Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2017 Slow Down
 

- Style : The Rolling Stones , The Beatles , The Kinks , Franz Ferdinand
 

 Site Officiel (16)

The MADCAPS - Slow Down (2017)
Par SASKATCHEWAN le 16 Octobre 2017          Consultée 350 fois

Déjà trois albums pour les MADCAPS, un sympathique groupe de rock 60s originaire de Rennes. Les quatre garçons n’ont jamais caché leur penchant coupable pour les vieilles gloires du rock britannique. On pense évidemment aux BEATLES, aux KINKS, aux ROLLING STONES (période Out of Our Head et Aftermath), mais aussi à FRANZ FERDINAND, pour ce goût du rock énergique et dansant.

Le dernier né du quatuor, Slow Down, ajoute une pincée de R&B et de cuivres rutilants à la recette maison. Si la galette avait vu le jour il y cinquante ans dans le nord industriel de l’Angleterre, tous les journalistes du coin les aurait soupçonnés de vouloir faire carrière aux Etats-Unis avec cet album plus « américain ». En témoigne, « Slow Down », qui aurait pu clore le bal de promo 1965 dans une highschool californienne avec son break langoureux aux cuivres. Ça, c’est pour les cuivres gentils. Il y aussi les cuivres rageurs, telle la trompette sur « Silver & Gold », qui vient rugir aux milieux des claquements de doigt.

En réalité, pour les amoureux de la période, Slow Down est une délicieuse faille temporelle qui remet au goût du jour tous les tics des Swinging Sixties. Il y a les percus exotiques sur « Hold On », les claviers martelées sur « Come », les hurlements déments du chanteur sur « No friend of mine ». C’est du pur plaisir régressif, et on en redemande ! Il est vrai qu’avec ses 36 minutes qui passent comme un cookie sur un estomac vide, le disque est fait pour être écouté en boucle !

Plus que des imitateurs doués, on sent que les MADCAPS sont vraiment des passionnés méticuleux du rock 60s’, sinon ils ne sortiraient pas un morceau comme « Le Passe Muraille ». C’est une chanson-narration typiquement britannique, avec la petite touche de fantastique qui fait bien. Coup de cœur également pour « Lost Morning Blues », une compo plus calme avec une mélodie vraiment délicieuse.

Tout n’est pas formidable ; des chansons comme « She’s so hot » ou « Chill Pants » se perdent un peu en chemin. On pense à la période « mauvais garçon » des STONES, quand Jagger chantait « Stupid Girl ». Ça manque un peu de sensualité. Du détail, en somme, le plus important est ailleurs, sur « Devil Money ». Quel morceau magistral pour conclure l’album ! Les claviers sont absolument démentiels, ils produisent une avalanche de sons interdits au moins depuis le Nouvel An 70. La mélodie est imparable, c’est un vrai tube, impensable que ça ne finisse pas un jour à Top of the Pops !

Slow Down ça bouge, ça danse, c’est percutant, du rock comme on l’aime ! Bien sûr, les quatre Rennais n’ont rien inventé, mais il y a trop de passion sincère sur ce disque pour ne pas être conquis immédiatement. Ceux qui en doutent encore peuvent aller voir les MADCAPS en concert, et finir la soirée avec le pantalon sur les oreilles.

A lire aussi en ROCK par SASKATCHEWAN :


The CRANBERRIES
No Need To Argue (1994)
Pop-rock mélancolique de bonne facture

(+ 2 kros-express)



The ROLLING STONES
Between The Buttons (1967)
Un autre visage des Stones


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Leo Le Roux (batterie)
- Wenceslas Carrieu (basse, chant)
- Bastien Bruneau Larche (guitare, claviers, chant)
- Thomas Dahyot (guitare, percussions, chant)
- Simon Latouche (invité, trombone)
- Clément Lemennicier (invité, trompette)
- Lucas Pinabel (invité, saxophone)
- Alexandre Armand (invité, saxophone baryton)


1. No Friend Of Mine
2. Come
3. She's So Hot
4. Fair Enough
5. Le Passe Muraille
6. Slow Down
7. Silver & Gold
8. Chill Pants
9. Hold On
10. Lost Morning Blues
11. Devil Money



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod