Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Eloy
Planets
Page  1 |

le 27 Janvier 2020 par LEO


Si pour moi Silent Cries And Mighty Echoes et Colours représentaient ELOY à son sommet, Planets et son successeur Time To Turn sont de mon point de vue un petit cran en dessous, la faute à des compos un peu trop linéaires et similaires ou carrément moins convaincantes.
Déjà, la courte "Introduction" atmosphérique aux synthés dans laquelle il ne se passe rien est plutôt inutile. elle aurait pu être éliminée d'office ou raccourcie de moitié et intégrée au titre suivant car elle n'apporte rien en elle-même.
"On The Verge Of Darkening Light", "Point Of No Return" et le plus long "Mysterious Monolith" sont de bonnes compos qui installent un climat tout à la fois enveloppant (par ses parties de synhé) et robuste (de par sa rythmique bien appuyé et ses riffs de guitare tranchants).
Par contre je ne suis pas très emballé par "Queen Of The Night" qui met l'accent sur le côté symphonique, chose qui ne me dérange pas du tout chez Yes par exemple (albums: Time And A Word et Magnification) mais qui est pour moi bien moins probant chez ELOY à mon avis.
L'instrumental "At The Gates Of Dawn" est plus rêveur mais aussi très dispensable et fait un peu office de bouche-trou.
"Sphinx" renoue avec le côté efficace des trois premiers morceaux (je ne compte pas l'intro !), quand au final "Carried By Cosmic Winds", celui-ci me fait un peu penser à du Alan Parsons Project avec ses choeurs vocodérisés et sa section finale qui incorpore de nouveau une section de cordes (qui cette fois me semble mieux intégrée que précédemment).
À l'arrivée, je suis moins enthousiasmé par Planets que par ses deux prédécesseurs malgré de bons moments.
J'en retiens principalement "On The Verge Of Darkening Light", "Point Of No Return", "Mysterious Monolith" et "Sphinx". un bon 3,5/5 arrondi à 3/5

le 01 Mars 2019 par ALEX F


Un bon voire très bon album. J'aime beaucoup "On The Verge Of Darkening Light" qui me fait penser à du IRON MAIDEN par moments, en moins heavy bien sûr, quoique la version live sur le remaster envoie sévère, la batteur notamment est déchaîné. "Sphinx" est super également, avec son intro irrésistible, à la GENESIS. Le genre d'intro à sampler pour nos amis rappeurs.

Ce groupe, à l'instar de SAGA par exemple, fait en quelque sorte la jonction entre le prog des années 70 et le néo-prog des années 80. D'ailleurs, je crois que sur "Sphinx", si je ne me trompe pas, on trouve un passage qui rappelle furieusement MARILLION.













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod