Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Alice Cooper
Lace & Whiskey
Page  1 |

le 05 Avril 2021 par FEELGOOD


Celui-ci était difficile à dégoter dans les années 80. Si l'on excepte « You And Me » qui figurait sur le Live de 77, et dont j'avais entendu la version originale (avec les orchestrations ezriniennes) sur une radio FM locale, je ne connaissais rien de cet album, pas même sa pochette (c'était bien avant l'ère internet). L'achat, en 1985, du « bootleg » d'un concert de la tournée 78 (« Detroit 78 »), en fait un concert enregistré très professionnellement et initialement diffusé sur les ondes FM ricaines, me permit de découvrir le morceau-titre et l'excellent « It's Hot Tonight ». En 1987, je dénichai chez un disquaire d'occasion le 45 tours « (No More) Love At Your Convenience »/ « It's Hot Tonight », hélas sans sa pochette.
Quelques mois plus tard, un pote me passa une cassette perso de l'album, version tronquée en fait, car dépourvue de « It's Hot Tonight » (!!!). En 1988, j'achetai le 33 tours « A Man Called Alice », réédition de « Muscle Of Love » et « Lace And Whiskey ». Enfin, en 1992, je m'offris la version CD de « Dentelle et Whisky ».
Musicalement, l'album ne possède pas la cohérence des deux précédents et le chant d'Alice manque de piquant, de pugnacité. Cependant, seule la tentative de disco variétoche « (No More) Love At Your Convenience » craint vraiment, encore que je lui trouve un certain charme kitschouille. Si le morceau-titre s'écoute sans déplaisir, il n'en est pas moins assez anodin, tout comme « Damned If You Do ». Entre les deux se trouve le sympathique « Road Rats », hymne aux roadies qui figurera dans une version différente dans le film d'Alan Rudolph. La reprise du vieux « Ubangi Stomp » fait très Elvis période Vegas. Il s'agit peut-être là du concept caché du disque, à savoir le show donné dans un casino de Vegas par un has-been sur le retour (et non pas les fumeuses aventures du privé Maurice Escargot)... « King Of The Silver Screen », outre son hommage au vieil Hollywood, est un titre très « queer », le personnage principal de prolo porté sur le travestissement annonçant le narrateur du futur «The Saga of Jesse Jane » tiré du sous-estimé « Dirty Diamonds » et « I'm in jail in a Texas town in my sister's wedding gown » faisant écho au « I'm the queen of the silver screen » de « Lace And Whiskey ».
Quant aux ballades, typiques du Coop' alcoolo de la seconde moitié des seventies, elles ne peuvent pas plaire à tout le monde. Qu'il s'agisse du pathétique « I Never Wrote Those Songs » aux orchestrations sirupeuses mâtinées d'un saxo crépusculaire, ou de « My God » (intro à l'orgue, choeurs angéliques de vierges) qui conclut l'album de manière très provocatrice... Sans déconner, vous imaginez la tête du fan de base en 77, qui croyait se payer un disque de Hard Rock et qui se retrouve avec un Elton John dipsomane se prenant pour Karen Carpenter ? « You And Me » reste à ce jour l'un des titres les plus haïs du Coop', ce qui ne m'empêche pas de le considérer comme la quintessence de l'art de Bob Ezrin (Ah, ces orchestrations violoneuses à faire mourir un Punk dans d'indicibles souffrances !). J'ai d'ailleurs toujours eu un faible pour la version avec Miss Piggy... Quant à savoir si Sinatra a ou n'a pas repris cette chanson sur scène, j'avoue n'en rien savoir. Mais Alice est persuadé de cela comme en attestent ces propos de l'artiste relevés dans le livret intérieur du coffret « The Life and Crimes of Alice Cooper » : « Frank Sinatra once covered this song while performing at the Hollywood Bowl. Backstage, he came over to me and said, « You keep writing 'em, kid, and I'll keep singing 'em. » »
Mais mon titre préféré de l'album demeure le groovy et obsédant « It's Hot Tonight », magnifié par les guitares de Wagner et Hunter et porté par un superbe riff.
3,5/5, arrondi à 4 pour des raisons purement sentimentales et n'ayant rien à voir avec une quelconque objectivité.













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod