Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
6 commentaires notés  
[?]



Tangerine Dream
Rubycon
Page  1 | 2 |

le 29 Juin 2020 par LE MERLE MOQUEUR


Le premier concert de Tangerine Dream eut lieu en janvier 1968 à la grande cantine de l'université technique de Berlin. Du rock psychédélique ! Septembre de la même année, le groupe se produit aux journées internationales de la chanson à Essen, ville située à l'ouest de Dormund pour les passionnés de football, deux villes non loin de la Hollande. À ces journées internationales, se présentaient des groupes comme Amon Düül, The Fugs et The Mothers of Invention, donc du beau monde et un bon début pour Tangerine.

Berlin ville île durant la guerre froide est alimentée en grande partie par des subventions de la République Fédérale Allemande (RFA) pour continuer à vivre. Une de ces subventions va jouer un rôle déterminant dans la direction musicale du groupe.
Son nom : Loi sur la promotion de Berlin. La ville équipera un Electronic-Beat-Studio qui permet à de nombreux groupes berlinois de profiter gratuitement des synthétiseurs et autres petites merveilles. Klaus Schulze et Edgar Froese profitent des largesses de la ville. C'est cette loi donc qui, indirectement, influence aussi la direction musicale de ces musiciens.

Je tenais à le dire car si Berlin Ouest était une vitrine alléchante du monde occidental aux yeux des populations de l'Est, elle se devait aux yeux des politiciens de l'Ouest de l'époque,
de l'être aussi au niveau culturel pour que ces mêmes populations de l'Est aient l'eau à la bouche.
Je n'ai pas beaucoup parlé de Tangerine Dream car d'autres l'ont fait très bien avant moi. J'apprécie ce groupe au même titre que King Crimson ou Soft Machine.

le 27 Juillet 2019 par LEO


@ FINISHERFRANKY
J'avais pile dix ans en 1975 et je me souviens comme toi parfaitement de l'émission L'Avenir du futur qui a débuté en Janvier de cette année là, par contre il dû y avoir un premier générique (dont je ne me souviens pas) lors des trois premières diffusions (entre Janvier et Mars) car Rubycon fut enregistré en Janvier et ne paru que fin Mars 1975.

Pour ce qui est de Rubycon, c'est sans aucun doute mon album préféré de TANGERINE DREAM (disons, ex-aequo avec Stratosfear pour lequel j'ai autant d'attachement) et j'ai découvert celui-ci par l'entremise de mes cousins (un peu plus agés que moi) qui venaient de l'acquérir peu de temps après sa sortie.
Ces deux suites de 17 minutes sont construites un peu de la même façon car elles débutent de manière atmosphérique, étrange et vaporeuse puis dans leur seconde partie vient se greffer des boucles hypnotiques très réussies crées par les séquencers (à l'inverse de celles bien plus aléatoires du morceau "Phaedra" sur l'album précédent), et pour finir le trio revient en mode ambient et rêveuse. le tout est magnifiquement enchaîné et cohérent dans sa globalité.
C'est bien simple, ces plus de 34 minutes passent à une vitesse folle tellement cette oeuvre est passionnante et réussie. j'ai beau connaître ce 33t par coeur après plus de quarante ans d'écoute, je ne m'en lasserai jamais.
Rubycon est un album complet car il mise autant sur les ambiances mystérieuses et oniriques que sur les séquences les plus envoûtantes, avec un aspect mélodique sous-jacent tout en ne cherchant pas à jouer sur ce tableau là mais bien sur l'exploration musicale la plus vaste possible !
Rubycon est bien un album essentiel de la musique électronique. un MUST !

le 27 Juillet 2019 par FINISHERFRANKY


Je m'attendais à trouver dans la chronique ou les commentaires la petite référence à l'émission de TV "L'avenir du futur" des années 70 qui avait Rubycon pour musique de générique, mais vous devez tous être plus jeune que moi donc. Ça n'est pas qu'un anecdotique souvenir : cette émission m'a ouvert sur tout autour de mes 15 ans : la science, la condition humaine, la réflexion sur la nature, les origines et j'en passe. Il y une telle connexion esthétique, sensorielle et intellectuelle entre Rubycon, la spirale du décor de l'émission, zoomée dans le générique, mon parcours de vie, et finalement ce que je suis, que je ne pouvait pas ne pas le dire ici.

le 13 Novembre 2009 par BADBOYS


Net, homogène, parfait du début jusqu'à la fin, agréable à écouter, pas de passage embêtants, c'est vraiment l'album à conseiller aux novices qui veulent connaître Tangerine Dream et comprendre leur style de base.
Phaedra trop sombre, Ricochet trop beau, Stratosfear et Force majeure trop accessibles, et les albums rares avant Phaedra vraiment trop inaccessibles, il faut vraiment être fan du groupe pour les aimer, et encore le tout premier il paraît que même le groupe ne l'aimait pas.
Donc je juste milieu est vraiment Rubycon car aussi il permet d'écouter, il apprend à écouter un album inaccessible à des "découvreurs" tellement il est bien fait.

le 28 Août 2008 par GEROGE 005


Pour moi le meilleur de Tangerine Dream dans cette période.
Phaedra est trop sombre et Stratosfear est je vais dire déjà trop accessible.













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod