Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Emerson, Lake & Palmer
Works Volume 1
Page  1 |

le 21 Avril 2012 par WALTER SMOKE


Quatre ans après Brain Salad Surgery, trois ans après Welcome Back My Friends..., voilà que ELP nous sort une œuvre grandiose pour son retour. Après tout, pourquoi pas, mais...on a à boire et à manger, certes, cependant, j'ai l'impression de me retrouver dans un resto médiocre !

La face A, celle d'Emerson, est sympathique sans plus; outre une référence certains noms de la musique classique, comme Berlioz par exemple, son concerto se laisse écouter, mais je ne me sens pas tellement emballé dans cette affaire, et soyons honnêtes, en matière de musique contemporaine, y'a mieux. Malgré tout, il peut convenir à une écoute en bruit de fond.

Face B, celle de Lake...C'est La Vie, malgré son cliché "Français implique Paris implique accordéon", est vraiment magnifique, mais les autres chansons...je ne vais pas en parler, sinon je serais terriblement grossier.

Et quid de la face C, celle de Palmer ? Contrairement à Marco Stivell, je pense qu'elle n'a pas du tout à rougir : les instrus présentés ici valent vraiment le coup, à part peut-être la reprise de Tank, assez minable pour le coup. De plus, ils redonnent du rythme qui claque et qui pète après le premier CD assez calme

Finalement, la meilleure partie reste la face D, synthèse représentative du groupe, surtout avec Pirates : claviers et orchestre grandiloquent (Emerson), chant suave, limite racoleur (Lake) et folie furieuse (Palmer) se combinent pour l'un des meilleurs morceaux d'ELP ! Et Fanfare For The Common Man est plus que sympathique, malgré quelques claviers un peu has-been.

Works Volume 1, donc, est un album moyennement moyen, avec du bon et du mauvais, mais jamais du grandiose et du sublime; mais l'erreur du groupe est d'avoir pondu cette œuvre en 1977, année où les médias, ces lâches, commencent à snober le prog et se focalisent sur le punk - why not ? - et le disco - HORREUR !!! - et du coup, l'album d'ELP est montré comme boursouflé et prétentieux. Dommage, sorti en 1974, nul doute qu'il aurait eu une renommée plus importante...

Mais le pire reste à venir, et ce la même année 1977 !

Note réelle : 2,5/5 (évidemment)













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod