Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK ELECTRO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Wumpscut, Suicide Commando

HOCICO - Signos De Aberracion (2002)
Par ROOTSPACOROOTS le 17 Juin 2008          Consultée 1989 fois

Autant vous prévenir de suite, je ne suis pas un spécialiste de la scène goth. En fait je suis en pleine initiation, notamment en tout ce qui concerne la Dark Electro. Donc si après cette chronique de merde, un autre chroniqueur voulait la réécrire, je ne l’insulterais pas, non non, bien vrai ! Mais bon je me permets de parler de cet album, car avec cette tendance musicale, je me complais à découvrir quelque chose de nouveau en renouant avec ma période où je n’écoutais que de la techno, tout en restant fidèle à ma condition de metalhead.
Aller hop, et puis qu’est-ce qu’on en a à foutre de ma vie ? Je vous le demande ? Hormis le fait qu’on soit samedi, qu’il est 21H et que je suis cloîtré chez moi en train de taper un foutu texte au lieu d’aller picoler tranquillement dans cette bonne vieille ville de lyon. Mais bon, ce soir, aucun de mes potes n’est libre ; par conséquent juste après avoir regardé la saison 4 de SCRUBS et juste avant de me regarder l’intégrale des Hot Shot en plateau TV, je décide de chroniquer… malheureusement pour vous. « Aller à table, ça va être dégueulasse !» comme disais tonton Robert !

Déjà dans la salle, qui connaît Tamtrum ? Oui, pratiquement tout le monde avec tout le buzz autour, la tournée 2006 avec Punish Yourself et la présence d’un de leur membre dans les très « branchés » : CNK, il est difficile d’ignorer les Marseillais (c’est d’ailleurs eux qui m’ont fait découvrir la dark électro).
Mé c koi le lien ?
Tamtrum a pompé beaucoup de chose sur Hocico qui lui, a trouvé ses influences chez : Wumpscut et Skinny Puppy. Mais on va pas non plus faire la généalogie, autrement on trouverais le précurseur chez l’Homo Habbilis créateur du premier xylophone, avec touches en os de mammouth.

Donc que dire de ce « Signos de Aberracion »…
Sitôt l’introduction finie, « Instincts of perversion » déboule avec : rythmes technoïdes, claviers dance floor et vocaux saturés, de la dark electro quoi ! Un morceau direct, efficace, agressif, ce qui faut pour débuter ! Mais Hocico n’est pas un groupe noyé dans la masse, on parle de précurseur, on les respecte, on se met à genoux pour leur baiser la main et oui madame ! Mais bon n’ayant que deux albums de ce groupe et les ayant vu en live qu’une seule fois, mon recul est assez relatif notamment en ce qui concerne leur implication dans cette scène donc… Mais toutefois, on se doute qu’avec un bon synthé, il est aisé de faire du boum boum avec des mélodies entêtantes ; ce que justement Hocico a évité de faire, grâce à une volonté de façonner des ambiances chiadées, envoûtantes, mélodieuses, limites « cinématographiques » lorgnant tantôt vers une noirceur romantique voire funéraire (l’instrumental : « Child Eternity ») tantôt vers l’incantatoire (« Pandemonium ») mais jamais dans le surfait. Bon, le bourrin est toujours présent comme en atteste l’hymne « Bloodshed » ou « Twisted lines », mais n’est jamais gratuit ou superficiel. Le duo sait se faire varié et expérimente divers sons de leur machine pour sortir un album où tout sentiment de redondance est proscrit.
Notons également le chant d’Erk Alcarg limite déshumanisé, saturé juste comme il faut, avec une capacité à moduler sa voix et à articuler vraiment impressionnante, avec un timbre qu'on pourrait rapprocher de celui des chanteurs de Black Metal.
Un disque pour moi se rapprochant d’une incantation démoniaque. Le duo se fait témoin ou engeance d’une décadence orgiaque froide et malsaine que ce soit au niveau du chant, des claviers, contrastant avec le martelage constant des tempos.

Un excellent disque qui ravira un public hétéroclite (goth, métalleux, technoïdes). Seul défaut de ce disque : trop de plages instrumentales (5 sur 11)

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE :


TANGERINE DREAM
Jeanne D'arc (2005)
Un td récent et convaincant, bonne surprise.




HIGH TONE
Underground Wobble (2007)
Monument !


Marquez et partagez





 
   ROOTSPACOROOTS

 
  N/A



- Erk Aircrag (chant)
- Racso Agroyam (composition et claviers)


1. Pandemonium
2. Instincts Of Perversion
3. Untold Blasphemies
4. Bloodshed
5. Child's Eternity
6. Forgotten Tears
7. Un Alma Y El Vacio
8. Twisted Lines
9. En Otro Lado
10. Wounds
11. Callate El Hocico



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod