Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


WALL OF DEATH - Main Obsession (2012)
Par PINHEAD le 9 Mars 2013          Consultée 1322 fois

La « Main Obsession », l’obsession principale, c’est la mort. Faut croire que le rock psychédélique d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec celui des 60’s. Terminées, envolées, évaporées les utopies et les chansons d’espoir et d’amour. Le flower power a viré au bad trip pour tous les enfants acides des années 2010. Et vous l’aurez compris, le groupe français WALL OF DEATH s’inscrit bien sûr dans cette vision dark du kikédélisme. Mais avec des aînés comme les BLACK ANGELS, qui les ont chaperonnés en tournée et en studio (Main Obsession a d’ailleurs été produit sur le label du groupe Texan), ne vous attendez pas à la douceur enfantine d’une comptine à la SYD BARRETT. Ce premier album psychotique et ténébreux à souhait est une ode à l'aventure, au risque et à la fatalité.

Guitares pleines de réverb’, chant grave et lointain, et surtout fuzz bien gras ! Même les claviers sont agressifs, c’est dire. Sans timidité, le trio ( !) nous balance en guise de premier titre un long morceau de sept minutes, « Away ». Rien à dire, c’est la classe : du bon riff suspendu au bout des doigts qui meurt dans un océan noir de fuzz sous une batterie déchaîné. Ce titre direct malgré sa durée a l’avantage de nous immerger immédiatement dans l’univers abyssal à explorer, en l’occurrence, celui de la mort.
Blues vicieux aux rengaines de bottleneck égarées, « In Your Arms » et surtout l’excellent « Marble Blues » tapent fort, très fort. Les riffs à défaut d’être originaux (l’influence des BLACK ANGELS transpire sur chaque note, et c’est normal bien qu’un peu regrettable) sont l’archétype même d’une structure obsessionnelle psychédélique réussie, en sous accordant la première note s’il vous plaît. Mais les trois gars du MUR DE MORT - en majuscule car telle est la procédure – n’ont pas peur de s’aventurer plus profondément dans leur délire que la plupart des groupes de la scène actuelle. Ça shoegaze parfois comme il faut (« Darker Than Black ») sur des lignes de basse et de chant post-punk. Pas peur du bruit, le drone est omniprésent grâce à ce formidable synthé qu’on retrouve de bout-en-bout de la galette, et les vagues noisy sur lesquelles les couplets explosent en refrains brûlants finissent de sculpter la pierre brute, le granit avec lequel est façonné Main Obsession. « Thundersky » en est l’illustration sans concession.

L’intensité, extrêmement haute pendant les cinquante minutes de musique, ne permet toutefois pas réellement de démarquer les morceaux les uns des autres tant le tout paraît homogène et statique. Un peu trop peut-être ? Oui, mais les très bons moments du skeud ne manquent jamais de détonner par rapport aux titres légèrement en dessous. Notamment grâce au flair du groupe dans la tracklist, qui place contre toute attente son titre le plus accessible (et sûrement l’un de ses meilleurs) en toute fin d’album. Il s’agit du terrible « From Hell With Love », piqure de rappel essentielle pour conclure cet excellent premier album.
Le secret du trio Parisien, c’est la répétitivité. La répétitivité du son, des riffs, des notes, des lignes de chant… A tel point qu’on est baladé d’un bout à l’autre de l’album sans pour autant savoir si c’est le début ou la fin de cette sombre cérémonie funéraire. Monolithique et lointain, Main Obsession porte si bien son nom qu’il doit lui peser sur les épaules. Tellement hypnotique qu’on en a des spirales dans les yeux et tellement surréaliste qu’on se demanderait presque si les gars sont clean. Toujours est-il qu'avec un peu de veine (la rencontre avec les BLACK ANGELS et leurs concerts au prestigieux festival Austin Psychefest), du culot et de la conviction, on peut déplacer des montagnes et traverser des murs, à la vie à la mort.

3,5/5

Coup(s) de cœur : « Away », «Tears of the Rainbow »

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par PINHEAD :


The Jimi HENDRIX EXPERIENCE
Axis: Bold As Love (1967)
Poésie, Technique, et L.S.D




TAME IMPALA
Lonerism (2012)
L'album psyché anti-cliché


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Gabriel Auguste (chant, guitare)
- Brice Borredon (claviers, chant)
- Adam Ghoubali (batterie)


1. Away
2. Thundersky
3. In Your Arms
4. Tears Of The Rainbow
5. Marble Blues
6. Main Obsession
7. Heaven By The Sun
8. Believe Me Or Not
9. Darker Than Black
10. From Hell With Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod