Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK/GARAGE/PSYCHé  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



BANDIT BANDIT - Bandit Bandit (2020)
Par MARCO STIVELL le 16 Juillet 2020          Consultée 357 fois

BANDIT BANDIT est un couple avant d’être un groupe, enfin un duo ! Maëva Nicolas (Avignonnaise, ancienne participante de télé crochet populaire) et Hugo Herlemann, autrefois Montpelliérains désormais basés à Lyon, se sont rencontrés sur Internet et ont passé plus de quatre années ensemble au moment où ce premier EP est publié, il y a quelques jours de cela.

Le combo amoureux a donné plusieurs interviews et obtenu bonne presse, notamment en ce qui concerne des shows fiévreux où brille leur pop-rock garage/psyché d’un feu sauvage et où le public se trouve attrapé par le col. Sur scène, ils ont le concours d’un bassiste et d’un batteur ; sur EP, c’est plus du "fait maison" qui par opposition à la cuisine et selon l’approche musicale, n’a pas toujours le meilleur goût, mais qui fonctionne très bien ici.

"Pixel" débute en fanfare ce court effort discographique, moment privilégié avec un mélange de vocabulaires informatique et sexuel, une guitare qui s’emballe sur un bon son de batterie rock, des effets et cris pour enflammer le tout et contrebalancer la promiscuité des deux voix françaises en retenue, la sienne à elle, Maëva et la sienne à lui, Hugo. Chant en langue de Molière, avec un sens de la prose tout gainsbourgeois (rien d'original certes, mais toujours de quoi se distinguer, en France comme à l'étranger), et même de certaines ambiances enfumées.

Au-delà de ce premier morceau et fort heureusement, BANDIT BANDIT, qui puise ses goûts musicaux autant du grand Serge que de groupes comme QUEENS OF THE STONE AGE et BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB, s'extrait facilement de ce qu'on pourrait appeler rock indé élitiste ou des facilités "grandjournalesques". En une poignée de morceaux, la sauce prend et c'est pour le meilleur plaisir.

D'autres chansons en français nous convainquent : "Maux" avec son excellent riff de guitare oriental et un ton heavy-blues, "Nyctalope" au mot particulier qui peut donner lieu à des rimes justifiant - sic ! - une mention "explicit" ("sous contrôle parental"). Ce dernier titre est particulièrement riche, avec une forme de hargne plus présente déjà dans le texte, en s'aidant des paroles sur l'idée qu'il faut changer, aller de l'avant et que tout un chacun peut entendre rabâchées à un moment de sa vie.

Le son est plus crasseux, il y a davantage de ruptures, un pont avec guitares slide et le chant de Maëva qui plane, quand ailleurs elle donne plus d'énergie. La fin est une sorte de marche funèbre, avec une belle relancée, des mélodies torturées... Pour sûr, "Nyctalope" est un titre fer-de-lance du duo ! On peut les entendre, lui et "Maux" en version acoustique live, formule chant-guitare-tambourin au Bruit des Graviers, chose toujours agréable, même si évidemment, ce n'est pas pareil !

Avant d'écrire en français, BANDIT BANDIT écrivait en anglais, sans doute par "sécurité", et on apprécie autant sur "Fever" les effets "coquins" du chant, le groove léger ponctué de riffs lourds, une basse bien à l'avant, sur "Never Know" la boîte à rythmes et la mélodie de synthé oppressante, les éléments blues jusque dans les voix en fond. Un début qui appelle une suite, des artistes à ne pas manquer !

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


Iggy POP
Lust For Life (1977)
Plus direct




HOWARD
Moan (2017)
Rock


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Pixel
2. Maux
3. Fever
4. Never Know
5. Nyctalope
6. Maux (live)
7. Nyctalope (live)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod