Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (264)

SHINING - Where The Ragged People Go (2001)
Par RED ONE le 26 Juin 2013          Consultée 1170 fois

J'ai toujours aimé la Norvège. Ce pays étrange et fabuleux, perdu aux confins de l'Europe, au passé glorieux et peuplé de gens bizarres qui ne font rien comme tout le monde.

« Les Suédois et les Danois adhèrent à l'Union Européenne ? Nom d'une église en bois, nous les Norvégiens nous ne le ferons pas, na ! Les Suédois et les Danois sont forts en football ? Par les 8 pattes du cheval d'Odin, nous les Norvégiens nous seront forts en randonnée, et puis c'est tout ! Les Suédois aiment le death metal et la pop disco ? Peu importe, car nous on a le true black metal et le jazz expérimental. »

Non, les Norvégiens ne sont décidément pas des gens comme les autres.

SHINING, en apparence, est pourtant un groupe de jazz totalement comme les autres. Fondé en 1999 par le saxophoniste Jørgen Munkeby avec des copains de conservatoire, SHINING n'est à l'origine qu'un petit side-project de Munkeby, qui joue déjà du saxophone dans le groupe de jazz expérimental JAGA JAZZIST depuis 1994. SHINING sert alors dans un premier temps de défouloir pour Munkeby et ses camarades de jeu, qui y pratiquent un jazz relativement conventionnel, teinté d'influences free jazz et post-bop, mais sans réelles prises de risques sur la forme. Et pourtant, quand on sait le chemin que va parcourir le groupe durant les années 2000, on ne peut s'empêcher de se dire que non, SHINING n'est déjà pas un groupe comme les autres.

Le premier album de SHINING, Where the Ragged People Go, n'a donc, de prime abord, absolument rien à voir avec ce que seront les futures productions du groupe. Sa pochette assez grotesque (il s'agit évidemment de la tronche de Munkeby) ne joue même pas en sa faveur. Et musicalement ça donne quoi ? Eh bien, il s'agit d'un album de jazz acoustique relativement classique, aux thèmes solides et bien écrits. La folie furieuse et les expérimentations dégénérées qui verront le jour des années plus tard grâce au cerveau malade de Munkeby n'ont pas réellement cours ici. Tout juste peut-on déceler des traces de cette folie : ainsi le titre « Hell's Bell », dont le thème est relativement sarcastique, accroche immédiatement.

Voilà, il n'y a pas grand-chose à ajouter. Where the Ragged People Go, album aujourd'hui bien oublié de la discographie des Norvégiens (et quasiment introuvable de nos jours, qui plus est), est un bon album de jazz, agréable à écouter, qui ne casse pas trois pattes à un canard mais qui se révèle assez intéressant pour qui désire connaître les débuts du groupe le plus givré de toute la Scandinavie.

Note réelle : 3,5/5.

Titre favori : « Hell's Bells ».

A lire aussi en JAZZ par RED ONE :


SHINING
Live Blackjazz (2011)
Black Metal + Free Jazz = Shining.




SHINING
One One One (2013)
1 + 1 + 1 = 7


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Jørgen Munkeby (saxophone)
- Aslak Hartberg (contrebasse)
- Torstein Lofthus (batterie)
- Morten Qvenild (piano)


1. Spooks In The Hall
2. The Fool
3. Small Steps
4. Dalton City
5. Randomizer
6. Song Of A Long Gone Girl
7. Hell's Bells
8. The Fool



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod