Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


KINGS OF LEON - Because Of The Times (2007)
Par A.T.N. le 26 Décembre 2007          Consultée 3376 fois

Les rois de Leon. Le groupe a aujourd’hui 7 ans de services, il fait partie de la nébuleuse ‘rock revival’ et s’est fait connaître grâce à quelques simples efficaces et sans concession, mâtinés de couleurs sudistes - les affreux sortent du Tennessee. Quelques publicitaires se sont emparés de certains de leurs riffs, et mon oreille les avait classés dans la rubrique « bons petits gars qui en ont », et j’avais dû indiquer « à suivre », bien que l’écoute de leurs deux premiers albums ne m’ait pas enthousiasmé au-delà du raisonnable.

Avec Because of the Times, la fratrie FOLLOWILL (les 4 membres du groupe sont 3 frères et un cousin, dont le père et le grand-père s’appelaient Leon – le père, au passage, est un pasteur défroqué. Les frangins passaient leurs dimanches de paroisse en paroisse) a franchi un palier ensemble, et ça s’entend.

L’ingrédient de leur succès, en dehors de l’indispensable « bons riffs + bons musicos », reposait beaucoup sur la voix du chanteur. Guitare, basse et batterie lui offrent ici un écrin digne de son timbre incroyable. Entre écorché vif, joyeux dingue et rednek aviné, Caleb déploie sa gorge pour rendre un rock dense, habité, mais pas trop sérieux.

Les guitares ont trouvé un équilibre intéressant : échos, distorsion et reverb pour l’une, petits riffs nerveux et élégants pour l’autre. La batterie a plus de profondeur, de coffre, de brillance – l’impression délicieuse qu’elle a été très travaillée, pensée.

Sur "Knocked Up" (« mise en cloque »), tiens, dès l’entame des hostilités, basse/batterie se mettent en place lentement comme une petite locomotive et la guitare, suraigüe, vient se poser comme une mouette suivant le convoi. La tension est palpable, le chant ajoute à la moiteur, et soudain la caisse claire claque comme un coup de fusil et la deuxième guitare débarque, tous décibels dehors. Très bon. La suite du morceau est bien maîtrisée, la slide se promène sur sa propre électricité pendant que la section rythmique trace sa route. « I don’t care what nobody says we’re gonne have a baby ». Ils parlent de l’album ?

Le ton est donné, c’est plus construit, plus sombre, et surtout bien mieux produit qu’au début de leur carrière.

Et avant même que vous vous demandiez si ça vous branche, ce disque, écoutez « Black Thumbnail » et venez m’en reparler après. Un sommet. Simplissime dans son riff et sa mélodie, et plein de toutes les subtilités qui en font autre chose, justement, qu’un morceau de rock de plus. Ca joue sur le son (puissance ébouriffante du refrain), la basse (magistrale, de plus en plus folle à mesure le morceau avance), la guitare rythmique immuable qui crée ces beaux décalages lorsque les accords changent, une guitare solo comme possédée, et Caleb au centre qui hurle « Don’t leave no smell on me ». Jouissif. En soi, une raison d’avoir cet album.

L’écho ne sert pas qu’aux guitares (« Ragoo », super intro, ou « True Love way », agréable dans les harmoniques), il est utilisé sur la voix (« Trunk »), les chœurs sont bien utilisés sur le rageur et stratosphérique « Mc Fearless »… Les fans de la première heure pourront regretter une perte de fraîcheur, je trouve au contraire que l’on a désormais un vrai groupe, avec des vrais morceaux d’âme dedans. Mais pouvait-on être désagréablement surpris par un quartet qui marche mieux en Angleterre que dans sa patrie d’origine ? Toujours un gage de qualité.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


The ROLLING STONES
A Brussels Affair (1973)
Les a-t-on jamais mieux captés?

(+ 1 kro-express)



AC/DC
Let There Be Rock (1977)
Electrique. biblique. Let there be AC/DC


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Caleb Followill (chant, guitare rythmique)
- Matthew Followill (guitare)
- Jared Followil (basse)
- Nathan Followill (batterie, choeurs)


1. Knocked Up
2. Charmer
3. On Call
4. Mcfearless
5. Black Thumbnail
6. My Party
7. True Love Way
8. Ragoo
9. Fans
10. The Runner
11. Trunk
12. Camaro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod