Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Primal Scream

The STONE ROSES - The Stone Roses (1989)
Par LOONEY le 17 Avril 2008          Consultée 3226 fois

Qui n’a jamais entendu parler des STONE ROSES ? Un des groupes les plus influents des 80/90’s, dont l’album éponyme a été désigné, à raison, comme meilleure galette pop-rock de tous les temps par le NME en 2003 et 2006 et a gagné d’innombrables reconnaissances journalistiques ; une existence aussi courte qu’intense –seulement deux LP -, un duo guitare-chant du feu de dieu et toute une génération de critiques mise à genoux par un talent de composition à la limite de l’irréel pour un succès ahurissant, à jamais mérité, de 1988 à 1995.

La bande à Ian Brown et John Squire, après les péripéties habituelles inhérentes à la stabilisation d’un line-up et à l’émergence d’un groupe rock, percent en 1988 avec leur premier single ; "Elephant Stone" est produit par Peter Hook (ex-JOY DIVISION) et définit LE style STONE ROSES : arpèges cristallins, chant précis et redoutable, refrain addictif, rythmiques très emphatiques et prétention évidente à la réconciliation de rock et dancefloor ; mais aussi (et surtout) un son directement hérité de la new-wave des années 80, donc très planant et dégoulinant de tout ce qui caractérise la jeune génération anti-tatcherisme et l'idéo de l'époque : désinvolture, danse et alcool comme seuls moyens d"oublier" et d'accéder à une liberté artificielle.

"The Stone Roses" paraît en mars 1989 et obtient directement la 19e place dans les charts britanniques ; Bob Stanley chronique le disque dans Melody Maker et déclare alors : « C’est tout simplement le meilleur premier album que j’aie jamais écouté depuis que j’achète des disques. Oubliez tout le reste. Oubliez d’aller au boulot demain » (cf. Wikipédia) ; on ne peut que lui donner raison : tout, tout dans l’éponyme des STONE ROSES est parfait. On s’arrêtera surtout ("Elephant Stone" mise à part) sur l’énorme "Waterfall", les hymnes pub-rock milles fois copiées "I Wanna Be Adored" et "She Bangs The Drums", "Fools Gold" et ses arpèges de folie puis évidemment "I Am The Resurrection", point d’orgue de l’oeuvre et démonstration fleuve (8 minutes, dont 5 entièrement instrumentales) de tout ce que savent faire John et Ian au niveau composition et harmonisation d’un chœur instrumental (référentiel au niveau chant-guitare et surtout section rythmique), un véritable mythe, à mon sens meilleure piste rock post-Beatles jamais écrite.

Les Mancuniens prendront alors une énorme et compréhensible grosse tête et splitterons en 1995 après quelques conflits internes lors d’une tournée. Ils auront entre temps tenté de rééditer la même performance avec un second LP, sobrement intitulé "Second Coming" ; très bon, il n’atteindra cependant pas le but recherché (du moins artistiquement parlant) et laissera son aîné en seul et unique véritable témoignage de ce groupe d’exception, indispensable.

A lire aussi en ROCK par LOONEY :


OASIS
Definitely Maybe (1994)
Oasis is fookin' great, great, great !!

(+ 1 kro-express)



The CORAL
Roots And Echoes (2007)
Beatles, la's ... corals !


Marquez et partagez





 
   LOONEY

 
  N/A



- Ian B. (chant)
- John S. (guitare, chant)
- Gary M. (basse)
- Alan W. (batterie, chant)


1. I Wanna Be Adored
2. She Bangs The Drums
3. Elephant Stone
4. Waterfall
5. Don't Stop
6. Bye Bye Badman
7. Elizabeth My Dear
8. (song For My) Sugar Spun Sister
9. Made Of Stone
10. Shoot You Down
11. This Is The One
12. I Am The Resurrection
13. Fools Gold



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod