRUMENTAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Mpire Of Evil, Venom
 

 Site Officiel (403)

Joe MATERA - Creature Of Habit (2012)
Par RED ONE le 11 Octobre 2012          Consultée 1046 fois

Le sympathique petit EP Slave To The Fingers, publié en 2011, annonçait bel et bien un premier effort longue durée signé Joe MATERA pour l'année 2012. Et c'est heureux : car ceux qui ont apprécié la simplicité et la fraîcheur des compositions instrumentales du guitariste australien sur son premier EP réalisé en temps que musicien solo - rappellons pour ceux qui l'ignoreraient encore que Joe Matera est à l'origine un journaliste rock et que ses autres travaux musicaux se résumaient jusqu'à présent à des singles et à des participations éphémères aux activités d'autres formations - sauront ainsi déguster pour ce qu'il est ce premier véritable album solo de notre Australien préféré, à savoir un très bon disque de rock instrumental.

Les musiciens qui assistent Joe Matera sur ce premier LP sont sensiblement les mêmes que ceux du précédent EP, mais on notera néanmoins que Tony Dolan, très occupé en 2012 avec son projet MPIRE OF EVIL, n'a pas pu enregistrer toutes les pistes de basses de l'album, qui ont donc été complétées sur les titres restants par le batteur américain James Strickler et par le guitariste britannique Rich Davenport. Les amis guitaristes de Joe sont de nouveau mis à contribution sur cet album, puisque messieurs Rick Brewster (The ANGELS) et Mick MacConnell (SMOKIE), autres guitaristes australiens de renom, reviennent poser leur petit solo sur deux titres de l'album ("Outland" et "No Way !"), et on notera donc également la présence d'un nouvel invité, Fred Mascherino (TERRIBLE THINGS), qui contribue sur "Endless Summer".

Le problème avec les albums instrumentaux de guitaristes est bien souvent d'avoir quelque chose à en dire en se contentant d'analyser uniquement la musique, et en faisant abstration du chant, puisqu'il n'existe tout simplement pas sur ce genre d'albums. Etant donné que Creature Of Habit reprend forcément les choses là où Slaves To The Fingers les avait laissées en 2011, on ne s'étonnera donc pas de voir ressurgir certains motifs sonores typiques des compositions de Joe : "Intro 2", sympathique petite mise en bouche d'ouverture, est ainsi un nouvel arrangement de l'intro de Slaves To The Fingers. "Slide", premier vrai titre de l'album, est également totalement dans la veine de ce à quoi Matera nous avait habitué jusqu'à présent, à savoir un rock frais, simple et efficace, influencé par le hard FM. "Outland" poursuit toujours dans cette veine, sans apporter de réelle modification à une recette qui marche quand même plutôt bien. Mais "Endless Summer" change déjà la donne, avec des riffs solaires que contribuent à mettre en valeur l'introduction de cette chanson, jouée en clean. De même "No Way !", qui de part ses arrangements power pop, est de loin l'un des titres les plus réussis de l'album.

Mais la suite est franchement surprenante : ainsi "Brave New World" (aucun rapport avec IRON MAIDEN) distille des ambiances mid-tempo étonnantes, et le bassiste Tony Dolan, connu pour ses travaux avec VENOM, contribue-t-il ainsi à alourdir l'ambiance de par ses arrangements de basse tout à fait réussis. Toutefois, la palme de l'originalité revient incontestablement au titre "Fallen Angel". Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que Joe Matera ... chante ! Curieux, effectivement, pour un album de rock instrumental ... Mais Joe s'en sort remarquablement bien, la chanson est un sympathique titre de rock FM, et sa voix se révèle très sagréable, éraillée mais non dénuée d'une certaine douceur. Une tentative réussie donc, et qui laisse espérer que Joe réitèrera l'expérience un jour ... Mais ce n'est pas fini ! Les arrangements folk de "The Seeker" achèvent l'album sur une note relativement apaisée, que vient subitement déranger l'outro énervée "Built For Speed" (aucun rapport avec MOTÖRHEAD), pour un final éminement rock, tout en beauté.

Creature Of Habit est donc une bonne surprise, un très bon album de rock instrumental, établissant solidement le style lyrique et flamboyant de Joe MATERA dans le petit milieu des guitaristes de rock instrumental, mais qui laisse de nombreuses portes ouvertes, annonciatrices d'un futur fait d'expérimentations encore plus variées ...

Note : sorti en téléchargement légal sur les diverses plateformes existantes du Net, Creature Of Habit a également été édité en version CD dans une série digipack limitée à 500 exemplaires par le label autrichien W.A.R. Productions. La version CD comporte trois bonus, essentiellement des versions demo.

A lire aussi en ROCK par RED ONE :


Joe MATERA
Fallen Angel (2013)
Et Joe Matera se mit enfin au chant...




Ian GILLAN
Scarabus (1977)
Le dernier album du Ian Gillan Band


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Joe Matera (guitares, chant)
- Tony Dolan (basse)
- James Strickler (batterie, basse)
- Rich Davenport (basse)
- +
- Mick Macconnell (solo guitare)
- Rick Brewster (solo guitare)
- Fred Mascherino (solo guitare)
- Janos Krusenbaum (claviers)


1. Intro 2
2. Slide
3. Outland
4. Endless Summer
5. No Way !
6. Brave New World
7. Fallen Angel
8. The Seeker
9. Built For Speed



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod