Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BOOTLEGGERS - Heart Of Dixie (2012)
Par MANIAC BLUES le 7 Mars 2013          Consultée 1070 fois

Avec un titre pareil, il est difficile de se tromper de destination. Heart of Dixie est un aller simple pour le sud bien profond et bien poisseux des US. Ce groupe de blues-rock français a déjà sa petite réputation en nos contrées, et les amateurs de cuisine sudiste en ont rapidement fait les héritiers de Point Blank. D’ailleurs Rusty Burns s’est même joint aux festivités organisées par les « Hommes qui cachent leur bouteille dans leur botte ».

Ces sudistes français sont bien plus finauds qu’ils n’en ont l’air au premier abord. Ils manipulent une grande variété de styles différents avec une dextérité désarmante. Heart of Dixie alterne le blues-rock tout droit sorti du bayou, avec des boogies de junk joint ou des amuse-gueules country du plus bel effet. Si le sud est le dénominateur commun de cette myriade de genres, il n’en demeure pas moins que cet album n’a aucune cohérence. Véritable catalogue de chansons, il propose un échantillon, à chaque fois brillamment exécuté, de ce qui est communément joué chez nos amis Américains (du sud).

Malheureusement, il n’y a guère de continuité d’un morceau à l’autre, et cela tend à gâcher le magnifique potentiel du disque qui avait tout pour être grand. Les bootleggers pêchent finalement par excès de virtuosité : à vouloir tout maîtriser, ils finissent par tomber dans le pastiche sans affirmer une identité musicale singulière et cohérente.

Toujours est-il que le groupe sait envoyer du lourd quand il le faut : ils ont la patate sur « Red Nikkid » qui nous rassure quant à la teneur de la marchandise : un riff bien gras, un refrain costaud et un rythme qui déménage. Du coup, le contraste avec la country de « I’m Afraid » est plus qu’étrange. L’absence de transition entre la lourdeur électrique de l’hymne sudiste et l’allégresse champêtre de la deuxième passe mal. Le rock’n’roll de « Out of Habit » et l’instrumental hystérique « Mama Screw Your Wig On Tight » tranchent également avec la superbe ballade à la Lynyrd Skynyrd, « Alabama Highway », sommet de ce disque.

Moins éparpillée, la suite propose une partition très orientée blues-rock : les musiciens tricotent des soli vertigineux sur des gammes archi-rebattues mais toujours aussi jouissives à écouter. L’improvisation est à la fête, la bonne humeur électrique au rendez-vous, l’harmonica de Nico Wayne Toussaint fait des siennes.

Les Français donnent l'impression de mieux connaître la musique sudiste que les sudistes eux-mêmes. Mais on regrettera quand même un manque d’unité flagrant dans la première partie d’album. Heureusement, le groupe se replie judicieusement en fin de parcours sur les fondamentaux du blues-rock sudiste des années soixante-dix. Les amateurs du genre y trouveront très certainement leur compte.

A lire aussi en BLUES-ROCK par MANIAC BLUES :


Eric CLAPTON
Just One Night (1980)
Un concert fameux




The ALLMAN BROTHERS BAND
At Fillmore East (1971)
Un des plus grands live de l'Histoire du rock!!


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Didier Céré (chant, guitare)
- Fred Bordeneuve (guitare)
- Polo Lugan (basse)
- Nicolas Lacaze (batterie)


1. Red Nekkid
2. I'm Afraid
3. Out Of Habit
4. Mama Screw Your Wig On Tight
5. Alabam Highway
6. Exit
7. High On The Mountain
8. Movie It On Over
9. 51 Pieces



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod