Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
9 commentaires notés  
[?]



David Bowie
1. Outside - The Nathan Adler Diaries : A Hyper Cycle
Page  1 | 2 |

le 20 Mars 2020 par NONO

@Richard : Ah oui c'est vrai il y a "hours "aussi ! De cet album-là je ne retiens que le "Something in the air". Le reste : bof, pas terrible !
Pour ma part, j'ai dû attendre jusqu'à "Heathen" pour apprécier pleinement un nouveau bon album de Bowie.

le 19 Mars 2020 par RICHARD


@NONO. "Outside" est pour moi le meilleur album de l'Anglais pour cette décennie et de loin. En même temps, ce n'était peut-être pas si difficile. Le reste de sa disco de l'époque est pour moi plus que mitigé. "Black Tiw White Noise" ne vaut que pour le superbe et émouvant "Jump They Say". Je me souviens lorsque ce titre passait en rotation lourde début 1993 l'accroche a été totale. C'est encore l'un de mes titres préférés de Bowie. On était tellement désespéré du Bowie des années 80 que l'on a fait de cette galette limite un chef d’œuvre... Ce que le temps a bien dilué." Earthling" pour une fois sent quant-à lui trop le copier-coller des années drum'n bass. Il y a de très bon titres (" Little Wonder ", " Telling Lies " et " The Last Thing You Should Do ") mais le reste demeure par trop bancal. De "Hours", je retiens évidemment ce retour à une pop bien faite mais pas nécessairement accrocheuse et manquant un peu d'originalité. "Outside" est bien donc un OVNI dans la décennie de Bowie, voire même dans sa carrière. C'est ce qui pour moi en fait tout son intérêt.

le 19 Mars 2020 par NONO

@Richard : Les années 90 ont été, à mon sens, très inégales pour Bowie.
J'adore cet album par exemple, mais je n'aime pas du tout "Black tie white noise ", ni "Earthling".

le 19 Mars 2020 par RICHARD


@NONO. Entièrement d'accord avec toi. Cet album fourmille d'idées, de sensations opposées. On l'a souvent accusé d'être du remplissage, d'être vide de sens, pompeux et surestimé. Pourtant, on a qu'une seule envie : emboîter le pas à Nathan Adler. Outside rappelle opportunément que même si le Londonien a toujours su capter l'air du temps, il n'était pas pour autant un copieur même talentueux. On peut visionner sur le net le concert donné dans le cadre de cette tournée au festival de Loreley en Allemagne en 1996 pour se rendre compte qu'il y avait Bowie et...qui d'autre d'ailleurs...?

le 19 Mars 2020 par NONO


Album magnifique, rempli d'univers étonnants, d'atmosphères denses.
J'ai adoré l'album dès la première écoute, et je l'adore encore plus maintenant.
S-U-P-E-R-B-E !













1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod