Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL EXPéRIMENTALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Robert Glasper
 

 Site Officiel (283)

BILAL - A Love Surreal (2013)
Par MANIAC BLUES le 19 Août 2013          Consultée 1374 fois

S’il est souvent sollicité par les stars du R’n’B, Bilal se fait plutôt rare en solo. Trois albums officiels depuis 2001, c’est un bilan bien maigre. Mais jusqu’ici, chacune de ses sorties a marqué les esprits et emballé la critique. Car Bilal sait placer la barre très haut et prend son temps pour construire des albums ambitieux. Depuis son retour auréolé de succès en 2010 avec Airtight’s Revenge, Bilal était attendu au tournant. Trois ans plus tard, le musicien ne rate pas sa manœuvre et sort A Love Surreal, un disque surprenant, difficile à apprivoiser, au titre qui fait référence à son album maudit Love For Sale.

Il y a d’abord cette pochette intrigante. Bilal pose avec un mélange de sérieux, de dignité et de prétention, loin des clichés habituels qui ornent les albums de soul. Les couleurs pastel enveloppent à l’arrière-plan une femme-fleur qui illustre la thématique centrale de l’album, l’amour surréaliste. Avec cette pochette sophistiquée, Bilal fait de son disque un objet d’art (« a sonic art piece » selon lui*), indique le potentiel poétique des paroles sur un thème archi-rabâché dans le R’n’B et se place d’emblée dans une posture d’auteur-créateur.

Compositeur, parolier, producteur, interprète (quelle voix !), Bilal a effectivement un contrôle presque total sur son œuvre, enregistrée en cinq mois avec l’équipe d’Airtight’s Revenge et destinée à un public féminin en demande de romance, de sensualité et d’amour. Le résultat s’avère à la hauteur des intentions de Bilal qui a cherché à créer un son multidimensionnel en prenant pour modèle la œuvres surréalistes de Dali.

L’album est construit selon un cheminement progressif et commence sur des bases plutôt légères avec « West Side Girl » et « Back To Love », des chansons funky et accrocheuses qui rappellent 1st Born Second. Puis peu à peu, les choses se complexifient en termes de composition et d’arrangement. Après le formidable « Winning Hand » au refrain imparable, « Climbing » offre un cocktail euphorisant de pop psychédélique et de power soul. La température retombe avant de grimper aussitôt sur « Longing And Waiting » qui propose une montée en puissance savamment orchestrée.

Il est également difficile de passer à côté du lyrisme tout en douceur aérienne de « Right At the Core » et de l’onirique et bouleversant « Slipping Away » porté par la voix surréaliste de Bilal et par une guitare électrique vertigineuse. Après ce choc émotionnel, le chanteur se montre plus mélancolique et contemplatif en fin d’album. La douce ballade « Lost For Now », l’atmosphère psyché d’ « Astray », les sonorités incertaines de « Never Be The Same » achèvent de nous convaincre grâce à leurs mélodies flottantes et enivrantes.

On notera enfin le duo avec l’ami de toujours Robert Glasper sur « Butterfly », longue plainte éthérée de plus de six minutes (Bilal avait quant à lui participé au premier volume de Black Radio en 2012), tandis que « The Flow » boucle l’album sur un ton sous doute moins brillant mais plus énergique.

A Love Surreal est un album incontournable de l’année 2013, susceptible d’intéresser toute personne à la recherche de sonorités nouvelles et de mélodies exigeantes. Il n’y a pas que les amateurs de soul (ni les femmes d’ailleurs) qui y trouveront leur compte, c’est certain. A trente-quatre ans, ce sublime chanteur s’impose définitivement comme un artiste à l’avant-garde de la musique moderne.

*source : http://www.okayplayer.com/news/soul-music-bilal-discusses-a-love-surreal-interview.html

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


The STEPKIDS
The Stepkids (2011)
Un premier essai audacieux




Dennis COFFEY
Dennis Coffey (2011)
Le funk brother est de retour


Marquez et partagez







 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Corey Bernhard (claviers, producteur, cordes)
- Aaron Draper (percussion)
- Derrick Hodge (basse)
- Shafiq Husayn (producteur)
- Russell Johnson (producteur exécutif)
- George Littlejohn (producteur exécutif)
- Steve Mckie (producteur, batterie)
- Ben O'neil (guitare électrique, producteur)
- Bilal Oliver (producteur, chant)
- Andre Pickney (basse)
- Mike Severson (guitare acoustique, guitare, producteur)
- Paris Strother (claviers, producteur)
- Conley 'tone' Whitfield (basse, batterie,guitare, producteur)
- Robert Glasper (piano sur 'butterfly')


1. Intro
2. West Side Girl
3. Back To Love
4. Winning Hand
5. Climbing
6. Longing And Waiting
7. Right At The Core
8. Slipping Away
9. Lost For Now
10. Astray
11. Never Be The Same
12. Butterfly
13. The Flow
14. Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod