Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  DVD

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 



MAZE - Live In Los Angeles (dvd) (1986)
Par BAKER le 19 Janvier 2018          Consultée 272 fois

Fouillez un peu dans votre mémoire. Vous devez bien avoir un disque (ou un film, ou un livre, ou un voyage) qui vous intrigue depuis de nombreuses années mais pour lequel vous n'avez pas encore osé franchir le pas. Un mystère qui tendrait presque à vouloir le rester. De peur d'être déçu, simplement, ou par une sorte de fainéantise aggravée. Pour votre humble serviteur, il s'agissait, depuis 22 (!) ans, du live de MAZE, "featuring Frankie Beverly". Pourquoi ? Raison simple, bête : il faisait partie d'une sélection spéciale d'albums live sortis presque en même temps et présentés dans le défunt, mythique et ô combien regretté journal HHHHEbdogiciel. Et il était en fort bonne compagnie, ma foi : le live posthume de TELEPHONE, et le déifié coffret de SPRINGSTEEN. Si la qualité tant vantée était au rendez-vous, nul doute que le résultat allait plaire. Seul hic de l'époque... c'est quoi, MAZE ?

MAZE, d'abord, c'est Frankie Beverly. Il y a plusieurs raisons d'avoir apposé son nom au groupe : c'est le vrai titre d'un de leurs albums, déjà, et surtout le père Frankie fait tout. Il compose, il arrange, il nous fait le combo guitare/claviers et il chante, point essentiel. Non pas parce que la stupide tradition met toujours les chanteurs en avant. Mais parce qu'il chante merveilleusement. Il mélange la chaleur d'Otis REDDING et la profondeur de Barry WHITE, est aussi à l'aise dans les trémolos d'opéra que pour sussurrer suavement de salaces polissonneries. Bref, il fait le show.

MAZE, c'est également un groupe qui donne dans ce r&b soulisant teinté de batterie disco et de pitreries synthétiques empruntées à la brit funk, comme aimait à faire un IMAGINATION, mais mâtiné du foutre gluant jaillissant de EARTH WIND & FIRE et de la classe "croque-mort fashion" des BLUES BROTHERS. De ce côté-là aussi ça envoie le bois : cocottes piaillantes, mini-Moogs ouin-ouinnisant, groove qui ferait danser un castor empaillé et mélodies imparables (du tube à volonté) sur fond d'accords parfois complexes, toujours sensuels. MAZE, surtout, c'est la classe. Une fois passé le look affreux (ce pauvre Frankie semble fringué exclusivement par Decathlon), on découvre un groupe attachant, chaud, qui aime la scène et son public autant que ledit public le lui rend, et qui interprète des chansons qui foutent la pêche, un tout petit poil redondantes, microscopiquement, juste ce qu'il faut pour rester dans les rênes de la soul music.

Mais MAZE, c'est aussi un groupe qu'on hésite un peu à vous conseiller sur les bases de ce DVD. Ce dernier reprend la setlist du disque original, soit neuf titres, ce qui est court, bien trop court ! Les coupures se ressentent et 57 minutes de live, ce n'est pas assez. On a le plaisir de retrouver l'inédit studio de l'époque sous la forme... d'un clip (riche idée), mais ce n'est pas suffisant pour rassasier le néophyte, d'autant que la chanson est clairement inférieure à la kyrielle de poutres qui ont précédé, que le clip est gentiment kitsch et que Beverly se montre d'un niveau d'acteur à peine suffisant pour Plus Belle la Vie. A cette insuffisance rénale, va s'ajouter une septicémie : la qualité d'image n'a rien d'affreux mais est aussi excitante qu'une libellule en porte-jarretelles, avec grain vidéo, halos, lumières blafardes, rémanences au moindre mouvement, et, détail qui achève le tout, montage privilégiant bien trop Frankie. Elle se montre sur les autres musiciens soit épileptique, soit avare, soit mal cadrée. Le son s'en sort mieux, même s'il n'a rien de follement excitant non plus : stéréo sympa mais moins pêchue qu'attendu (merci Dolby) et DTS ne spatialisant rien mais offrant une ouverture sur les arrières appréciable. Techniquement très moyen, artistiquement très bon mais frustrant, voilà un DVD qui mérite surtout l'achat si 1/ vous ne connaissez pas encore MAZE, 2/ vous êtes capable de pardonner des coupures, et 3/ vous le trouvez pour moins cher que le LP d'origine. Dans les trois cas, vous pouvez vous estimer chanceux.


-------------
Fiche technique
Editeur : Capitol
Date : 31 mars 1986 - Universal Ampitheatre (Los Angeles, U.S.A.)
Image : 1.33 4/3 NTSC
Son : DD 2.0 + DD 5.1 + DTS 5.1
Durée totale : 63 minutes
Bonus : Clip de When You Love Someone (6 min)

A lire aussi en SOUL :


Shuggie OTIS
Inspiration Information (1974)
Soul-funk psyché




Gil SCOTT-HERON
Pieces Of A Man (1971)
L'oeuvre noire de la soul


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Frankie Beverly (chant, claviers, guitare)
- Robin Duhe (basse, choeurs)
- Kimo Cornwell (claviers)
- Sam Porter (claviers)
- Waune Thomas (guitare)
- Michael White (batterie)
- Mckinley 'bug' Williams (percussions, choeurs)
- Roame (percussions, choeurs)


1. Running Away
2. Too Many Games
3. I Wanna Thank You
4. Feel That You're Feelin'
5. I Want To Feel Wanted
6. We Are One
7. Joy And Pain
8. Before I Let Go
9. Back In Stride



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod