Recherche avancée       Liste groupes



      
IDM/JUNGLE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2007 Alright!
 

- Style : Ceephax, Afx, The Tuss , Venetian Snares
 

 Site Officiel (444)

Bogdan RACZYNSKI - Alright! (2007)
Par SASKATCHEWAN le 4 Février 2008          Consultée 2806 fois

Après un Renegade Platinum Mega Dance Attack Party où il atteignait des sommets de folie furieuse, Bogdan RACZYNSKI revient après cinq ans d’absence pour un autre projet décadent et magnifique : Alright !. Après les sorties de CEEPHAX pour le moins inattendues, c’est donc un autre revenant qui nous gratifie d’une réapparition surprise juste avant les fêtes.

Le moins que l’on puisse dire c’est que ces cinq longues années n’auront pas réussi à faire perdre ses repères à l’Américano-Polonais le plus déjanté de la scène électronique expérimentale. Et ce n’est pas le premier morceau qui va me donner tort : on nage en plein délire Jungle avec des percussions en veux-tu en voilà, des changements de rythmes incessants et des sons dignes d’un cartoon de la grande époque. Bip-Bip fait des vocalises malgré son angine et Bugs Bunny exécute un numéro de claquette à faire rougir Fred Astair tandis que la voix de Daffy Duck est passée en rembobinage rapide. Bogdan RACZYNSKI pratique le vandalisme musical avec une maîtrise d’expert, chatouillant avec application des poufs gélatineux, des enclumes en fonte et des aliens douillets.

Par-delà ce récital chaotique, on devine quelques mélodies fragiles, jouets éphémères d’un esprit malade. Cet aspect mélodieux, hérité de son quatrième album MyLovelLove, transparaît avec plus de netteté sur les trois derniers titres du disque, avec la mise en retrait de la boîte à rythme et la recherche de thèmes plus mélancoliques. On croirait presque entendre la rengaine d’une vieille boîte à musique sur le morceau 6, bientôt suivie des lamentations d’un spectre glouton au piano sur le morceau suivant.

On aurait pourtant tort de prendre Alright ! pour plus sérieux qu’il n’est. C’est bien un album de l’immaturité que nous présente Bogdan RACZYNSKI, à mille lieues des expérimentations de plus en plus rigoureuses de ses contemporains. La distance entre sa musique et celle d’APHEX TWIN (dont on l’accusa d’être le clone au début de sa carrière) se compte en années lumières, gouffre symbolisé par la revendication ironique d’une parenté avec l’Eurodance, que le prodige de Warp n’a eu de cesse de brocarder. Hélas, on passe de peu à côté d’un coup d’éclat semblable au Volume 2 de CEEPHAX à cause de quelques titres moins inspirés dont les boucles synthétiques s’essoufflent sur la fin.

Cloîtré dans un univers musical bien à lui, Bogdan RACZYNSKI ne fait que confirmer sa singularité sur ce septième album, si loin de la nostalgie ambiante. Avec ses rythmes effrénés, ses mélodies délicates et ses sons originaux, Alright ! réussit à se démarquer dans une scène expérimentale de plus en plus encombrée et mérite donc amplement le concert d’éloges qui lui est fait.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


VENETIAN SNARES
Cavalcade Of Glee And Dadaist Happy Hardcore Pom Poms (2006)
Du breackore pour le petit-déjeuner




AFX
Analord 06 (2005)
L'analord diabolique


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Bogdan Raczynski (tout)


Non disponible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod