Recherche avancée       Liste groupes



      
BIG BEAT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : The Prodigy , The Chemical Brothers
 

 Site Officiel (506)

FATBOY SLIM - Halfway Between The Gutter And The Stars (2000)
Par SASKATCHEWAN le 29 Juillet 2008          Consultée 2392 fois

Un jour, FATBOY SLIM a décidé d’arrêter de faire de la bonne musique, un peu comme tout le mouvement Big Beat d’ailleurs. Cette époque charnière se situe aux alentours du passage au troisième millénaire, quelques mois avant qu’une de vos relations (oncle, cousin, ami, pas-ami, voisin du dessus…) roule sous la table une bouteille de champagne (vide) à la main en gueulant « Fiiiiiin du moooonde ! ». Mais je m’égare. Il faut me comprendre, Halfway Between The Gutter and the Stars*¹, le troisième album de Norman COOK sous le pseudo de FATBOY SLIM, reste un traumatisme majeur, une fêlure irréparable dans mon âme d’enfant. Rien d’étonnant alors, à ce que je préfère parler des derniers championnats du monde de Curling*² plutôt que d’aborder ce souvenir douloureux.

L’album débute par un « Talking About My Baby » assez anecdotique, étonnant quand on sait que FATBOY SLIM a plutôt l’habitude d’envoyer la grosse artillerie dès les premières notes de ses disques. Ce premier titre est avant tout la confirmation de l’amour de Norman COOK pour la musique noire, et plus particulièrement pour les samples de Soul et de Funk. On embraye sur « Star 69 », vieux machin poussif digne d’une compilation Techno-Dancefloor Ultimate Rave Mix, avec en prime un sample insupportable (pire qu’un sample de sirène !) d’un type qui récite « What the fuck ? » toutes les trois secondes avec un ton saccadé.

A vrai dire, la succession presque ininterrompue de titres franchement médiocres tout au long de l’album amène à un constat assez simple : Halfway Between The Gutter And The Stars pue la lose. Au point même que sur « Sunset (Bird Of Prey) », FATBOY SLIM singe MOBY, l’affreux jojo chauve, auteur du poubiversel Play l’année précédente. Ce qui frappe également sur cet album, c’est la pauvreté de l’environnement sonore quand on le compare à celui de You’ve Come A Long Way Baby ou à celui de Better Living Through Chemistery. Les sons acides sont littéralement dévoyés, réduits au rang de parures désuètes pour hit en puissance (« Mad Flava ») ; le choix des samples reste judicieux dans l’ensemble, notamment le discours présent sur « Drop The Hate », mais leur utilisation semble parfois assez chaotique (« Retox »).

Pourtant, tout n’est pas à jeter sur Halfway Between The Gutter And The Stars. « Ya Mama », bien que de toute évidence très inspirée par « Going Out Of My Head » sur Better Living Through Chemistery, fait office de bouffée d’air frais dans un environnement déjà bien vicié. « Drop The Hate », assez pesante sur le long terme, surnage quand même un peu en fin d’album, essentiellement grâce à son faux-rythme tranquille et à un sample bien trouvé. Deux titres appréciables sur onze, l’intérêt de ce troisième album reste tout de même limité.

Sur Halfway Between The Gutter And The Stars, FATBOY SLIM se parodie lui-même : vieille Dance miteuse ou fausse ambiance feutrée digne du Macumba Club (« Weapon Of Choice »), rien ne vous sera épargné. En tout cas, on est bien loin de la joie spontanée qui animait les deux précédents opus. En résumé : attention, warning, caution, no trepassing : album à éviter.

*¹ Traduction : « A mi-chemin entre le caniveau et les étoiles ».
*² Note Curlinguesque : championnats mémorables où la France a fini 5e, en battant les USA 6 à 5, quand même !

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


PHUTURE
Acid Tracks (1987)
Spécial Semaine Boîte à Demandes !




I MONSTER
Neveroddoreven (2003)
Moi, le monstre


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Norman 'fatboy Slim' Cook (tout)
- Macy Gray (invitée, chant)
- Ashley Slater (invitée, chant)
- Roland Clark (invité, chant)
- Roger Sanchez (invité, chant)


1. Talking Bout My Baby
2. Star 69
3. Sunset (bird Of Prey)
4. Love Life
5. Ya Mama
6. Mad Flava
7. Retox
8. Weapon Of Choice
9. Drop The Hate
10. Demons
11. Song For Shelter



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod