Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT / DRONE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Guide Shoegaze (98)

COLFAX ABBEY - Penetrate (1996)
Par SEIJITSU le 21 Novembre 2017          Consultée 222 fois

Voilà un gros problème que rencontre chaque groupe ayant débuté sa carrière par un chef d’œuvre insurpassable. A moins d’un événement indépendant de sa volonté, continuer est une option évidente pour ne pas dire obligatoire. Mais que faire dans ce cas-là ? Changer complètement d’optique est un bon moyen d’éviter une comparaison désavantageuse. Elle est également risquée car peu de musiciens sont capables d’accomplir le grand écart stylistique.

COLFAX ABBEY a osé le changement et l’a plutôt bien réussi.

Drop est l’un des meilleurs représentants de cette école space rock du shoegaze. Une école qui s’est largement répandue en Amérique du Nord (tout en débordant sur le Canada), laissant l’Angleterre à quelques outsiders (FLYING SAUCER ATTACK et AMP). Toutefois, ce second album délaisse les terres de cette frange du rock alternatif pour s’envoler encore plus loin dans le cosmos. Drop était la bande son de la stratosphère. Penetrate est celle d’une autre planète où les seuls organismes vivants sont soit des cellules (cette pochette aussi bien trouvée que moche étant explicite), soit des aliens. Non, il ne s’agit pas d’une BO de l’espace, puisqu’il n’y a aucun son dans l’espace (d’ailleurs, c’est pour ça que personne ne vous y entend crier).

Il ne s’agit donc plus de shoegaze mais d’un savant mélange de drone et d’ambient. La douce voix de Christian Rangel a justement laissé place à une musique entièrement instrumentale (quoique, tendez bien l’oreille sur la piste 2). Une musique qui doit beaucoup à TANGERINE DREAM, Brian ENO et KLAUS SCHULZE, même si je doute qu’elle contienne le moindre gramme d’électronique. Les effets étranges obtenus étant souvent dues aux pédales d’effets des guitares.
L’ambiance est alors privilégiée. Une atmosphère évocatrice, croisant la science-fiction et la réalité. Ce qui signifie que la frontière entre ces deux domaines est plus mince qu’on ne le pense. Ces longues plages invitent à faire ses propres images mentales. Celle d’un poste avancé d’une race extraterrestre au fond d’une caverne (« Time Spasm »), de fonds marins (« Chemical Kiss ») ou encore d’une jungle d’un autre univers (« Penetrate »).

Ce skeud a néanmoins un gros défaut : il ne possède pas l’évidence pop de son prédécesseur. Ce qui le rend évidemment moins ambitieux et plus apte à rentrer dans des cases. Car même s’il s’agit d’un disque d’ambient pas tout à fait comme les autres, cela reste de l’ambient malgré tout. Une musique volatile qui ne peut s’écouter en toutes circonstances et ne contenant pas autant de moments forts que les plus grandes œuvres du genre.

Penetrate est, en quelque sorte, l’autre facette de COLFAX ABBEY. Celle d’un psychédélisme ambient et très atmosphérique. Délaissant l’idée d’un songwriting. Une partie alors assumée sur Drop qui s’amusait à fusionner ces deux manières de voir la musique.
Ce n’est donc pas étonnant que cette formation se soit arrêtée après avoir sorti deux albums dans la même année. Elle avait probablement tout dit et ce fut de manière fulgurante.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT :


David SYLVIAN
Secrets Of The Beehive (1987)
Less is more




HAROLD BUDD & BRIAN ENO
The Pearl (1984)
Une perle à la douceur maléfique


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



Non disponible


1. Half Life
2. Time Spasm
3. Penetrate
4. Chemical Kiss



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod