Recherche avancée       Liste groupes



      
TRANCE PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Koxbox

INFECTED MUSHROOM - The Gathering (1999)
Par CHIPSTOUILLE le 12 Décembre 2006          Consultée 2632 fois

Un des rares groupes de Trance psychédélique que l'on trouve aujourd'hui relativement facilement en rayon est INFECTED MUSHROOM. Pourtant le groupe n'est pas un pionnier du genre, son origine Israélienne est un cas d'école, c'est le groupe qui divise par excellence, et leur discographie n'est pas réputée pour avoir été une garantie de qualité. Il me parait difficile de pouvoir expliquer un tel succès avec des faits. Pourtant à l'écoute d'un album comme The Gathering, il ne fait aucun doute que INFECTED MUSHROOM est un groupe à part et fait partie du lot de tête.

La force du groupe, c'est avant tout d'avoir un style à lui, chose habituellement acquise pour tout artiste à la pointe de son style musical. La trance psychédélique est cependant un cas particulier, dans lequel peu de groupes auront réussi à se démarquer aussi efficacement. INFECTED MUSHROOM, à l'image de JUNO REACTOR ou KOXBOX, aura cherché à s'affirmer un son en expérimentant du côté de la tessiture de celui-ci et des "instrumentations" pratiquées (tout cela reste très électronique, pour l’album qui nous intéresse en tous cas). Au delà de ce point commun avec les deux groupes précités, il faut surtout mentionner une capacité mélodique saisissante en plus de cette recherche sonore rafraîchissante, tout du moins sur ce premier essai. KOXBOX aura effectivement réussi ce tour de main sur Dragon Tales, mais on sent que JUNO REACTOR se cherche toujours dans sa nouvelle voie (bientôt 10 ans tout de même...). INFECTED MUSHROOM réussit cette combinaison rarissime sur The Gathering, et transformera partiellement cet essai sur son successeur, Classical Mushroom, sur quelques titres incontournables du genre.

Ce qui est généralement reproché à la Trance psychédélique (successeur attitré de la Goa, bien que sur le papier très similaire), c'est que la recherche d'effets nouveaux prime trop souvent sur l'efficacité même et la mélodie. Un morceau standard du genre met bien souvent quelques minutes avant de dévoiler ses meilleurs atouts et de lâcher la sauce en toute fin, souvent trop courte. Cet album au contraire se maintient tout juste à l'équilibre en gardant l'aspect mélodique et efficace en continu, à l’image des meilleurs albums de Goa, tout en proposant un final plus étoffé (sans toutefois égaler des morceaux comme "Bust a move" de l'album suivant, sans doute le meilleur représentant du genre).

The Gathering est donc une exception, en quelque sorte le chaînon manquant de l'évolution, un être rare avec une queue de Goa reptilienne et sauvage et des ailes sonores légères, volubiles et plus raffinées. Le côté Goa rappelle TOTAL ECLIPSE de par son habillage cybernétique, son côté granuleux et agressif voire brutal. En parallèle, les expérimentations sonores livrent un spectacle divertissant "son et lumière", nous plongeant ainsi dans un univers béat parcouru par diverses sonorités aquatiques, spatiales ou électriques voir des lamentations robotiques ("Virtual voyage" ou "Over mode") ou quelques accords de guitare électrique (sur "Blue Muppet" notamment, la formule sera reprise sur les albums suivants). Les fans parlent à ce propos d'éclectisme musical, adjectif qui s'applique encore difficilement à ce premier album, on reste ici dans un univers encore bien ancré dans la culture électro.

On pourra cependant reprocher à The Gathering un côté un peu moins évident, la batterie d'effets sonores reste un peu timide, bien que remarquable, en comparaison des oeuvres suivantes et les mélodies cybernétiques agressives et froides (à la TOTAL ECLIPSE) que le groupe abandonnera progressivement par la suite (à mon grand regret) ne prennent pas tout de suite. Mais cet album tient sur la durée, contrairement à son successeur Classical Mushroom, comparable en qualité mais qui a tendance à dévoiler trop rapidement son très beau jeu. C'est ainsi que bien souvent, l'esbroufe l'emportant sur le solide, The Gathering reste pour de nombreuses personnes inférieur à Classical Mushroom. Il n'en n'est pourtant rien.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


JUNO REACTOR
Labyrinth (2004)
Bullet-time trance

(+ 1 kro-express)



HALLUCINOGEN
Twisted (1995)
L'album ultime de trance


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Amit Duvdevani
- Erez Aizen


1. Release Me
2. The Gathering
3. Return Of The Shadows
4. Blue Muppet
5. Psycho
6. Montoya Rmx
7. Tommy The Bat
8. Virtual Voyage
9. Over Mode



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod