Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SONIC BOOM SIX - Arcade Perfect (2007)
Par DENKO le 28 Janvier 2008          Consultée 2596 fois

Difficile de définir dans quel genre évolue Sonic Boom Six. C’est un peu une sorte de Hip-Hop/Reggae/Punk/Rock music. Chacun peut y trouver son compte à vrai dire. Pour cette chronique je vais vous avouer une vérité qui fait mal : je n’ai jamais vraiment apprécié le hip-hop. Etonnant, non ? Enfin bref, tout ça pour dire que je n’étais peut-être pas le chroniqueur pressenti pour parler de cet album. Et pourtant…
Ce qui m’a frappé dans la musique des Anglais, c’est leur capacité à mélanger ce qui initialement ne se mélange pas. Bon, c’est vrai, les mélanges de hip-hop et de guitares lourdes ne sont pas si originaux que ça, mais Sonic Boom Six va un peu plus loin. Un amateur de Punk pourra trouver son compte, un amateur de rap/hip-hop également, tout comme l’amateur de reggae ou celui… De J-music. Quoi ? De la J-Music ? Il sort d’où ce chroniqueur ?!
Croyez-le ou non, mais tout connaisseur de J-music (musique japonaise) vous le dira : Sonic Boom Six a de forts accents de ce style musical. Et ce, sur plusieurs points : le chant tout d’abord, car la voix de Laila Khan est très particulière. Elle surprend forcément l’auditeur, et l’impression d’avoir une petite fille au micro est assez frappante. Ce genre de voix enfantine est assez fréquent en J-music. Mais l’amalgame ne s’arrête pas là. En effet, il est tout aussi fréquent de retrouver ce genre de mix entre punk-rock énervé et hip-hop/reggae en douceur. Je m’arrêterai là pour la comparaison, mais sachez que si vous aimez la musique japonaise (et les animés, cela va de soi), vous ne serez paradoxalement pas dépaysé avec Sonic Boom Six.

Les fans de J-music ne sont pourtant pas ceux visés par le groupe, qui génère une musique très accessible. « Arcade Perfect », le titre d’ouverture en est ainsi le parfait exemple : introduction par narration, suivie d’une petite montée en puissance instrumentale et vocale mélangeant riff punky et lignes vocales très reggae. Le refrain est quand à lui à consonance pop/punk, et Good Charlotte ne le renierait pas. Pas très enthousiasmant tout ça, donc. Le titre suivant, « While You Were Sleeping » est bien plus recherché, et nous montre tout le potentiel rock de la formation. Laila démontre qu’elle est toute aussi à l’aise sur les lignes chantées que lors des phases rappées. Le titre passe sans accroc, et sans être extraordinaire, il retiendra l’oreille de l’auditeur adepte de punk-rock accrocheur et efficace. Mais c’est finalement sur ce troisième titre que le groupe explose.
« Sound Of A Revolution » est sans conteste le titre le plus abouti de l’album. Alliant tous les genres musicaux cités plus haut à la perfection, il se dégage une réelle saveur de ce titre, et on éprouve beaucoup de plaisir à discerner phases reggae, couplets hip-hop, riffs et chœurs punk. Ainsi, on se retrouve avec 3 minutes et 14 secondes de pur plaisir. Riffs accrocheurs, couplets raps parfaitement rythmés, et chœurs punky dont les Offsprings seraient fiers ! On découvre même un solo, simpliste mais parfaitement intégré. Bref, du Sonic Boom Six dans toute sa splendeur. Un vrai concentré de ce que la bande peut proposer.
Le hip-hop old-school est aussi plusieurs fois à l’honneur : « Tell Me Something That I Don’t Know », « Ya Basta ! » en sont le parfait exemple. Le reggae est quand à lui fréquemment utilisé pour les couplets, sur « For 12 Weeks, The City Is Theirs » par exemple et le punk-rock est l’ambassadeur des refrains, sur quasiment toutes les pistes.

Sur le contenu à proprement parler, on se retrouve avec une belle balade, « Flower », aux accents reggae assez hypnotiques, un morceau hip-hop du début à la fin avec « Ya Basta ! » (morceau qui fait d’ailleurs référence à un groupe d’activiste mexicain, je vous laisse la recherche sur wikipedia si vous voulez plus d’informations). Laila impressionne par son aisance dans tous les styles de chant, qu’il s’agisse de reggae, de hip-hop ou de punk, elle s’adapte et honore même chacun de ces genres. Mais ce qui frappe le plus, c’est finalement l’incroyable potentiel de chaque titre. Même si certains sont un peu en retrait comme le fade et classique « September to May » qu’on croirait tout droit sorti de la B.O d’American Pie, d’autres font mouche et ont un potentiel de single à part entière ! Tout s’enchaîne merveilleusement bien, et tous les genres sont à l’honneur. L’alchimie opère et qu’on soit amateur de hip-hop, de reggae, de rock ou de punk ne fait finalement plus aucune différence, et c’est sûrement la force de ce « Arcade Perfect » : il arrive à être fédérateur.

Finalement, le disque restera sur votre platine, et miraculeusement, on l’écoutera souvent dans sa totalité alors même que certains titres ne sont pas vraiment dans notre style musical de prédilection. Les Mancuniens réussissent ainsi le tour de force de proposer une musique novatrice, accrocheuse, efficace et recherchée en même temps. Alors que nombre de groupes sont fades et ne possèdent aucune personnalité, on peut dire sans problème que Sonic Boom Six a sa propre identité, par sa chanteuse, mais aussi par ce mélange si particulier de genres. C’est tellement rare qu’il ne faudrait pas rater l’occasion de prêter une oreille à ce disque.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP :


NAS
Street's Disciple (2004)
Bien plus qu'un simple disciple




Kendrick LAMAR
Good Kid, M.a.a.d City (2012)
Quelle claque mes amis, quelle claque !


Marquez et partagez





 
   DENKO

 
  N/A



- Laila Khan (chant, clavier)
- Ben Childs (guitare, saxophone, chant)
- Paul Barnes (basse, chant)
- Neil Mcminn (batterie, samples)


1. Arcade Perfect
2. While You Were Sleeping
3. Sound Of A Revolution
4. Tell Me Something That I Don't Know
5. The Strange Tale Of Sid The Strangler
6. Flower
7. Meanwhile, Back In The Real World...
8. September To May
9. Ya Basta ! (rebel Alliance Mix Feat. Suicide Bid)
10. I Wish I Could Smile
11. For 12 Weeks, The City Is Theirs



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod