Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/CHANSON  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Comment Certains Vivent - Site Officiel (765)

DOMINIQUE A - Sur Nos Forces Motrices (2007)
Par BARZ le 11 Février 2008          Consultée 3419 fois

Écouter Dominique A dans un train est presque une évidence. Est-ce pour cela que j’ai tant attendu pour écrire quelque chose à propos du dernier disque de Monsieur Ané ? Peut-être bien. "Sur nos forces motrices" tourne maintenant depuis quelques mois sur ma chaîne et, bien que cette écoute à domicile m’ait transporté plusieurs fois dans des dimensions parallèles comme seules savent le faire la musique et la poésie, il m’a fallu un voyage en train pour que mon stylo vienne à titiller la musique.
Comme tous les disques de Dominique A, ce dernier opus est avant tout une aventure humaine. D’autant plus humaine que c’est cette fois-ci (et pour la première fois, mis à part le DVD "Solo aux Bouffes du Nord" ) un disque live. Enregistré en février et mars 2007, sur la tournée faisant suite au merveilleux "L’Horizon", ce disque n’est pas qu’un simple live mais un parcours initiatique d’un auteur talentueux refusant de se conforter dans ses acquis et n’hésitant pas une seconde à tout remettre en question, pour tout reconstruire en mieux.

"Sur nos forces motrices" contient quinze chansons provenant de toute la discographie de A, depuis "La Fossette" en 1992 jusqu’à, évidemment, "L’Horizon" en 2007. Les « vieilles » chansons étant remises au goût du jour et réarrangées en compagnie de son précieux groupe, ses « camarades de camion et de planches » comme il se plaît à le préciser dans les remerciements du livret.

Puisque l’on parle de camion, revenons à mon train. Un engin lancé à vive allure sur des rails, traversant la France et s’arrêtant un peu partout. Un train est une rock star en tournée, on paie sa place pour rêver un instant avec lui et se transporter dans un ailleurs que l’on croît connaître. Le train fait l’effort physique et le passager, bien installé, profite du paysage et des mouvements de reins des wagons. Un moment d’une intense sensualité, comme un concert de Dominique A. Je m’en souviens très bien, c’était le 16 mai 2006 et Mansfield.TYA faisait la première partie. Soirée magique, inutile de préciser. Un voyage incroyable où le groupe était le train et Dominique A le conducteur, le public les passagers ravis de découvrir des paysages-chansons qu’ils connaissaient mais sous d’autres éclairages. Toute perspective du déjà vu/entendu – redoutable hantise de tout spectateur – était alors pulvérisée. Emmenant le minimalisme du "Courage des oiseaux" vers un rock physique et suant rendait l’urgence de la question encore plus d’actualité : « Et si seulement nous avions le courage des oiseaux ? ».

Le voyage avec Dominique A ne se faisant pas qu’en train ou dans un camion, loin de là, il nous emmène alors tâter de la vague et "L’Horizon" (la chanson) semble être une de plus belles choses que l’on puisse offrir à des oreilles, son final étant si puissant que l’on se perçoit en ligne de fuite entre mer et ciel, invincible et pourtant terriblement vulnérable. Cette sensation très physique à l’écoute de ce disque est importante. La plupart des albums de Dominique A étaient jugés trop cérébraux. Ce sont cette fois-ci les muscles, les nerfs et la sueur qui rentrent en jeu, et le corps ne peux répondre aux rythmes endiablés de titres comme "Pour la peau " ou "Antonia". "Sur nos forces motrices" porte bien son nom, jamais un disque de Dominique A n’aura été aussi physique.

Il y a cependant quelques titres comme "Marina Tsvétaeva" ou "Exit" qui cassent la vitesse de croisière d’un beau voyage pour récupérer quelques forces (encore elles) et se préparer à la suite. Bien que moins physiques et efficaces, ces chansons n’en sont pas moins dotées d’une dimension lyrique sublimée par rapport à leurs versions sur album. L’on se plait alors à énumérer les chansons que l’on aurait aimé voir sur ce disque. On se surprend à rêvasser. A imaginer un géant Dominique A nous prenant par la main, comme dans les rêves de Philippe Katerine (voir son magnifique livre « Doublez votre mémoire »), pour nous emmener partout avec lui, sur la route, sur les planches.

Mais mon train arrive gare d’Austerlitz et la rêverie doit cesser, je vais devoir remettre mes pieds au sol et user de mes forces motrices pour m’abandonner à moi-même. Le voyage s’annonce moins beau qu’avec Dominique. Tant pis.

A lire aussi en ROCK par BARZ :


EIFFEL
Abricotine (2001)
Adolescent, insolent, sexué




DIONYSOS
Monsters In Love (2005)
Les dieux de la scène française sont de retour

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   BARZ

 
  N/A



- Dominique Ané (guitares, voix)
- Jérôme Bensoussan (batterie, clarnette, euphonium, trompette, tuba)
- Dominique Brusson (son façade)
- Christophe Burban (régie)
- David Euverte (claviers)
- Xavier Legendre (backline)
- Didier Martin (lumières)
- Olivier Mellano (guitare électrique)
- Daniel Parboeuf (clarinette, saxophones soprano, ténor et baryton)
- Tesch (son retours)


1. L'amour
2. La Relève
3. Bowling
4. Le Courage Des Oiseaux
5. Pour La Peau
6. Exit
7. Marina Tsvétaeva
8. La Mémoire Neuve
9. Antonia
10. Tout Sera Comme Avant
11. Music Hall
12. Revoir Les Choses
13. L'horizon
14. Le Commerce De L'eau
15. Empty White Blues



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod