Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Peter Tosh

Bob MARLEY & THE WAILERS - Survival (1979)
Par CYRIL le 9 Juin 2007          Consultée 6325 fois

Lorsque Survival sort en 1979, Bob Marley est au faîte de sa popularité même si son dernier recueil Kaya n’a que moyennement convaincu. Certains fans nourrissaient des interrogations quant aux capacités de Bob Marley de revenir à des textes appuyés et vindicatifs, dont on sait qu’ils étaient presque inexistants sur Kaya. Changement de décor attendu, donc…

Venons-en à cet opus. Au départ, il devait s’appeler Black Survival. L’envie de défendre explicitement la communauté noire redevient donc urgente. La preuve : le titre du disque est inscrit sur un fond représentant un bateau négrier en coupe. D’emblée, on sent que le disque sera plus grave et plus ambitieux que son prédécesseur même si Bob Marley devra finalement opter pour un titre plutôt neutre (Survival) mais en tout cas moins sectaire que le premier même si le refrain du titre éponyme contient l’expression « Black Survival ».

Le premier grand intérêt de l’album est sa pochette. Elle réunit tous les drapeaux des pays africains et le résultat, graphique tout d’abord, est clinquant et coloré. Bien sûr, ce n’est rien en comparaison de l’idéal suggéré par cette pochette, à savoir l’unité de l’Afrique ou plus raisonnablement une sorte de fédéralisme africain. C’est avec « Africa Unite » que Bob Marley appelle de ses vœux ce rapprochement entre toutes les nations du continent qui a vu naître l’espèce humaine. Et voilà comment on étouffe tous les doutes concernant une baisse de régime, une perte de foi, un étiolement de fougue.

Oui, Bob Marley n’a rien perdu de son verbe et de sa verve. Il revient avec un message fort qui a de surcroît le mérite d’être universel. Lorsqu’il fait l’amer et évident constat d’un trop-plein de conflits dans le monde (« So Much Trouble In The World »), personne ne peut le contredire et chacun sait qu’il faut de temps à autre s’en souvenir. On est moins ici dans la confrontation que dans l’expression d’un message pacifique et fédérateur comme on l’envisage aussi au détour de l’humaniste « Wake Up And Live ».

Musicalement, Survival s’inscrit dans la pure lignée des albums précédents, avec cette volonté toujours présente de s’ouvrir aux horizons rock. La rythmique se veut bondissante, abandonnant quelque peu son aspect folklorique ou tribal, même si « Babylon System » tend à infirmer cette tendance. Dans un souci du travail bien fait, on remarque un effort instrumental du meilleur effet : le rugissement des cuivres sur « Top Rankin’ » renforce le poids du texte avec beaucoup d’à-propos tandis que les chœurs confèrent à « One Drop » une tonalité suave qui ne laisse pas indifférent. Les Wailers prouvent donc une nouvelle fois leur professionnalisme et leur talent, en servant une musique réjouissante, non dénuée d’ardeur.

Bien sûr, Bob Marley ne se refait pas ! Il verse aussi dans la dénonciation de l’ordre inéquitable établi sur « Babylon System » (« Babylon system is a vampire / Suckin’ the children day by day »). Il sait par ailleurs que son appel à l’unité est presque trop ambitieux, comme on peut le voir sur l’excellent « Top Rankin’ » où sa lucidité peut se résumer à ce vers : « They don’t want to see us unite ». Peu importe, Bob Marley connaissait sans doute les limites de son discours mais on doit lui reconnaître unanimement ceci : rien ni personne n’aurait pu le faire taire. La preuve ? Elle est sur cet opus avec « Ambush In The Night », qui évoque la tentative d’assassinat dont il fut victime avec une force inégalable. C’est simple, personne n’est ici épargné !

A l’heure du bilan, je dois dire que Survival est à ce jour le disque de Bob Marley que je préfère. Composé de titres un peu moins connus, il représente une sorte de plénitude, de nirvana ou d’apogée pour Bob Marley, flanqué de son groupe sublime, lui aussi capable de se transcender.

A lire aussi en REGGAE par CYRIL :


Bob MARLEY & THE WAILERS
Legend (1984)
Trop exclusif !




Serge GAINSBOURG
Aux Armes Et Caetera (1979)
Allons enfants...!


Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
  N/A



- Bob Marley (voix, guitares, percussions)
- Aston 'family Man' Barrett (basse)
- Carlton 'carlie' Barrett (batterie)
- Tyrone Downie (claviers, percussions)
- Alvin 'seeco' Patterson (percussions)
- Julian 'junior' Marvin (guitares)
- Al Anderson (guitare)
- Earl 'wire' Lindo (claviers, orgue)
- The I-threes (choeurs)


1. So Much Trouble In The World
2. Zimbabwe
3. Top Rankin'
4. Babylon System
5. Survival
6. Africa Unite
7. One Drop
8. Ride Natty Ride
9. Ambush In The Night
10. Wake Up And Live



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod