Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Dido
Still On My Mind
Page  1 |

le 31 Juillet 2019 par NONO

@Melk : Oui c'est aussi ce que je ressens. DIDO, c'est sympa à écouter, mais je n'en suis pas fan pour autant. La seule et unique chanson d'elle qui me transporte vraiment est "Here with me" (qui avait été utilisée comme générique de "Roswell").
Quant à sa voix, elle est claire et limpide, certes, mais aussi assez banale il faut bien le reconnaître.

le 31 Juillet 2019 par MELK

@ NONO

Je voudrais revenir sur la période que tu évoques (2000-2001-2002), car je rejoins ce que tu écris. C'était aussi une belle époque pour moi car elle fut particulièrement riche en découvertes musicales, que ce soit à la radio, à la télé ou sur la chaîne hi-fi familiale.

Pour DIDO, je n'ai pas écouté cet album, néanmoins je connais très bien l'album "No Angel" vu qu'à l'époque de sa sortie je l'ai supporté en boucle dans l'autoradio de mes darons.

Avec le recul, c'est pas vraiment ma came même si je reconnais que certains morceaux de "No Angel" étaient de qualité ("Hunter", "Honestly Ok", "Take My Hand"). Mais ça fait longtemps. J'ai toujours trouvé sa voix bien banale.

Je crois que le fulgurant succès de DIDO au début des années 2000 n'est dû que grâce à son duo avec EMINEM. Elle a été un phénomène pendant quelques années mais je doute que ce soit encore le cas aujourd'hui.

le 30 Juillet 2019 par NONO

@Richard : Moi j'aimais bien Dido bien à l'époque de "No angel" (début de carrière: c'est-à-dire années 2000 / 2001). Même si ça n'était pas ma musique préférée, des titres comme : I thank you, Here with me et la chanson-titre étaient franchement sympa.
Je me souviens très bien de cette époque, où ces titres tournaient avec "A ma place" (Bauer / Zazie), ou "Le vent nous portera" de Noir Désir, ou encore "Boomerang" de Daho... une belle époque !
Et puis après, Dido a littéralement disparu.
La revoilà avec cet album. Je ne l'ai pas écouté mais j'y compte bien !

le 30 Juillet 2019 par RICHARD

Le problème avec les chros de Baker, c'est qu'elles vous obligent à aller y jeter une oreille, même si les dits artistes ne sont pas votre tasse de thé londonien.
Dido demeure pour moi la quintessence de la Muzak.
Dès que je l'entends, je suis au Primark de Portsmouth.
C'est sirupeux, sucré au possible. L' indigestion n'est jamais loin.













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod