Recherche avancée       Liste groupes



      
NOISY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SERENA MANEESH - Serena Maneesh (2006)
Par A.T.N. le 3 Janvier 2007          Consultée 1669 fois

Un album passé inaperçu, la première œuvre d’un groupe norvégien fondé en 1999. Un ovni dans son genre, qui mérite qu’on s’y arrête cinq minutes.

Le genre en question se situerait plutôt entre SONIC YOUTH, le VELVET UNDERGROUND et SOUNDTRACK OF OUR LIVES(pour leur trouver un cousin scandinave). Parfois bruitiste, le groupe se distingue par un mélange de guitares saturées, de brusques changements d’ambiance et des voix étherées, planantes, qui contrastent avec les cordes très noisy.

Si on prend l’album par la face Nord, la plus ardue, un bon matériel est sans doute nécessaire. Vaut mieux picoler, quoi. « Your Blood in Mine », par exemple, est une lente évolution de 9 minutes sur la base de 4 accords, avec saturation progressive de l’atmosphère par du larsen (on n’est pas loin des GODSPEED YOU! BLACK EMPEROR), suivie par 3 minutes de petites notes de piano. Bon. Dans certaines conditions, cela peut donner un sacré trip – même si franchement, les 3 minutes de fin sont un peu ridicules et font « alibi intellectuel ».

Idem pour « Selina’s Melodie Fountain », fondé sur un riff d’une seule note (si), martelé par un rythme syncopé d’enfer. Hypnotisant. Les voix masculines et féminines mêlées donnent l’impression que le groupe AIR est venu chanter sur des joutes bruitiste de SONIC YOUTH. Ca passe ou ça casse, mais quoi qu’il en soit il faut leur reconnaître un talent de superposition de guitares, riffs, larsen, wah-wah… réussi. Ca vaut le détour, et là aussi la fin est inutile.

« Sapphire Eyes » se fraye un chemin dans ce rock étonnant, des mélodies bien mises en place, une caisse claire implacable, les frissons ne sont pas loin. « Don’t Come Down Here » fait davantage penser à une ballade de CURE, les six-cordes sont plus aériennes… le morceau permet de respirer un peu… Mais alors pourquoi ce passage saturé en plein milieu ? A vouloir trop jouer sur le concept des changements de couleur, de rythme, SERENA MANEESH prend le risque de nous énerver. A vous de juger…

Sur « Beehiver II », en revanche, le doute n’est plus permis : c’est très pénible. Le bruit pour le bruit, les amplis poussés à fond dans tous les sens, ça me fait penser à certains passages du VELVET qu’on aime à commémorer pour l’Histoire, mais qu’on répugne franchement à écouter chez soi. Et la voix est moche, pour le coup. « Candlelighted » ne décolle pas et ennuie.

En fonction de l’humeur, j’ai envie de mettre 4 étoiles à ce disque… ou 1 seule. J’en mets 3 pour récompenser l’audace et la fulgurance de certains moments de cet album qui ne peut laisser indifférent.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


BLUR
Parklife (1994)
Le tableau coloré de l'Angleterre des 90's




THEM CROOKED VULTURES
Them Crooked Vultures (2009)
Pour les Fêtes : le power trio de nos rêves


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Emil Nikolaisen - Chant Et Guitare
- Lina Holmstrøm - Chant Et Piano
- Hilma Nikolaisen - Basse
- Eivind Schou - Violon
- Sondre Midttun - Guitare Rythmique
- Tommy Akerholdt - Batterie


1. Drain Cosmetics
2. Selina's Melodie Fountain
3. Un-deux
4. Candlelighted
5. Beehiver Ii
6. Her Name Is Suicide
7. Sapphire Eyes
8. Don't Come Down Here
9. Chorale Lick
10. Simplicity
11. Your Blood Is Mine



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod