Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Nobuo Uematsu
Final Fantasy Viii Ost
Page  1 |

le 12 Mars 2014 par RICHTER


Ah!! Cette intro de FF8! Ce n’est pas compliqué, il s’agit une opening les plus marquantes du JV.

Et ce pas seulement grâce à des CG qui mettaient tout le monde K.O, pas seulement grâce à la plastique sublime de Linoa, non, l'exhausteur est bel et bien la musique qui accompagne la scène...
Le Liberi Fatali en impose, de par sa qualité orchestrale et par l'énergie qu'elle envoie aux spectateurs !!!

Donc oui, quelque part, à l'image des 4 CD que comptent cette OST, ça va chercher si haut, que le reste même parfois très haut peut sembler pas si haut, et ce qui est moyen devient bas....voir très bas!

Toutefois, juger d'une OST de 4 CDs est un exercice à risque dont il faut bien prendre en compte une chose :
FF est un RPG ayant une durée de vie de +/- 40 h, il faut accompagner le joueur durant et varier l'ambiance musicale avec les lieux, les événements... dès lors, il est impossible pratiquement de proposer une qualité égale de bout en bout.

Je rejoins donc la chronique car, il est vrai que pas mal de pistes sont dispensables, certaines même casse pieds, mais j’y place un bémol.

Disons qu’on a sur ce quadruple album, contrairement aux précédents FF, beaucoup plus de « musique d’ambiance » que de thème à mélodie forte. Durant le jeu, les plus faibles passent, mais en contexte d’écoute pur, celle-ci manque d’intérêt. Clairement. D’ailleurs il s’agit d’une tendance depuis FFVII.

Il faut néanmoins savoir que cette OST comporte certaines des meilleures pistes du maestro, à savoir :

- Le Liberi Fatali,

- Don’t be afraid, le thème de combat standard quoique la lassitude peut se ressentir en « in game »,

- Force Your Way, un des tous meilleurs thèmes de combat de boss avec « Still More Fighting » de FFVII,

- The Man With The Machine Gun, que dire… probablement le meilleur thème de combat du bougre qui enterre Don’t be Afraid, qui malheureusement ne s’entend que durant les combats avec Laguna,

- Eyes on Me, dans ce qu’on lui demande, à savoir du sirupeux, elle a une jolie mélodie et remplit son job… et même très bien,

- The Landing, qui ouvre la scène du débarquement (exam des Seed), puissante, elle transporte au cœur du dilemme !

- The Castle, le donjon final (citadelle d’Ultimecia) absolument magistral,

- Et pour finir le bouquet final, celui qui ne peut décevoir, le combat de fin…. Et alors là on est gâté comme jamais :

• Premonition, thème du combat contre les sorcières, superbe, à la fois maléfique, grave… de toute beauté
• The legendary Beast – Maybe I’m A lion, transporte ce qu’il faut au cœur de l’action, de la pression grandissante du combat, à la fois rapide et énergique,
• Et pour finir, comme cité dans la Kro, The Extreme, avec sa douce mélodie à la guitare acoustique suvi du piano, pour ensuite plonger le joueur dans une lutte frénétique…intersidérale ! Du caviar…
• De même que toute la fin du CD 4 est mémorable.

Cette OST, certes inégale dans son intégralité, et surtout avec des contrastes importants entre mélodies fortes et musique d’ambiance, montre que Square et au sommet du JV.

Pour terminer, je dirai que sur 2 CD max, voir 1, on tiendrait peut être la meilleure œuvre du compositeur, sans hésitation pour ma part.
Si je devais noter ce disque comme un album traditionnel, la somme du mauvais – moyen – bon – excellent, qui fait 60 minutes, alors oui, 2.5/5.

Mais compte tenu de la quantité du contenu, et par rapport à la discographie du japonais, je donne un 4/5. Car son seul grand défaut, c’est probablement d’être trop généreux… tout simplement.













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod