Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Ally KERR - Off The Radar (2008)
Par DENKO le 9 Juillet 2008          Consultée 1368 fois

L’attente fut de deux ans pour revoir Ally Kerr pointer le bout de son nez avec un nouvel album. L’artiste ne donnant pas vraiment de nouvelles, on ne savait pas à quoi s’attendre pour cette fois. Le second album est toujours un tournant : confirmation ou déception.
Plusieurs doutes résidaient également sur ce disque. La popularité (certes relative) nouvelle d’Ally allait-elle avoir un impact sur sa musique ? Les moyens financiers étant quasiment doublés, allait-on perdre le côté naturel qui marquait tant sur « Calling Out To You » ? Bref, j’attendais impatiemment les réponses à mes attentes.

Nous avions cependant quelques éléments de réponse avant même la sortie du disque puisque plusieurs titres étaient en écoute libre sur le Myspace d’Ally Kerr. Et ces titres n’ont fait que renforcer mes doutes sur ce nouvel album. Ainsi, « I Think I’m Bleeding » fut la première chanson qu’il m’ait été donné d’écouter. Première chose qui frappe : les guitares très country. Aïe, la country ce n'est pas vraiment mon truc. La batterie qui fait office de boîte à rythme, les guitares sautillantes, non vraiment ça ne me plaît pas. Première déception, surtout que la production semble trop lisse, trop « parfaite ». Rien de grave en soi, ce n’est peut-être qu’un essai fantaisiste de l’Ecossais. Pas du tout accablé mais simplement déstabilisé, je m’étais alors rabattu sur la seconde piste écoutable : « Be The One ». Une ballade. On retrouve enfin ces accords mélodieux, ce folk plaisant, agréable à l’écoute et particulièrement fluide. Rassurant. La voix d’Ally Kerr fait toujours des merveilles en matière de sensibilité, mais aussi d’intensité. Un titre bien mené de bout en bout, finalement très tranquillement. Le côté brut, comme si le titre était enregistré au coin du feu, est bien présent comme sur le premier opus et c’est un plaisir que de le constater. Deux autres titres étaient en écoute, mais souhaitant profiter du disque à sa sortie, je m’étais arrêté là.

Après écoute complète du disque, il y a plusieurs aspects à aborder. Tout d’abord, on sent que la production a mis les bouchées doubles. Un son plus lisse mais aussi plus puissant que sur le premier disque, tout en sachant être minimaliste sur les pistes les plus personnelles et notamment les ballades. Un bon point au final, car même si on perd parfois un certain charme propre au son de « l’artiste qui débute », on se retrouve tout de même avec une production claire qui permet d’apprécier tous les aspects de la musique d’Ally.
D’autant que ce dernier s’est un peu plus lâché cette fois. Des accents country, on l’a vu, mais aussi des titres plus énergiques qu’auparavant, comme l’entraînant « Could Have Been A Contender », ou « Off The Radar » et ses guitares rythmiques très présentes. Une bonne surprise qu’on n’attendait pas forcément.
Les ballades sont diverses mais toutes très prenantes. « Be The One » sonne nostalgique, « The Toothbrush Song » est plus intime, « Is It Too Late To Work For Nasa ? » est plus planante, tandis que « Amorino » est plus mélancolique. En parlant d’ « Amorino », le titre est particulièrement intense. La voix d’Ally Kerr prend toute son ampleur, la guitare sèche accompagnant parfaitement ce dernier. L’ambiance générale du titre, à la fois romantique et triste, est très prenante et fait son petit effet.

On pourra tout de même regretter des titres plus neutres, souvent assez rythmés mais à l’intérêt limité, comme le très dispensable « The Truth That I Have Earned », ou « There’s A World » qui sonne un peu trop single. Pourtant, dans le même registre, « Could Have Been A Contender », « Off The Radar » et « Mystery Star » sont bien plus agréables, et toucheront plus l’auditeur.

Enfin, il faut bien débuter un paragraphe pour le petit bijou du titre final, « Footprints ». Ally Kerr offre ici ce qu’il fait de mieux : une voix maîtrisée, intimiste, accompagnée d’une légère brise de piano sur fond de guitare. Très fluide, le titre prend de la hauteur par rapport au reste de l’album par son ambiance incomparable, presque introspective et les trois minutes finales d’instrumental finissent ce disque de la plus belle des manières. Une vraie perle.


On se retrouve donc avec un album plus maîtrisé, mais qui perd en spontanéité. La production en est pour beaucoup dans ce constat, même si elle reste tout à fait honorable. On reste cependant toujours autant fasciné par cette simplicité apparente qui permet une écoute fluide et agréable tout le long du disque. Ally Kerr explore quelques nouvelles voies, à tort ou à raison. Moins surprenant que son aîné, il n’en reste pas moins un très bon disque que l’on n’hésitera pas à écouter à l’aurore de la journée, ou devant un coucher de soleil.

A lire aussi en FOLK :


AXE RIVERBOY
Tutu To Tango (2007)
La belle échappée de la voix de Tahiti 80




VOLCANO CHOIR
Repave (2013)
Le projet parallèle de Justin Vernon (BON IVER)


Marquez et partagez





 
   DENKO

 
  N/A



Non disponible


1. Could Have Been A Contender
2. Be The One
3. I Think I'm Bleeding
4. There's A World
5. The Toothbrush Song
6. Off The Radar
7. Old Friend
8. Is It Too Late To Work For Nasa?
9. Mystery Star
10. Amorino
11. The Truth That I Have Earned
12. Footprints



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod