Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (347)

MC SOLAAR - Chapitre 7 (2007)
Par SASKATCHEWAN le 12 Septembre 2007          Consultée 5160 fois

MC Solaar est un rappeur unique en son genre. Alors que le reste du Rap (grand public j'entends) s'enferme de plus en plus dans des clichés affligeants, Claude M'Barali élargit d'autant son horizon musical sur chaque album. Musique du monde, électronique, variété ou pop-rock, le tout sublimé par des textes inspirés, MC Solaar expérimente à sa manière, délaissant peu à peu les beats traditionnels du Hip-Hop. Toutefois, Chapitre 7, contrairement à Mach 6, ne bascule pas dans la variété française, et nous livre quelques unes des questions primordiales que doit se poser un artiste dans le rap d'aujourd'hui. Peut-on vraiment admettre comme traditions les codes d’un mouvement récupéré, formaté et recraché à l’état de mélasse depuis plus de dix ans ? Comment un genre né du rock, de la soul, du funk et des musiques africaines, adepte du remix et de la récup', pourrait-il se contenter de quelques basses monotones sur un morceau surproduit ? Entre autres... Si vous posiez ces questions à toutes les têtes pensantes des grandes maisons de disques, il est quand même fort probable que votre requête finisse au vide-ordures avec ma demande de réédition des albums de Tri Yann.

Sans transition football, mes digressions me font penser que le MC philosophe n'a encore jamais utilisé de musique celtique pour ses instrumentations. Mauvaise pioche sur ce Chapitre 7, qui emprunte plus volontiers à la musique latine (Paris Samba), à la country (L'Auberge du Bouleau Blanc) au pop-rock (Da Vinci Claude, Avec Les Loups) et aux comptines (Au Clair De La Lune). Tandis que vous vous promettez de ne plus lire les nouvelles chroniques de si bon matin après avoir cru lire le mot « comptine » à propos d'un album de Rap, je lance mon explication. MC Solaar est un homme intelligent (vous en doutiez encore ?), qui connaît bien l'histoire de son mouvement. Il sait que sous les morceaux des premiers maîtres du Hip-Hop se cachent en réalité quelques samples subtilisés à des monstres sacrés tels James Brown ou Led Zeppelin. Alors, quoi de plus sacré, originel et surtout récupérable, qu'une comptine ? D'autant plus que le procédé sert admirablement le message proposé par l'auteur : il joue sur le contraste entre la mélodie enfantine et les paroles adultes, critiques envers la société.

Adulte, c'est bien le mot qui caractérise les textes de MC Solaar. Autocritique et pacifisme sur Clic-Clic, nostalgie sur Carpe Diem, politique et actualité sur Au Clair De La Lune, conte philosophique sur L'Auberge Du Bouleau Blanc, et réflexions sur le mal dans Impact Avec Le Diable (je salue le jeu de mot au passage). Le Diable, le mal, thèmes récurrents chez Solaar, servis ici par des samples tirés des discours de Charles De Gaulles, Martin Luther King et Adolf Hitler (curieux mélange). Ce n'est pas la seule similitude avec les albums précédents que l'on peut relever : utilisation de l'orchestre très « Mach 6 » sur Coup D'Oeil Dans Le Métro, souvenirs d'enfances communs à Carpe Diem et à l'album éponyme MC Solaar, l'humour sur Ben Oui ! et Da Vinci Claude qui rappelle l'excellent Bouge De Là. Ces références, rassurantes après un Cinquième As et un Mach 6 très moyens, accentuent toutefois l'impression de déjà-vu qui plane sur la plupart des titres du disque. Engagé mais pas révolutionnaire, Chapitre 7 est plombé par quelques titres aux arrangements franchement mauvais (In God We Trust, Si On T'Demande, Sous Les Palmiers, Mollah Sollar et Ben Oui !), lorgnants du côté du Rn'B actuel.

Ni retour fracassant, ni ratage complet, cet album se déguste avant tout pour ses textes chiadés, portés par des instrumentations oscillants entre l'hasardeux et le très réussi. Laissez-vous bercer par la voix apaisante de MC Solaar, à mille lieues des trop fréquentes agressions radio-diffusées. Bon cru 2007 donc, qui gagnerait à être plus court, d'autant que certains titres sont largement dispensables.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par SASKATCHEWAN :


FLYING LOTUS
Los Angeles (2008)
Flying Lotus frôle la perfection




BEASTIE BOYS
Hot Sauce Committee Part Two (2011)
Retour en fanfare...


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Mc Solaar (chant)
- Bambi Cruz (invité, chant)
- Black Jack (invité, chant)
- Issara (invitée, chant)
- Eric K-roz (arrangements)
- Alain J (arrangements)


1. Intreau
2. Carpe Diem
3. Paris-samba
4. Clic Clic
5. Da Vinci Claude
6. In God We Trust
7. Coup D'oeil Dans Le Métro
8. Si On T'demande
9. Au Clair De La Lune
10. Non Merci
11. Sous Les Palmiers
12. Mollah Sollar Remix
13. L'auberge Du Bouleau Blanc
14. Ben Oui !
15. Avec Les Loups
16. Merci
17. Impact Avec Le Diable
18. Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod