Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
5 commentaires notés  
[?]



Kiss
Music From The Elder
Page  1 | 2 |

le 01 Mars 2017 par POPOL PAS VUH


Fort deçu par l'écoute après lecture des chroniques dythyrambiques sur des groupes comme Kraan ou cold chisel, les oubliettes de l'histoire musicales ne sont pas pleines que de bijoux méconnus..., j'ai décidé par esprit de contradiction à me faire du mal en m'écoutant un bon (!) 1 étoile descendu en flamme: Music for the elder par Kiss.
Groupe qui m'amuse 5 minutes mais dont je suis pas forcément un inconditionnel: comment mettre 5 etoiles à led zep ou à Bowie et trouver Kiss indispensable?
Et la surprise: pas si nul que ça cet album. Pas pire que Kraan. Les six premiers titres se laissent écouter, et ne sont pas désagréables. Après, il est vrai que ça se gâte un peu : la premiere partie de mr blackwell est platissime et ennuyeuse au possible; Escape...Kiss qui se prend pour Queen, période Daube in heaven; Odyssey remonte en selle pour ne pas laisser une impression trop mauvaise.
Au final le seul album de Kiss que j'ai écouté sans zapper quelques titres: on attend du nouveau à chaque morceau et l'intêret est préservé jusqu'au bout. Sans crier au génie non plus. Si Kiss avait fait du Kiss, certains auraient crié au manque d'ambition. Sans doute à juste titre. Là c'est le contraire. Bon.
Comment etoiler ce disque ? Quand un chef d'oeuvre obtient 5 etoiles, un disque moyen devrait etre limité à 3. J'ai l'impression que les etoiles sont distribuées non en fonction de l'histoire générale musicale, mais en fonction de la disco concernée. Alors en pensant à Revolver de ce groupe de Liverpool dont j'ai oublié le nom (l'âge...), elder c'est 0 etoiles; par rapport au style de notation FF, un honnete 2. 3 pour la première face.
Remis en appetit pour Kiss, je vais m'attaquer à unmasked... Maybe I'm made for loving them ? Esprit du Thin white duke pardonne-moi !

le 12 Octobre 2016 par JASPER LEE POP

@ Long John Silver

La messe est dite. Et bien dite! Bravo à toi, pirate!
Bien à toi.

le 12 Octobre 2016 par LONG JOHN SILVER


@ Jasper Lee Pop
Cher collègue,
Sache que nous vivons entourés d'espèces déviantes de l'humanité - je ne parierai pas sur la probité de tous nos estimés confrères - qui vouent un culte aveugle à TOTO, BON JOVI et cie. Y'en a même qui aiment le SCORPIONS de "Still Loving You" et le AEROSMITH de "I Don't Want To Miss A Thing". La tâche est immense. Nous avons besoin de modèles, pour ramener ces brebis égarées dans l'AOR car : "A World Without Heroes, is a world without sun". Dixit Gene.
C'est pourquoi j'assujetti - à chaque apéro - mes fidèles compagnons/équipiers au rappel de tes analyses sur Diane Warren et Holy Night ainsi qu'à dialectique du Baron lorsqu'on évoque la texture du son des 80's. Pareilles lignes devraient êtres récitées avant chaque recourt à son lecteur PM3. Donc oui, le sermon s'étire, mais il faut bien cela pour démonter un trop plein de punch lines assassines. Lesquelles voudraient couper tout recours à la défense !
Quand on prononce pareille plaidoirie, il convient alors de citer des paroles saintes juste avant, pour impressionner. C'est pourquoi j'ai choisi d'ouvrir cette KE par tes bonnes paroles, afin d'asseoir mon développement sur une base qui ne souffre AUCUNE contestation !
AMEN, Let It Be et In God We Tru$t

le 12 Octobre 2016 par JASPER LEE POP


@ Long John Silver

Merde, me voilà canonisé de mon vivant! Ça fait tout drôle.
L'achat de Music From The Elder devrait être remboursé par la CPAM, c'est bon pour la santé de rigoler.
P.S: Tu ne serais pas un peu prolixe pour une Kro censée être Express?

So long, John!

le 21 Août 2014 par LEO


Après avoir de plus en plus édulcoré sa musique avec Dynasty et Unmasked, KISS ne sait plus trop quelle orientation musicale il va prendre pour son prochain 33t.
Ace aimerait un retour au bon vieux hard des débuts mais Paul et Gene ne l'entendent pas de cette oreille car tous 2 (sous l'impulsion du producteur Bob Ezrin avec qui ils souhaitent s'acoquiner de nouveau) veulent s'essayer au concept-album !!! (idée complètement saugrenue pour un groupe comme KISS !).
Ace n'a malheureusement plus son mot à dire puisqu'il a 2 voix contre lui.
Criss n'est plus là pour contrebalancer et Eric Carr le remplaçant, n'a pas droit au vote (ce dernier tout juste arrivé, sera même remplacé sur 2 morceaux par le batteur de studio Allan Schwartzberg ! ...sympa comme entrée en matière!).
Par dessus le marché, le guitariste ne s'entend pas au mieux avec Bob Ezrin (il y avait déjà eu des tensions entre eux lors des sessions de Destroyer) et ce dernier n'a paraît-il, utilisé que la moitié des parties de guitares que Frehley a enregistré à l'origine pour ce nouvel album.
Dès lors, Ace n'en aura plus rien à foutre et sa participation à Music From The Elder sera des plus minimes (il chantera et co-écrira "Dark Light" et l'intrumental "Escape From The Island" et fera quelques solos).
Ce sera son dernier album avec KISS avant la réunion du line-up originel à la fin des années 90 (même si il est crédité sur la compilation Killers et l'album Creatures Of The Night auxquels il ne participe pas).
Musicalement, c'est quasiment tout du long une pure kitscherie grotesque à la Ezrin, avec des arrangements boursouflés et une direction musicale totalement à côté de la plaque (comme l'étaient les membres du groupe et leur producteur à cette époque!).
Le summum de l'absurde et du pompeux est atteint d'emblée et simultanément sur l'instrumental "Fanfare", "Just A Boy" et "Odyssey", dans lesquels Stanley se ridiculise comme jamais il ne s'était ridiculisé jusque là !!!
L'incongru "Only You" de Simmons se défend plutôt, même si je l'aurais plus vu sur son album solo de 78 que sur un disque de KISS.
"Under The Rose" (co-écrit par le bassiste et Eric Carr) est une catastrophe ambulante avec ses choeurs du plus haut comique !
Frehley n'est vraiment pas au mieux de sa forme sur son "Dark Light" qui peine à décoller (même si ça n'est pas le pire titre de l'album... c'est dire le niveau général !!!).
Le single "A Word Without Heroes" (co-signé à 4 !) est une ballade lénifiante, tout comme son clip-vidéo qui l'accompagne. zappons !
"The Oath" est un petit peu plus couillu, mais hélas Paul fait dans la surenchère vocale comme précédemment.
"Mr. Blackwell" signé Simmons et Lou Reed est plutôt poussif, même si le refrain est sympa.
L'instrumental "Escape From The Island" aurait pu être réussi si il avait été un peu plus élaboré, mais ça ne reste qu'une succession de riffs sans direction réelle.
"I" est sympathique, sans plus.
Quand à "Finale" (qui est un titre à lui seul ou bien accolé à "I" selon les éditions), c'est juste une coda à la con! (avec les habituels bruitages débiles d'Ezrin).
Voilà donc la monstruosité que nous a pondu KISS en 81 !
Evidemment, l'album fera un vrai flop et il n'y aura aucune tournée de prévue pour faire la promo de cette horreur, dont les 3 principaux instigateurs (Ezrin, Stanley et Simmons) finiront par reconnaître comme une grosse erreur de parcours dans leur carrière.














1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod