Recherche avancée       Liste groupes



      
INDIE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SPOON - Ga Ga Ga Ga Ga (2007)
Par DENKO le 17 Octobre 2007          Consultée 2365 fois

Attention ! Métaphore pourrie pendant toute la chronique, avis aux amateurs…

C’est l’histoire de deux Spoon, le premier étant le bon Spoon et le deuxième le mauvais, qui se rencontrent pour faire une partie de Ping Pong. Ils se sont donné rendez-vous sur un disque, qu’ils ont décidé de nommer Ga Ga Ga Ga Ga, faute d’imagination sans doute. Après un avant-match animé par de nombreuses apparitions dans la presse musicale, tous les supporters se sont rassemblés autour de la table en attente d’un grand match. Sous la pression, nos deux Spoon sont bien décidés à fournir le meilleur d’eux-mêmes.
Tirage au sort… C’est donc le bon Spoon qui commencera à servir, aux dépens du mauvais.

PING : Le bon Spoon pour cette première balle envoie « Don’t Make Me A Target », pleine de rythme et brossée au chant rock accrocheur. Un petit break plus tard et quelques refrains sublimés par Britt Daniel, la balle arrive en pleine puissance sur le mauvais Spoon.

PONG : Ce dernier renvoie par un revers, illusoire. En effet, « The Ghost Of Your Lingers » est comme son nom l’indique, un fantôme de chanson : transparente, vide, dénuée de sens et par la même occasion d’intérêt, elle marque un coup d’arrêt dans le rythme pourtant appréciable de ce début de partie.

PING : Ne se laissant pas décourager par ce renvoi peu enclin à l’effervescence, notre ami le bon Spoon lance un smash particulièrement réussi. « You Got Yr. Cherry Bomb » prend le dessus, envoie les spectateurs et auditeurs sur une planète rock encore inconnue depuis le début de la partie. Dansant, rythmé, il s’agit là d’une vraie perle qui risque fort de déstabiliser le mauvais Spoon.

PONG : Malgré le caviar servi par le (très) bon Spoon, le mauvais arrive tout de même à renvoyer une balle plus que moyenne. Peu original et particulièrement pauvre, « Don’t You Evah » surprend par son aptitude à démotiver l’auditeur après le parfait « You Got Yr. Cherry Bomb ».

PING : C’est un coup dur pour le premier Spoon. Alors qu’il ne cesse de tenter d’animer la partie, l’autre Spoon refuse le jeu. Alors il décide de sortir le grand jeu. Encore plus qu’avec sa balle précédente. C’est là que survient le magistral, le formidable « Rhthm & Soul ». Les basses s’allient avec concordance sur les lignes de piano, qui elles-même vont de pair avec les guitares. Spoon défie la trame classique du rock, n’hésite pas à intégrer cuivres (ce qui avait, par ailleurs, déjà été fait sur les précédents titres), guitare acoustique et musique Soul. Un titre qui démontre une fois de plus la qualité de composition de cette facette de Spoon.

PONG : Malheureusement, l’autre facette survient une nouvelle fois avec un « Eddie’s Ragga », à l’ambiance malsaine. A nouveau, on sent un vide s’installer, une défaillance musicale, comme si le compositeur avait décidé de n’écrire que la moitié du titre, et qu’inlassablement il se perdait à improviser une fin pendant 3 minutes. L’intérêt se perd petit à petit et on a déjà perdu quelques spectateurs du match en route.

PING : Cela n’en restera pas là, notre Spoon numéro un a encore une autre arme sous la main : le single ! Et oui, il en fallait un, le voici le voilà : « The Underdog » ressort les cuivres occultés sur « Eddie’s Ragga », ce qui dévoile encore un peu plus la capacité du groupe à proposer quelque chose de novateur, d’évoluer positivement, ce qui est tout de même appréciable après plus de 10 ans de carrière ! La mélodie enivrante du morceau restera dans les esprits des auditeurs pendant quelques temps…

PONG : Cette fois, c’en est trop, la mauvaise face de Spoon est obligée de donner une balle moyenne. Pas du niveau du premier Spoon, mais plaisant un moment tout de même, avec des ponts parfaitement maîtrisés entre autre.

PING : Heureux de voir que ses efforts n’ont pas été vains, le premier Spoon continue dans la lancée de ses balles précédentes, et joue même deux fois après un retour raté. « Finner Feelings » n’est pas exceptionnelle, mais son ambiance détient ce je-ne-sais-quoi qui fait qu’on y revient sans hésiter. Finalement, « Black Like Me » viendra terminer la partie de fort belle manière puisqu’il s’agit là d’un titre de la même envergure que « Rhthm & Soul » ou « You Got Yr. Cherry Bomb ».
Le match est plié, gagné de justesse par le bon Spoon qui décrochera avec peine un 3/5.

A lire aussi en ROCK par DENKO :


The HUSHPUPPIES
Silence Is Golden (2007)
I want my kate moss !




BIFFY CLYRO
Blackened Sky (2002)
Les biffy dans toute leur splendeur


Marquez et partagez





 
   DENKO

 
  N/A



Non disponible


1. Don't Make Me A Target
2. The Ghost Of You Lingers
3. You Got Yr. Cherry Bomb
4. Don't You Evah
5. Rhthm & Soul
6. Eddie's Ragga
7. The Underdog
8. My Little Japanese Cigarette Case
9. Finer Feelings
10. Black Like Me



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod